Charly 9

Couverture du livre « Charly 9 » de Jean Teulé aux éditions Pocket
  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266220156
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Il est vrai que Charles IX ne fut pas un roi comme les autres et qu'il n'aurait pas laissé un grand souvenir s'il n'avait ordonné, en août 1572, le massacre de la Saint-Barthélemy, carnage qui horrifia l'Europe, à l'exception du pape et des Espagnols qui y virent, eux, la bienheureuse volonté de... Voir plus

Il est vrai que Charles IX ne fut pas un roi comme les autres et qu'il n'aurait pas laissé un grand souvenir s'il n'avait ordonné, en août 1572, le massacre de la Saint-Barthélemy, carnage qui horrifia l'Europe, à l'exception du pape et des Espagnols qui y virent, eux, la bienheureuse volonté de Dieu.
Cette décision n'était pas la sienne mais celle de sa mère, la redoutable Catherine de Médicis qui utilisa toute sa vie sa nombreuse progéniture pour assouvir son appétit dévorant de pouvoir : dès qu'un de ses fils mourait, elle poussait illico le suivant sur le trône de France. Charles IX avait 22 ans à l'époque, et il ne possédait ni la cruauté, ni la détermination, ni la force morale d'assumer un crime aussi horrible.
Accablé par le poids de sa faute, il sombra dans une folie qui le conduisit en quelques mois à la maladie et à la mort

Donner votre avis

Articles (1)

  • L'escale littéraire

    Diane Schittenhelm de la Libraire L'escale littéraire, Boulevard du Montparnasse dans le 14ème arrondissement de Paris, vous présente ses coups de coeur du moment.

Avis (30)

  • Toujours cette manière bien à lui de traiter de sujets historiques. Teulé à une plume reconnaissable entre mille. Pas de la grande littérature mais toujours de bons bouquins bien ficelés.

    Toujours cette manière bien à lui de traiter de sujets historiques. Teulé à une plume reconnaissable entre mille. Pas de la grande littérature mais toujours de bons bouquins bien ficelés.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le 1er livre que j ai lu de Teule, on apprend plein de chosesavec Teule, il nous fait aimer l'histoire de France

    Le 1er livre que j ai lu de Teule, on apprend plein de chosesavec Teule, il nous fait aimer l'histoire de France

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le massacre de la St Barthélémy vu par Jean Teulé,ça vaut le détour !!

    Le massacre de la St Barthélémy vu par Jean Teulé,ça vaut le détour !!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai adoré ce livre d'un bout a l autre, ou l'on apprends pas mal de choses tout en parcourant ces pages

    J'ai adoré ce livre d'un bout a l autre, ou l'on apprends pas mal de choses tout en parcourant ces pages

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L’amiral de Coligny vient d’être blessé par un coup d’arquebuse et c’est Ambroise Paré qui le soigne. La tentative d’assassinat a été commanditée par la reine-mère, Catherine de Médicis, et le frère du roi, Henri, duc d’Anjou. Dès le début du livre, nous plongeons dans l’ambiance d’une époque...
    Voir plus

    L’amiral de Coligny vient d’être blessé par un coup d’arquebuse et c’est Ambroise Paré qui le soigne. La tentative d’assassinat a été commanditée par la reine-mère, Catherine de Médicis, et le frère du roi, Henri, duc d’Anjou. Dès le début du livre, nous plongeons dans l’ambiance d’une époque qui fut sûrement la plus sanglante de notre histoire. En pleine chaleur de l’été 1572, le Conseil du Roi, sous l’influence de la reine-mère, décide d’assassiner les grands chefs protestants présents à Paris pour le mariage de Marguerite, sœur du roi, avec Henri de Navarre, un protestant qui sera, quelques années plus tard, Henri IV.
    Charles IX que l’auteur appelle familièrement, tout au long du livre, Charly 9, est roi de France et c’est lui qui est censé prendre les grandes décisions. Avec un style qui décoiffe, Jean Teulé nous plonge dans l’ambiance de la Cour, au plus près des turpitudes des puissants, loin de l’histoire officielle, trop guindée pour être vraie. Les palabres durent. Charly 9 résiste, ne peut accepter de décider l’assassinat de personnes qu’il apprécie et qui lui rendent de grands services comme ce Coligny qu’il appelle « mon père ». Alors, pressé par sa mère, il commence à céder, accepte la mort de six puis de dix personnes mais…pas plus de 100. la Saint-Barthélémy se prépare et l’on passe à 1 000 morts, bientôt 20 000 et le roi s’écrie : « C’est impossible d’être aussi cruel ! » Pourtant, il lâche et implore que l’on épargne le chirurgien Ambroise Paré et sa maîtresse, Marie Touchet, Navarre et Condé, s’ils abjurent. C’est sa mère qui décide et Charly 9 n’a qu’à dire : « Je le veux. » Finalement, il craque et s’écrie : « Tuez-les tous ! » Il est minuit, le dimanche 24 août 1572 et le massacre de la Saint-Barthélémy commence…
    Marqué au plus profond de lui-même, Charly 9 sombre peu à peu dans la folie. L’auteur le suit dans ses errements, jusqu’à sa mort avec au moins 100 000 morts sur la conscience. A chaque page, on côtoie le tragi-comique mais c’est une bonne leçon d’histoire, passionnante jusqu’au bout.

    Chronique à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • charles 9 et la st Barthelemy, c est saignant et ce roi que Teulé rend , peut etre, plus fou qu il ne l etait , est un roman passionnant. J aimais déjà l Histoire , avec Teulé j en redemande !

    charles 9 et la st Barthelemy, c est saignant et ce roi que Teulé rend , peut etre, plus fou qu il ne l etait , est un roman passionnant. J aimais déjà l Histoire , avec Teulé j en redemande !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • la folie et la déchéance d'un roi , et ce dans une des périodes les plus noires de l'histoire de france, ravagée par les guerres de religion...
    du mal à terminer ce livre qui m'a mise mal à l'aise

    la folie et la déchéance d'un roi , et ce dans une des périodes les plus noires de l'histoire de france, ravagée par les guerres de religion...
    du mal à terminer ce livre qui m'a mise mal à l'aise

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Quel étrange conte que voilà ! Si nous ne connaissions pas un peu l'histoire de France, nous pourrions penser que Jean Teulé a écrit un roman fictif, tant le style y est pour le moins inattendu. On se délecte des premières pages, jusqu'au chapitre 2 qui nous ramène vers une horrible réalité, si...
    Voir plus

    Quel étrange conte que voilà ! Si nous ne connaissions pas un peu l'histoire de France, nous pourrions penser que Jean Teulé a écrit un roman fictif, tant le style y est pour le moins inattendu. On se délecte des premières pages, jusqu'au chapitre 2 qui nous ramène vers une horrible réalité, si intelligemment résumée. Quelle verve, quel talent et surtout un humour décapant qui arrive à nous faire entrevoir la Saint Barthélémy comme une fête paillarde fort sympathique pour un fait d'histoire des plus sanglants qu'est connu notre beau pays. Il ne m'était pas arrivé depuis longtemps de lire un roman en moins de 4 heures, mais une fois commencé on ne peut plus s'arrêter, je l'ai littéralement dévoré comme ces délicieux pâtés d'alouette dont se régalait notre pauvre Charly 9.

    C'est également avec beaucoup d'humanité, que l'auteur nous décrit un roi si peu connu, qui fut le jouet d'une politique acerbe et sans pitié, lui affligeant des traumatismes qui le mèneront jusqu'à la folie et sa destruction. Lui qui n'était encore qu'un enfant à peine sorti de l'adolescence et qui servit de marionnette aux dessins cruels d'une mère autoritaire et manipulatrice. N'attendant de Catherine de Médicis qu'un peu d'amour maternel qui ne vint pas, lui préférant son frère, le Duc d'Anjou, blessure qui ne se referma jamais. Il connu une vie courte, malheureuse, entachée du sang de milliers d'innocents, et mourût critiqué de tous et désavoué par un peuple exsangue.

    L'histoire de France n'étant pas un sujet qui me passionne d'ordinaire, je remercie Monsieur TEULE de m'avoir ouvert des pages sur celle-ci, qui me resteront plus sûrement que mes années d'études, grâce à un réel talent de conteur et son ton décalé qui font toute la richesse de ce roman.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.