Des chaussures pleines de vodka chaude

Couverture du livre « Des chaussures pleines de vodka chaude » de Zakhar Prilepine aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782742796205
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Ce recueil de nouvelles permet à Zakhar Prilepine de nous parler à sa façon, qu'on a pu qualifier de «brutale», d'amour, des femmes, de la guerre, de mecs avec des histoires de chien qu'on mange bravement alors que c'est du porc, de filles délurées. Il y a un ton Prilepine, à coup sûr celui d'un... Voir plus

Ce recueil de nouvelles permet à Zakhar Prilepine de nous parler à sa façon, qu'on a pu qualifier de «brutale», d'amour, des femmes, de la guerre, de mecs avec des histoires de chien qu'on mange bravement alors que c'est du porc, de filles délurées. Il y a un ton Prilepine, à coup sûr celui d'un grand écrivain.
Les héros de Zakhar Prilepine sont des jeunes gens des années 1990 qui boivent énormément, se sentent «paumés» et sont profondément las. Mais, «c'est toute la Russie qui est lasse : ses pierres, ses arbres, ses maisons, ses routes, ses croyances sont fatigués. Même si l'horizon est bouché, même si les riches ne voient pas la pauvreté autour d'eux, c'est tout de même la Russie.» C'est dans cette Russie-là, horrible mais forcément aimée, que Prilepine nous entraîne. A travers ces onze nouvelles, il nous parler d'amour et de guerre, des femmes et des «mecs», de comment on devient un homme, de la campagne qui se meurt («Un Village mortel»), toujours à sa façon qu'on a pu qualifier de «brutale».
La série des nouvelles «entre mecs» («Récit de garçons») est souvent tristement comique avec des histoires de voitures déglinguées, de chien qu'on mange bravement alors qu'on découvrira le lendemain que c'était du porc («Viande de chien»), de filles délurées. pour devenir tragique quand l'action se passe en Tchétchénie («Le Meurtrier et son jeune ami», «Slavtchouk») portée par des personnages particulièrement réussis comme Roubtchik ou le Primate.
Mais dans cet univers masculin au possible, deux nouvelles («Gilka» et «Ma Fille») montrent un Prilepine nostalgique à jamais de la tendresse des femmes. Avec une force d'évocation qui subjugue, une écriture brutale mais somptueuse, Zakhar Prilepine s'inscrit dans la grande tradition du roman russe. Il promène sur le monde un regard toujours tendre, étonné, émerveillé et plein d'humour, tout en faisant entrer dans ses romans une réalité brûlante, dérangeante, loin de l'image lisse, heureuse et conquérante que souhaite donner la Russie d'elle-même.
Il y a un ton «Prilepine», à coup sûr celui d'un grand écrivain.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Zakhar Prilepine répond à nos questions ! (27/01/2012)

1) Qui êtes-vous ? ! Joëlle Dublanchet, traductrice de Zakhar Prilepine 2) Quel est le thème central de ce livre ? Ce sont des histoires, simples en apparence, de filles et de garçons dans la Russie d'aujourd'hui, au fin fond de la province russe. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «On marchait à travers une prairie d'une beauté insoutenable... l'immense joie du monde nous avait, pour la dernière fois peut-être, rendus bons, honnêtes, joyeux, et pas du tout, mais alors pas du tout adultes.» Extrait de la nouvelle «Gilka» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Peut-être les chansons du chanteur de rock russe Iouri Chevtchouk. Mais il y aurait bien d'autres musiques possibles, tant ces nouvelles sont variées, riches en humour, en tendresse, en désespoir, en poésie, en amour... Chacun pourrait leur adapter sa musique personnelle. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Avant tout, l'idée que Prilepine est incontestablement un grand écrivain, qu'il faut découvrir et auquel il faut revenir. L'image qu'il nous donne de la Russie échappe à tous les stéréotypes ; tous les personnages qu'il dépeint - qu'ils soient innocents, voleurs, meurtriers, alcooliques ou prostituées - tous ont à un moment ou à un autre quelque chose de lumineux et de pur. En outre, les conditions de vie les plus difficiles n'altèrent jamais leur sens de l'humour et leur joie de vivre.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com