Prix Orange du Livre et après ? Louis-Philippe Dalembert en 2017 et Vincent Message en 2016

dimanche 06 mai 2018

Et maintenant ? Ils nous racontent ce qu’ils créent, écrivent ou projettent, depuis leur Prix Orange du Livre jusqu’à leurs œuvres à venir

Prix Orange du Livre et après ? Louis-Philippe Dalembert en 2017 et Vincent Message en 2016

Que s’est-il passé pour les écrivains, après qu’ils aient reçu le Prix Orange ?

Nos lauréats font le point, moins sur le chemin parcouru, que sur leurs activités d’aujourd’hui…

Avant de retrouver leurs nouveaux romans chez le libraire.

 

Louis-Philippe Dalembert , Prix Orange du livre 2017 pour Avant que les ombres s'effacent (ed. Sabine Wespieser)

   

D’abord, le Prix Orange et toute la publicité qu’il y a eue autour ont contribué à faire passer l’été au livre, paru en mars 2017. Il s’est retrouvé finaliste de deux prix d’automne, le Grand Prix du roman de l’Académie française et le Prix Médicis. Cette année encore, il a obtenu le Prix littéraire des lycéens et apprentis de l’Essonne, qui a été décerné au Salon du livre de Paris, et figure dans la sélection Prix Meilleur Roman Points. Il vient tout juste de paraître en poche chez Points-Seuil dans la collection « Grands Romans ».

Cela s’est aussi traduit par un nombre incalculable d’invitations à des salons du livre, dans des médiathèques, des lycées, en France et à l’étranger. À la fin de l’année, moi qui suis pourtant un globe-trotter, j’étais carrément sur les rotules.

Actuellement, je travaille sur un roman sur la migration, une thématique récurrente dans mon travail. J’ai entamé les premières recherches en automne dernier, à Chaumont, au cours d’une résidence d’auteurs mise en place par la médiathèque Les Silos. Dans la foulée, j’ai séjourné tout le mois de janvier et une partie du mois de février à Lampedusa, grâce à une résidence Stendhal décernée par l’Institut français. Depuis février, je séjourne dans le Var grâce au Prix de la Résidence d’auteurs de la Fondation des Treilles. J’espère terminer le premier jet pendant ma prochaine résidence à la Villa Marguerite Yourcenar.

 

Vincent Message, Prix Orange du Livre 2016 pour Défaite des maîtres et possesseurs (Seuil)

 

Défaite des maîtres et possesseurs a été adapté au théâtre par la compagnie Franchement, tu de Nicolas Kerszenbaum, avec Marik Renner et Nicolas Martel.

Je continue d'enseigner la littérature à l'université Paris 8 Saint-Denis, où mes recherches portent sur les rapports entre littérature, capitalisme et écologie.

Je travaille à un troisième roman, qui décrypte les nouveaux rapports de force en vigueur dans le monde de la grande entreprise. Il devrait paraître en 2019.

 

Propos recueillis par Karine Papillaud

 

Le jury du Prix Orange du Livre 2018 a sélectionné 6 finalistes : 

Vincent Almendros, Faire mouche, Éditions de minuit

Ananda Devi, Manger l'autre, Grasset

Wilfried N'Sondé, Un océan deux mers trois continents, Actes Sud

Marc Alexandre Oho Bambe, Diên Biên Phù, Sabine Wespieser

Florent Oiseau, Paris-Venise, Allary Éditions

Joachim Schnerf, Cette nuit, Zulma

 

Maintenant, c'est à vous de voter. Vous avez jusqu'au 30 mai 2018 pour soutenir votre livre préféré. 


Je vote

 

Lire également :

Prix Orange du Livre, 10e édition. Déjà !

Prix Orange du Livre et après ? Louis-Philippe Dalembert en 2017 et Vincent Message en 2016

Prix Orange du Livre et après ? Fanny Chiarello, lauréate et Minh Tran Huy, jurée en 2015

Prix Orange du Livre et après ? Maylis De Kerangal, lauréate en 2014

Prix Orange du Livre et après ? Arthur Dreyfus en 2012 et David Thomas en 2011

Prix Orange du Livre et après ? Fabrice Humbert, lauréat en 2009

Prix Orange du Livre et après ? Michèle et Bénédicte, jurées, partagent de leur expérience

 

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "La vie du Prix"

Où trouver « Défaite des maîtres et possesseurs » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com