Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Miguel Bonnefoy

Miguel Bonnefoy

Né en 1988, Miguel Bonnefoy est le fils d'un romancier chilien et d'une diplomate vénézuélienne. Auteur, il est aussi professeur de français pour l’Alliance française.

 

Il remporte le prix du Jeune Ecrivain, en 2013, grâce à une nouvelle intitulée "Icare". "Le voyage d'Octavio" (Payot & Rivage...

Voir plus

Né en 1988, Miguel Bonnefoy est le fils d'un romancier chilien et d'une diplomate vénézuélienne. Auteur, il est aussi professeur de français pour l’Alliance française.

 

Il remporte le prix du Jeune Ecrivain, en 2013, grâce à une nouvelle intitulée "Icare". "Le voyage d'Octavio" (Payot & Rivages) est son premier roman, paru en 2015.

Articles en lien avec Miguel Bonnefoy (5)

Avis sur cet auteur (74)

  • add_box
    Couverture du livre « Héritage » de Miguel Bonnefoy aux éditions Rivages

    Miss Marple sur Héritage de Miguel Bonnefoy

    Un livre envoûtant, superbement réel et fantasmagorique à la fois !
    Une histoire vraie ou du moins semblant vraie d'immigration française vers l'Amérique du sud après les attaques du phylloxéra vers 1870 dans le haut Jura, mais les racines auraient pu se trouver aussi bien en bordelais ou en...
    Voir plus

    Un livre envoûtant, superbement réel et fantasmagorique à la fois !
    Une histoire vraie ou du moins semblant vraie d'immigration française vers l'Amérique du sud après les attaques du phylloxéra vers 1870 dans le haut Jura, mais les racines auraient pu se trouver aussi bien en bordelais ou en Bourgogne puis que toutes ces régions viti-vinicoles ont été ravagées à cette période, de même qu'en Italie et partout en Europe, jetant des familles entières dans le dénuement le plus complet, forçant les plus jeunes à partir vers d'autres cieux ; beaucoup ont choisi bien sur l'Amérique.. du nord, mais se sont arrêtés en route, d'autres ont délibérément opté pour le Brésil ou l'Argentine.
    C'est ainsi que Lonsonier, qui ne s'appelait pas Lonsonier mais venait de Lons le Saulnier posa le pied au Chili, y fit souche en se mariant avec une française, eut un fils Lazare et .. je ne vais pas vous raconter l'histoire ! Lisez la !!
    et régalez vous de la plume de Miguel Bonnefoy, que personnellement j'avais moyennement appréciée dans son précédent ouvrage «  sucre noir » qui ne m'avait ni embarquée ni débarquée ! Mais celui ci, sans doute grâce à la base véridique et possible, m'a emmenée loin, plantée au milieu des esprits chamanes de la région, fait décoller dans l'avion de Margot, atterrir en Angleterre pour redécoller en direction des Andes !
    Les deux guerres mondiales n'ont pas épargné ces familles du bout du monde, ils ont regagné la France pour combattre dans les rangs de l’armée française, sont revenus, marqués à vie pour tomber dans les événements mortels révolutionnaires des années 70 au Chili avec Allende puis dramatiques avec Pinochet, engendrant une nouvelle migration .. dans l'autre sens !
    Un livre à l'écriture flamboyante, une langue imagée et des couleurs sud américaines, des envols de condors et des chutes vertigineuses, un récit mêlant réalité et esprits, Europe et Amérique du sud, en français car la langue de Molière est restée l'apanage de cette population immigrée si loin !

    A lire absolument.

  • add_box
    Couverture du livre « Héritage » de Miguel Bonnefoy aux éditions Rivages

    Elobooks sur Héritage de Miguel Bonnefoy

    J'avoue avoir un faible pour les sagas familiales et celle-ci, ancrée au cœur des grands événements du 20ème siècle, entre l'Europe et l'Amérique du Sud, était particulièrement alléchante. J'avais par ailleurs lu des interviews de l'auteur, Miguel Bonnefoy, que j'avais trouvé pétillant et plein...
    Voir plus

    J'avoue avoir un faible pour les sagas familiales et celle-ci, ancrée au cœur des grands événements du 20ème siècle, entre l'Europe et l'Amérique du Sud, était particulièrement alléchante. J'avais par ailleurs lu des interviews de l'auteur, Miguel Bonnefoy, que j'avais trouvé pétillant et plein d'esprit, ce qui ne s'est pas démenti lors ma lecture.
    J'ai apprécié son style, mêlant le romanesque à la narration de faits réels tragiques de l'Histoire, ainsi que la construction du roman : chaque personnage se retrouve confronté à un choix décisif qui se répercutera sur la prochaine génération.

    Cependant, bien que le destin de cette famille soit captivant et riche en rebondissements, les personnages ne m'ont pas fait vibrer, à mon grand regret. Ceux-ci sont tellement habités par leurs passions et leurs convictions, qu'ils en deviennent un peu hermétiques aux autres. J'ai eu l'impression qu'ils évoluaient côte à côte, sans véritables interactions, chacun restant dans son monde, à l'écart dans une bulle. Il y a d'ailleurs très peu de dialogues entre les personnages et l'auteur laisse peu de place aux sentiments. Ce parti pris, qui contribue à renforcer leur singularité et à bâtir la légende de ces ancêtres d'exception, me les a rendus peu attachants.

    Je suis donc un peu déçue de ne pas avoir eu le coup de cœur attendu pour cette lecture, mais la qualité d'écriture me pousse à persévérer avec cet auteur : je compte lire prochainement Sucre noir.

  • add_box
    Couverture du livre « Héritage » de Miguel Bonnefoy aux éditions Rivages

    Cathfd sur Héritage de Miguel Bonnefoy

    "Lazare Lonsonier lisait dans son bain quand la nouvelle de la Première Guerre mondiale arriva jusqu'au Chili. A cette époque, il avait pris l'habitude de feuilleter le journal français à douze mille kilomètres de distance, dans une eau parfumée d'écorces de citron, et plus tard, lorsqu'il...
    Voir plus

    "Lazare Lonsonier lisait dans son bain quand la nouvelle de la Première Guerre mondiale arriva jusqu'au Chili. A cette époque, il avait pris l'habitude de feuilleter le journal français à douze mille kilomètres de distance, dans une eau parfumée d'écorces de citron, et plus tard, lorsqu'il revint du front avec une moitié de poumon, ayant perdu deux frères dans les tranchées de la Marne, il ne put jamais réellement séparer l'odeur des agrumes de celle des obus. "

    Héritage est ma première incursion dans l'univers de Miguel Bonnefoy. Avec un talent de conteur exceptionnel il nous embarque à travers l'histoire de sa famille entre France et Chili sur une centaine d'années. Les personnages sont hauts en couleur, les histoires personnelles se succèdent sur le fond de la Grande Histoire à un rythme endiablé. Ce sont des histoires de déracinés qui se retrouvent au Chili par des concours de circonstances qui les rapprochent alors que jamais ils ne se seraient croisés en France. Un zeste de surnaturel, de magie, c'est flamboyant et m'a fait passer un excellent moment de lecture.

    Si vous avez envie de dépaysement et de vous laisser emporter par une histoire romanesque au possible, alors partez sans hésiter à la rencontre de Lazare, Margot, Hector, Ilario Da . Vous y croiserez même un drôle de revenant allemand et un déserteur français aux allures de légende dans la famille...

  • add_box
    Couverture du livre « Héritage » de Miguel Bonnefoy aux éditions Rivages

    Les Lectures de Cannetille sur Héritage de Miguel Bonnefoy

    Chassé du Jura par le phylloxera, Lonsonier s’embarque pour la Californie avec son dernier cep de vigne. C’est finalement au Chili qu’il trouve à replanter ses racines. Lui succèderont trois générations d’une famille qui restera toujours profondément attachée à ses origines françaises, devenues...
    Voir plus

    Chassé du Jura par le phylloxera, Lonsonier s’embarque pour la Californie avec son dernier cep de vigne. C’est finalement au Chili qu’il trouve à replanter ses racines. Lui succèderont trois générations d’une famille qui restera toujours profondément attachée à ses origines françaises, devenues au fil du temps quasi mythiques. Au travers de chacune des deux guerres mondiales puis depuis les geôles de Pinochet, fils, petite-fille et arrière petit-fils vivront chacun dans leur chair cet indéfectible attachement qui, inexorablement, modèlera leur destinée, pour le meilleur comme pour le pire.

    Sa brochette de personnages, au pittoresque quasi surréaliste, donne à cette histoire une coloration originale et inoubliable. C’est dans un émerveillement tendre et amusé que le lecteur s’attache tour à tour au Maestro qui débarque de France avec les instruments d’une fanfare entière et initie tout un village à la musique, à Lazare le Poilu revenu des tranchées avec un fantôme, à Thérèse l’ornithophile qui vit pour sa fantastique volière, à Margot l’intrépide aviatrice prête à tout pour voler, à Ilario Da le révolté pro-Allende, sans oublier le mystérieux chaman mapuche Aukan qui traverse le récit comme pour souligner la magique fatalité qui semble gouverner leur existence à tous.

    Le fil rouge qui lie ces personnages est leur dualité d’exilés et les dilemmes qu’elle engendre, au travers d’un héritage au contour flou et fantasmatique mais qui ne cesse d’infléchir leurs destins individuels : les racines qui les attachent à la France, comme un atavisme contre lequel il est vain de lutter, une attraction magnétique et magique à laquelle obéissent d’ailleurs jusqu’aux concours de circonstances, tels les involontaires changements de patronymes qui encadrent comme deux coups de clap le départ de Lonsonier et le retour d’Ilario Da.

    Le terrible séjour de ce dernier dans les geôles de Pinochet, rédigé d’après le récit des tortures subies par le père de l’auteur avant sa fuite pour la France, constitue sans doute le point culminant du roman, en tout cas l’ultime point de rupture qui fera se refermer la boucle du curieux destin de cette famille.

    Cette saga qui, par un vrai tour de force, ne tient qu’en deux cents pages, est une petite merveille savamment ciselée, qui, de rêves enthousiastes en confrontations traumatisantes aux grands drames du siècle dernier, nous conte l’exil, le déracinement, et l’indéfectible lien aux racines.