Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

CAHIERS D'ETUDES STRATEGIQUES T.30 ; la consolidation de l'Europe de l'armement face au défi transatlantique

Couverture du livre « CAHIERS D'ETUDES STRATEGIQUES T.30 ; la consolidation de l'Europe de l'armement face au défi transatlantique » de Cahiers D'Etudes Strategiques aux éditions Cahiers D'etudes Strategiques
Résumé:

Après les concentrations décisives de l'industrie européenne d'armement en 1999, L'année 2000 a été celle de la consolidation de ces mouvements industriels. Cette consolidation se concrétise par la naissance officielle d'EADS troisième groupe mondial d'aéronautique et de défense, conforté par le... Voir plus

Après les concentrations décisives de l'industrie européenne d'armement en 1999, L'année 2000 a été celle de la consolidation de ces mouvements industriels. Cette consolidation se concrétise par la naissance officielle d'EADS troisième groupe mondial d'aéronautique et de défense, conforté par le lancement de l'Airbus gros porteur a380 dans le domaine civile et de l'avion de transport militaire européen 400M dans le domaine de la défense, par la transformation de Thomson-CSF qui après avoir absorbé le britannique Racal devient Thales, par la simplification des structures d'Eurocopter, qui bénéficie du lancement du programme d'hélicoptère NH90. Cette consolidation, malgré l'euphorie de l'année 1999, n'était pas aisée comme le montrent le retard pris par la société commune de missiles ainsi que les difficultés de négociation de la firme spatiale Astrium avec des partenaires italiens, toujours tentés par une alliance américaine. Mais bon nombre de difficultés ont été dépassées et on voit le mouvement de concentration européen commencer à s'étendre au secteur des motoristes et des équipementiers. De même, les premiers linéaments d'une réorganisation européenne dans les secteurs traditionnels de l'armement naval et de l'armement terrestre commencent à poindre, même si, pour ce dernier domaine, les prises de contrôle américaines, contournant l'ensemble "aéronautique-spatial-électronique" plus difficile à pénétrer, rendront les alliances plus difficiles.

Cette consolidation donne évidemment des atouts industriels importants à l'Europe dans le domaine de la défense, mais elle fait naître également des problèmes nouveaux en ce qui concerne les rapports entre firmes productrices d'armements et Etats. Plus globalement cette évolution pose de manière cruciale la question d'une construction politique de l'Europe de la défense.

L'importance de cette dimension politique est clairement mise en évidence par la complexité des rapports transatlantiques : le développement des moyens de "concurrence oblique" par les sociétés américaines, soucieuses de rétablir une marge d'avance qui s'est amenuisée, la mise en oeuvre d'une stratégie de contournement passant par la prise d'intérêt dans les secteurs de production non encore concentrés, la "nouvelle course" à la technologie illustrée par la national missile defense (NMD) aujourd'hui rebaptisée Missile defense pour être proposée de manière plus attractive aux européens font que la décennie 2000 sera marquée par cet affrontement indissolublement industriel et politique, dont l'enjeu est la maîtrise des marchés d'armements des pays amis et alliés dune part et des pays émergents du tiers monde d'autre part. Le risque pour l'Europe est de se laisser enfermer dans une position de challenger, bornée par un logiciel stratégique américain qui n'est pas celui qui est nécessaire à une Europe autonome politiquement et stratégiquement.

Donner votre avis