Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Contes de la pipe en terre

Couverture du livre « Contes de la pipe en terre » de Pierre Mac Orlan aux éditions Terre De Brume
Résumé:

Après les bourreurs de crânes !, pierre mac orlan s'impose de nouveau, dans ces contes de la pipe en terre, comme un fabuleux raconteur d'histoires.
Regroupant les textes écrits, sur les conseils de son ami gus bofa - à qui l'on doit l'illustration de couverture -, pour divers journaux comme... Voir plus

Après les bourreurs de crânes !, pierre mac orlan s'impose de nouveau, dans ces contes de la pipe en terre, comme un fabuleux raconteur d'histoires.
Regroupant les textes écrits, sur les conseils de son ami gus bofa - à qui l'on doit l'illustration de couverture -, pour divers journaux comme le rire ou le journal, ce recueil renferme, et le lecteur le constatera, une galerie de portraits tous plus loufoques les uns que les autres et néanmoins représentatifs de l'imaginaire de mac orlan. nous y croiserons bien sûr l'inévitable garwell, l'incontournable flint, l'inéluctable georges merry aussi - clin d'oeil discret à robert louis stevenson -, mais également m.
Fly, condamné à mort pour paresse et ivrognerie, bob tulip et son curieux "oncle d'amérique", ou encore l'étrange accession à la richesse de clownston. les contes de la pipe en terre nous entraînent donc dans un surréaliste voyage, de la préhistoire à l'année 2912, en passant par le moyen-âge et l'époque des gentilshommes de fortune, le tout "façon pierre mac orlan", évidemment.

Donner votre avis

Avis (2)

  • J’adore Pierre Mac ORLAN. Je l’admire. Et pas seulement parce que nous partageons un prénom. Pierre Mac ORLAN a fait de tout. Pierre Mac ORLAN savait tout faire. D’aucun diront qu’à trop se diversifier il n’excellait nulle part. Ce serait du grand n’importe quoi. Moi je l’admire pour tout. Ses...
    Voir plus

    J’adore Pierre Mac ORLAN. Je l’admire. Et pas seulement parce que nous partageons un prénom. Pierre Mac ORLAN a fait de tout. Pierre Mac ORLAN savait tout faire. D’aucun diront qu’à trop se diversifier il n’excellait nulle part. Ce serait du grand n’importe quoi. Moi je l’admire pour tout. Ses récits de voyages, ses histoires d’aventures, ses contes, ses écrits romanesques, ses chansons, ses romans jeunesse, ses romans de jeunesse, ses nouvelles, ses essais, ses morceaux de science fiction, … Tout.

    Ses Contes de la pipe en terre sont un formidable exemple de son imagination débordante. Mais un exemple seulement, pas du tout une synthèse de son savoir-faire. On y découvre une galerie de portraits réussis et variés, souvent drôles mais pas que. Mais quand même souvent drôle. Du vrai Mac ORLAN, à l’image de sa sirène qui n’était qu’une morue. Le tout est saupoudré d’un zeste de coquinerie pas désagréable et l’on voyage. Oh oui, on voyage, à travers le monde, à travers le temps, à travers les hommes. Parfois ses écrits relèvent de l’hommage, notamment adressés à Robert Louis STEVENSON, là aussi un incroyable homme de talents. Un écrivain d’une grande polyvalence et au talent fou. La reconnaissance des deux me semble malheureusement handicapée par leur volonté de toucher à tout, comme si le fait de vouloir écrire pour les enfants ou les plus grands pouvait être une tare. Mais comme il serait bon de découvrir leur alter égo du vingt-et-unième siècle. En attendant, découvrez ou Mac ORLAN ou jetez-vous dans ses univers fabuleux.

    J’adore Pierre Mac ORLAN et pas seulement parce qu’il termina son existence en rédigeant, entre autre, des essais consacrés au rugby et à son romantisme, comme un dernier pied de nez à tout ce qu’il était.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J’adore Pierre Mac ORLAN. Je l’admire. Et pas seulement parce que nous partageons un prénom. Pierre Mac ORLAN a fait de tout. Pierre Mac ORLAN savait tout faire. D’aucun diront qu’à trop se diversifier il n’excellait nulle part. Ce serait du grand n’importe quoi. Moi je l’admire pour tout. Ses...
    Voir plus

    J’adore Pierre Mac ORLAN. Je l’admire. Et pas seulement parce que nous partageons un prénom. Pierre Mac ORLAN a fait de tout. Pierre Mac ORLAN savait tout faire. D’aucun diront qu’à trop se diversifier il n’excellait nulle part. Ce serait du grand n’importe quoi. Moi je l’admire pour tout. Ses récits de voyages, ses histoires d’aventures, ses contes, ses écrits romanesques, ses chansons, ses romans jeunesse, ses romans de jeunesse, ses nouvelles, ses essais, ses morceaux de science fiction, … Tout.

    Ses Contes de la pipe en terre sont un formidable exemple de son imagination débordante. Mais un exemple seulement, pas du tout une synthèse de son savoir-faire. On y découvre une galerie de portraits réussis et variés, souvent drôles mais pas que. Mais quand même souvent drôle. Du vrai Mac ORLAN, à l’image de sa sirène qui n’était qu’une morue. Le tout est saupoudré d’un zeste de coquinerie pas désagréable et l’on voyage. Oh oui, on voyage, à travers le monde, à travers le temps, à travers les hommes. Parfois ses écrits relèvent de l’hommage, notamment adressés à Robert Louis STEVENSON, là aussi un incroyable homme de talents. Un écrivain d’une grande polyvalence et au talent fou. La reconnaissance des deux me semble malheureusement handicapée par leur volonté de toucher à tout, comme si le fait de vouloir écrire pour les enfants ou les plus grands pouvait être une tare. Mais comme il serait bon de découvrir leur alter égo du vingt-et-unième siècle. En attendant, découvrez ou Mac ORLAN ou jetez-vous dans ses univers fabuleux.

    J’adore Pierre Mac ORLAN et pas seulement parce qu’il termina son existence en rédigeant, entre autre, des essais consacrés au rugby et à son romantisme, comme un dernier pied de nez à tout ce qu’il était.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.