Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Grand-mère soleil

Couverture du livre « Grand-mère soleil » de Jean-Marie Drot aux éditions Aleas
  • Date de parution :
  • Editeur : Aleas
  • EAN : 9782843013119
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Ah cette Marie ! Quel havre de paix elle était pour le petit Jean ! Longuement, Marie m'avait enfoui dans son tablier sans dire un mot, me serrant si fort que j'en ai perdu la respiration. Blotti contre elle, j'ai retrouvé un peu de l'insouciance que le brusque départ de ma mère avait... Voir plus

Ah cette Marie ! Quel havre de paix elle était pour le petit Jean ! Longuement, Marie m'avait enfoui dans son tablier sans dire un mot, me serrant si fort que j'en ai perdu la respiration. Blotti contre elle, j'ai retrouvé un peu de l'insouciance que le brusque départ de ma mère avait effacé.
Jean, devenu Jean-Marie, est parvenu à une époque de sa vie où il écoute le grignotement des vers dans les poutres et où il constate avec un brin de philosophie, en compagnie de La Rochefoucault, que peu de gens savent être vieux. Mais lui rêve, comme toujours, de femmes sur blason d'azur. Toutefois, dans ce firmament, l'une d'elles l'emporte sur les autre, de cent coudées : Grand-Mère Soleil. Il est vrai qu'il aime océaniquement (ou égéennement si vous préférez) cette grand-mère. Il y a du Delteil à la fois chez elle et chez cet homme généreux et tellement amical. Tous les deux, ils parlaient avec les yeux. Jean-Marie aime citer René Char : Avec ceuc que nous aimons, nous avons cessé de parler, mais ce n'est pas le silence. Loin de là !
Laissons les oiseaux prendre leur envol, comme le jour de l'enterrement de Grand-Mère Soleil au cimetière d'Essey-les-Nancy ! Marie non plus ne s'arrêtait jamais.
La grand-mère ne tenait pas en place : elle avait la bougeotte, c'est elle sans doute qui, dès mon plus jeune âge, m'a transmis le virus du voyage. Le Grand Voyage, sans fin et à jamais !
Il lui consacre ce livre, en hommage, et parce que, écrit-il : Je te le répète, le temps n'est plus de séduire, moins encore de conquérir, mais de vous dire simplement MERCI !
Claude Carrez

Donner votre avis