Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Friedrich Froebel et l'éducation préscolaire en Suisse romande : 1860 -1925

Couverture du livre « Friedrich Froebel et l'éducation préscolaire en Suisse romande : 1860 -1925 » de Michele E. Scharer aux éditions Eesp
  • Date de parution :
  • Editeur : Eesp
  • EAN : 9782882840523
  • Série : (-)
  • Support : Papier
  • Nombre de pages : 232
  • Collection : (-)
  • Genre : Histoire
  • Thème : Histoire
  • Prix littéraire(s) : (-)
Résumé:

Comment et pourquoi la pédagogie de la petite enfance de Friedrich Froebel (1782-1852), développée dès les années 1830 en Allemagne, s'est-elle implantée en Suisse romande ? Dans cette partie du pays, des premiers jardins d'enfants froebeliens sont en effet fondés dès 1860 et, dans les écoles... Voir plus

Comment et pourquoi la pédagogie de la petite enfance de Friedrich Froebel (1782-1852), développée dès les années 1830 en Allemagne, s'est-elle implantée en Suisse romande ? Dans cette partie du pays, des premiers jardins d'enfants froebeliens sont en effet fondés dès 1860 et, dans les écoles enfantines publiques qui voient le jour à partir des années 1870, la méthode Froebel est la méthode de référence jusque dans les années 1920. La recherche dont les résultats sont publiés ici a examiné le processus de réception et de mise en oeuvre des idées froebeliennes : 1) dans les cantons de Genève et de Vaud (jardins d'enfants privés et écoles publiques) ; 2) au sein de la Société des instituteurs de la Suisse romande (congrès, revue l'Educateur) ; 3) dans les écrits de quelques pédagogues ayant contribué à la dissémination des idées froebeliennes dans cette partie du pays. Il en ressort que les acteurs de l'époque ont adopté de manière sélective la pédagogie froebelienne : ils en ont repris les activités et le matériel qu'ils ont intégrés à l'enseignement dispensé à l'école enfantine, y compris à celui des premiers savoirs scolaires de base (lire, écrire, calculer), que Froebel avait pourtant bannis de son Kindergarten ; ils l'ont également mise au service de thèmes pédagogiques de l'époque, comme l'éducation morale, l'enseignement intuitif ou les travaux manuels ; en revanche, ils n'ont pas pris en compte les fondements philosophiques et religieux de la pédagogie froebelienne. Cette adaptation sélective a pu dériver vers une utilisation purement mécanique du matériel et un emploi du "label Froebel" n'ayant plus guère de lien avec l'"original". Cette recherche débouche pour conclure sur quelques réflexions en lien avec l'actualité, concernant la réception et l'usage des idées pédagogiques, ainsi que les finalités de l'école enfantine.

Donner votre avis