Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jean-Philippe Blondel

Jean-Philippe Blondel
Professeur d'anglais à Troyes, Jean-Philippe Blondel publie romans pour adultes et pour adolescents (Actes Sud). Chez Buchet/Chastel, Le Baby-sitter, G229 (prix Virgin - Version femina), Et rester vivant et 06H41 ont rencontré un réel succès.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Jean-Philippe Blondel (5)

Avis sur cet auteur (154)

  • add_box
    Couverture du livre « La grande escapade » de Jean-Philippe Blondel aux éditions Buchet Chastel

    Manika sur La grande escapade de Jean-Philippe Blondel

    Nous suivons dans ce roman la vie d'instituteurs et d'institutrices du groupe scolaire Denis Diderot donc la plupart habite sur place dans des logements de fonctions, en 1975.

    C'est toute une époque que l'on retrouve à travers ces mots, malheureusement j'étais encore petite et même si j'ai...
    Voir plus

    Nous suivons dans ce roman la vie d'instituteurs et d'institutrices du groupe scolaire Denis Diderot donc la plupart habite sur place dans des logements de fonctions, en 1975.

    C'est toute une époque que l'on retrouve à travers ces mots, malheureusement j'étais encore petite et même si j'ai retrouvé un peu ce que je vivais à l'époque à travers mes parents j'ai eu du mal à rentrer dans ce roman et encore plus à m'attacher aux personnages.

    J'ai trouvé la mise en place longue à se faire heureusement le final plus cocasse à rattraper l'impression générale.

  • add_box
    Couverture du livre « Un hiver à Paris » de Jean-Philippe Blondel aux éditions Buchet Chastel

    Ka1000 sur Un hiver à Paris de Jean-Philippe Blondel

    La sensation d'entrer dans le journal de bord du narrateur qui débarque à Paris pour ses études.
    Un récit intemporel qui mêle les difficultés tant sociales que scolaires, avec au centre la rigueur d'une prépa qui mène les étudiants à leurs limites. Entre la famille, les amis, les professeurs,...
    Voir plus

    La sensation d'entrer dans le journal de bord du narrateur qui débarque à Paris pour ses études.
    Un récit intemporel qui mêle les difficultés tant sociales que scolaires, avec au centre la rigueur d'une prépa qui mène les étudiants à leurs limites. Entre la famille, les amis, les professeurs, difficile parfois de trouver sa réelle place, de connaître la sincérité des uns et des autres, de savoir de quoi notre avenir sera fait.
    Une plume simple et facile à lire qui fait émerger une problématique scolaire perdurant encore aujourd'hui.

  • add_box
    Couverture du livre « Le groupe » de Jean-Philippe Blondel aux éditions Actes Sud Junior

    Seltaek sur Le groupe de Jean-Philippe Blondel

    Ce livre est une vraie pépite! L’auteur nous plonge dans une atmosphère où ce qui est enseigné aux élèves du livre nous est enseigné à nous aussi, et mieux encore ; les exercices émotionnels que font ces élèves peuvent être réalisés par le lecteur aussi. L’auteur lie le lecteur à l’histoire du...
    Voir plus

    Ce livre est une vraie pépite! L’auteur nous plonge dans une atmosphère où ce qui est enseigné aux élèves du livre nous est enseigné à nous aussi, et mieux encore ; les exercices émotionnels que font ces élèves peuvent être réalisés par le lecteur aussi. L’auteur lie le lecteur à l’histoire du livre comme si ce dernier était en réalité celui qui complète chaque personnage.

  • add_box
    Couverture du livre « La grande escapade » de Jean-Philippe Blondel aux éditions Buchet Chastel

    Parisienne sur La grande escapade de Jean-Philippe Blondel

    On rit beaucoup lors de cette lecture grâce à une écriture intelligente, rythmée par les tubes des années 70. Les personnages ont tous une vie après leur vie de profs et les situations pas toujours drôles permettent une critique d'un milieu qui vit en vase clos. Les répliques claquent comme les...
    Voir plus

    On rit beaucoup lors de cette lecture grâce à une écriture intelligente, rythmée par les tubes des années 70. Les personnages ont tous une vie après leur vie de profs et les situations pas toujours drôles permettent une critique d'un milieu qui vit en vase clos. Les répliques claquent comme les situations, limites pour quelques personnages.