Vincent Message

Vincent Message

Vincent Message est un auteur et enseignant français né en 1983 à Paris. Après un cursus de lettres et de sciences humaines à l’Ecole normale supérieure et des séjours à Berlin et New York, il devient maître de conférences en littérature générale et comparée à l’Université Paris 8. Dans le cadre ...

Voir plus

Vincent Message est un auteur et enseignant français né en 1983 à Paris. Après un cursus de lettres et de sciences humaines à l’Ecole normale supérieure et des séjours à Berlin et New York, il devient maître de conférences en littérature générale et comparée à l’Université Paris 8. Dans le cadre de ce travail, il est le cofondateur, en 2013, d’un master de création littéraire, destiné à accompagner de jeunes auteurs dans leur projet d’écriture.

En 2009, Vincent Message publie un premier roman, Les Veilleurs. Ce roman, qui interroge les traditionnels codes du roman policier, est récompensé par plusieurs prix, notamment par le Prix Laurent-Bonelli Virgin-Lire. Le second roman de l’auteur, Défaite des maitres et possesseurs, obtient quant à lui le Prix Orange du Livre 2016. Vincent Message a également publié des articles et un essai, Romanciers pluralistes, qui a été accueilli favorablement par la critique.

Articles (11)

Voir tous les articles

Avis (45)

  • Couverture du livre « Défaite des maîtres et possesseurs » de Vincent Message aux éditions Points

    nathalie vanhauwaert sur Défaite des maîtres et possesseurs de Vincent Message

    C'est étrange j'étais récemment au théâtre pour voir "Les Mandibules" de Louis Calaferte, un texte écrit fin des années 70, un texte qui nous parle de la surconsommation, de nos dérives alimentaires, je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement en pensant à ce récit.

    C'est un livre...
    Voir plus

    C'est étrange j'étais récemment au théâtre pour voir "Les Mandibules" de Louis Calaferte, un texte écrit fin des années 70, un texte qui nous parle de la surconsommation, de nos dérives alimentaires, je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement en pensant à ce récit.

    C'est un livre puissant, marquant, un roman d'anticipation que nous propose Vincent Message. Une fable écologique.

    Nous sommes dans un avenir qui pourrait être proche, dans une société de l'ordre du possible.

    Un peuple venant de l'univers est arrivé sur notre terre, il a colonisé l'homme et est devenu "Maître et possesseur" de la nature, de la planète. Parlons-en de la nature !

    Tout a disparu sur terre, le gibier, les oiseaux, tout cela à cause de la surconsommation. Par son comportement irresponsable l'homme a fait disparaître toutes les richesses de la terre.

    Il y a aujourd'hui trois catégories d'humains, trois castes :

    - ceux qui travaillent

    - les hommes de compagnie qui remplacent les animaux disparus

    - les hommes d'élevage

    Malo est aujourd'hui rapporteur à l'assemblée, il est porteur d'un projet de loi visant à améliorer la fin de vie des hommes, à la prolonger.

    Il a rencontré Iris il y a 11 ans, à l'époque où il était inspecteur des élevages.... Elle est depuis devenue "Humain de compagnie" clandestine.

    Suite à un accident - elle a la jambe broyée - il lui faut un bracelet d'identité pour la soigner, ce combat n'est pas simple car nous sommes dans une société différente avec des codes stricts, pas de mélanges entre les trois "castes"....

    Comme Louis Calaferte, Vincent Message analyse nos comportements, envisage l'évolution de notre société. Inévitablement on s'interroge sur ce que nous pourrions changer pour sauvegarder notre belle terre, sa biodiversité, son équilibre.

    C'est avec une écriture puissante, audacieuse, dure parfois mais aussi très poétique que l'auteur nous fait réfléchir au devenir de notre belle planète bleue.

    Les conditions d'élevages sont la plupart du temps désastreuses pour les animaux (je pense à Isabelle Saporta et "Le livre noir de l'agriculture" mais aussi au combat mené à travers ses récits d'Aymeric Caron). Si l'on transpose ceci chez l'homme, on prend plus conscience, on est secoué et c'est peut-être aussi l'occasion de modifier nos comportements.

    Des réflexions sur le monde du travail, de l'argent, une ambiance incroyable, des mots percutants, Vincent Message sème le trouble, le doute dans nos esprits.

    Un livre fort, puissant, noir mais il est vrai tellement indispensable.

    Vous l'avez compris c'est un coup de ♥


    Les jolies phrases


    C'était le chaos de la vie qui veut vivre, mais si grouillante qu'on comprenait pourquoi les équilibres globaux exigeaient que des virus périodiques les déciment au hasard et recréent autour de chacun, par ce moyen toujours contestable qu'est la mort, un peu d'espace pour respirer.

    Jusqu'à quand une vie d'homme mérite-t-elle d'être vécue ? Qui peut savoir cela ? Qui a le droit d'en décider ?

    Les hommes ne voulaient plus être seuls, mais ils ne s'entendaient qu'avec ceux qui leur étaient semblables presque en tous points.

    On fait souvent le mal qu'on ne veut pas. Souvent on vise l'ennemi et ce n'est pas l'ennemi qui tombe. Parfois on ne vise même pas et il y en a qui tombent quand même.

    ...comment prend-on en compte les intérêts de ceux qu'on ne voit pas, ou qui ne parlent pas, ou auxquels on se refuse par principe à donner la parole ?

    Ce n'est pas parce que quelqu'un est inférieur qu'il devient soudain légitime de le maltraiter et de l'asservir.

    Aimer les animaux ce n'est pas moins aimer les hommes ; aimer les hommes ce n'est pas moins aimer les gens de notre espèce. Car si on aime la vie avec une passion folle, alors on peut aimer tous les vivants, reconnaître partout leur souffle, et ce qu'il a de fragile, et sa capacité à se détraquer en peu de temps, et se mettre à haïr, en regard, toutes les violences qui leur sont faites.



    https://nathavh49.blogspot.be/2018/05/defaite-des-maitres-et-possesseurs.html

  • Couverture du livre « Défaite des maîtres et possesseurs » de Vincent Message aux éditions Points

    Manika sur Défaite des maîtres et possesseurs de Vincent Message

    Je crois que tout est dit dans ce passage, de bourreaux voilà les hommes devenus victimes dans un glapissement quasiment naturel et inéluctable.

    En filigrane l'histoire de Malo, qui essaie de contourner les lois que lui même rédige, qui prend peu à peu conscience de la dérive de son espèce...
    Voir plus

    Je crois que tout est dit dans ce passage, de bourreaux voilà les hommes devenus victimes dans un glapissement quasiment naturel et inéluctable.

    En filigrane l'histoire de Malo, qui essaie de contourner les lois que lui même rédige, qui prend peu à peu conscience de la dérive de son espèce sur les hommes. L'histoire se répète ne peut on rêver d'un autre monde ?

    De beaux passages sur la beauté de notre terre, d'autres beaucoup plus durs sur le traitement que l'on fait subir aux hommes (animaux) pleine de réalisme à la limite du haut le coeur. Heureusement la belle histoire d'amour entre Malo et Iras adoucie un peu tout cela.

    Un roman que l'on se prend en pleine face et que je vais faire passer de main en main tout cet été.

  • Couverture du livre « Défaite des maîtres et possesseurs » de Vincent Message aux éditions Points

    Lalo65 sur Défaite des maîtres et possesseurs de Vincent Message

    Ayant assisté aux lectures à haute voix par Dominique Pignon, je m'étais plongé dans le livre dès le lendemain; Une dystopie fort intéressante et très bien écrite, un peu glaçante toutefois; Les hommes sont désormais classés en trois catégories par des êtres ayant envahi la terre: ceux destinés...
    Voir plus

    Ayant assisté aux lectures à haute voix par Dominique Pignon, je m'étais plongé dans le livre dès le lendemain; Une dystopie fort intéressante et très bien écrite, un peu glaçante toutefois; Les hommes sont désormais classés en trois catégories par des êtres ayant envahi la terre: ceux destinés à être mangés, les ouvriers esclaves et les hommes et femmes de compagnie...

Voir tous les avis

Vidéos (3)

  • #PrixOrangeduLivre2016, retour sur une magnifique soirée !

Voir toutes les videos