Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Correspondance t.1 (1858-1885)

Couverture du livre « Correspondance t.1 (1858-1885) » de August Strindberg aux éditions Zulma
  • Date de parution :
  • Editeur : Zulma
  • EAN : 9782843044915
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

En lisant cette correspondance touffue, lyrique, emportée, qui pousse au bout de ses implications chaque sujet de polémique ou de compassion, au gré de ses interlocuteurs - amis, parents, amantes, éditeurs, écrivains ou critiques - nous découvrons la dualité vertigineuse de ce Janus, qui se... Voir plus

En lisant cette correspondance touffue, lyrique, emportée, qui pousse au bout de ses implications chaque sujet de polémique ou de compassion, au gré de ses interlocuteurs - amis, parents, amantes, éditeurs, écrivains ou critiques - nous découvrons la dualité vertigineuse de ce Janus, qui se montre si incroyablement humain et avant-gardiste dans ses oeuvres de fiction et parfois si excessivement doctrinaire dans ses essais. La correspondance tient des unes et des autres, de l'amour exclusif et de la fureur destructrice, du nihilisme schopenhauerien et du grand humanisme social rousseauiste.

Dans ce premier volume, couvrant trois décennies, on peut voir se dessiner l'évolution d'un tempérament naturaliste, volontiers incrédule, vers les formes hypersensibles de l'expressionnisme dont il sera l'une des grandes figures, avec la Sonate des spectres, la Danse de mort, ou Inferno écrit en langue française. August Strindberg aura fait de sa névrose, de son « nervosisme » de puritain intempérant, un instrument de pénétration psychologique unique dans la littérature de l'entre-deux siècles. Les moeurs figées de cette époque au bord de l'hystérie dévastatrice, sous les bannières de la famille et du mariage, de la sexualité et de l'argent, auront trouvé en lui un analyste abrasif et impétueux.
La correspondance d'August Strindberg, un siècle plus tard, nous restitue un monde à notre image, fait d'exacerbation passionnelle face à l'arbitraire et d'aspirations ludiques à une autre vie, enfin libre et sereine.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Lechoixdeslibraires.com

    Enfant terrible des lettres suédoises, Strindberg fut bien plus que le dramaturge réputé qu'il est devenu aujourd'hui. Romancier, essayiste, pamphlétaire, il fut un opposant acharné aux institutions politiques, sociales et intellectuelles de son pays au point de s'expatrier.
    Ce premier tome de...
    Voir plus

    Enfant terrible des lettres suédoises, Strindberg fut bien plus que le dramaturge réputé qu'il est devenu aujourd'hui. Romancier, essayiste, pamphlétaire, il fut un opposant acharné aux institutions politiques, sociales et intellectuelles de son pays au point de s'expatrier.
    Ce premier tome de sa correspondance pléthorique dessine le portrait d'un jeune homme exalté, tumultueux, avide de reconnaissance et impatient de changer le monde. Le grand mérite de ces oeuvres intimes est de dévoiler en filigrane les bouleversements à l'oeuvre et ceux qui se préparent, et la manière dont l'écrivain les accompagne. Et cette approche nécessairement distancée du lecteur opérant une sorte de va et vient entre ce qu'il sait des évènements et ce qu'il en apprend de la mise en oeuvre, cette alternance d'anecdotique et de sens de l'histoire rend ces textes tout à fait passionnants à lire et précieux pour qui s'intéresse à la lecture de l'histoire culturelle et sociale.

    Extrait :
    " Parfois je retrouve mon calme en voyant que tout a été dit, mais l'instant suivant je suis fou de rage, car personne n'a rien entendu ! Je ne suis plus qu'une loque humaine. Des idées anciennes et nouvelles s'affrontent en moi, se livrent un combat, me déchirent - et, au fond, le public avide attend de nouveaux spectacles. Si je me tais, on me décrétera perdant ! Il faut donc que je continue à rugir ! Sans arrêt ! Et si j'arrive à faire des grimaces en même temps, tant mieux ! "

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.