Jean-Philippe Blondel

Jean-Philippe Blondel
Professeur d'anglais à Troyes, Jean-Philippe Blondel publie romans pour adultes et pour adolescents (Actes Sud). Chez Buchet/Chastel, Le Baby-sitter, G229 (prix Virgin - Version femina), Et rester vivant et 06H41 ont rencontré un réel succès.

Articles (3)

Voir tous les articles

Avis (136)

  • Couverture du livre « Dancers » de Jean-Philippe Blondel aux éditions Actes Sud Junior

    Poppy Books sur Dancers de Jean-Philippe Blondel

    Résumé : Anaïs, Adrien et Sanjeewa sont tous les trois passionnés par la danse. Ils préparent l'option pour le Bac. Un triangle amoureux va se former entre eux. Comment va évoluer leur relation personnelle et vis à vis de la danse en quelques mois ?

    Mon avis : Mais que ce roman fait du bien !...
    Voir plus

    Résumé : Anaïs, Adrien et Sanjeewa sont tous les trois passionnés par la danse. Ils préparent l'option pour le Bac. Un triangle amoureux va se former entre eux. Comment va évoluer leur relation personnelle et vis à vis de la danse en quelques mois ?

    Mon avis : Mais que ce roman fait du bien ! Que de poésie et de douceur à chaque page. Nous suivons tour à tour Anaïs, Adrien et Sanjeewa, nous avons leurs points de vue sur les mêmes choses, tantôt différents, tantôt similaires.

    Ce livre m'a transportée à l'époque où je préparais moi-même cette option danse, dans d'autres conditions, dans un contexte différent, mais il m'a parlé. Je me suis sentie très proche d'Anaïs pour diverses raisons (que je ne peux pas toutes dévoiler sans spoiler le livre. Chut !) Malgré son air pédant et je suis/j'ai été la meilleure, elle a quelque chose de touchant.

    Mais le plus grand point positif de ce roman est sans hésiter le personnage de Sanjeewa. Il respire la bonté et la bienveillance. J'ai adoré pouvoir voir son point de vue dans cette histoire, en prenant en compte le fait qu'il est un garçon racisé, qui danse dans la région du Grand Est (Alsace, Lorraine, Champagne-Ardennes). Son intégration dans la société française, comment lui perçoit les choses, d'une façon différente de celle d'Adrien ou d'Anaïs. J'ai eu envie d'aller chez lui, de découvrir sa famille, sa sœur, ses parents, d'échanger avec lui, de m'en faire un ami tout simplement.

    Le fait de passer d'un personnage à l'autre n'est absolument pas dérangeant du fait que chaque chapitre indique duquel il s'agit. Tout est fluide et bien structuré, il n'y a pas de précipitation, on virevolte de la même façon que nos 3 danseurs.

    Je ne peux que vous le recommander. La lecture est très rapide (un peu moins de 2 heures pour moi) et il y a même un petit goût de reviens-y à la fin.

  • Couverture du livre « Un endroit pour vivre » de Jean-Philippe Blondel aux éditions Actes Sud Junior

    Mes écrits d'un jour sur Un endroit pour vivre de Jean-Philippe Blondel

    Comme toujours cette collection « D’une seule voix » frappe juste.

    Notre narrateur, élève sans histoire et réservé, se révolte contre les nouvelles mesures prises par le proviseur de son lycée. Faire de son établissement un lieu de travail où toute forme de vie est contrainte, voilà son...
    Voir plus

    Comme toujours cette collection « D’une seule voix » frappe juste.

    Notre narrateur, élève sans histoire et réservé, se révolte contre les nouvelles mesures prises par le proviseur de son lycée. Faire de son établissement un lieu de travail où toute forme de vie est contrainte, voilà son nouveau cheval de bataille. Notre jeune lycéen décide, caméra au poing, de filmer ses camarades sous différentes facettes. Il montre la vie, celle qui les berce et les anime chaque jour de joie, de colère, d’amour, de haine…
    « De l’amour.
    Les cinq lettres les plus dévoyées – les plus répétées – les plus insignifiantes – les plus cinglantes – les plus piétinées – les plus résistantes.
    De l’amour encore. »

    Un endroit pour vivre colle parfaitement à cette collection, ce petit texte lu d’un seul souffle, à voix haute est porteur d’un message symbolique : la liberté. Jean-Philippe Blondel est professeur, il est d’autant plus simple pour lui de nous retranscrire la vie de ces ados. Encore une fois, son écriture m’émeut et me fait verser une petite larme (et oui ! pas besoin de 300 pages !). Cette non-conformité portée par une envie folle de liberté est représentée à sa juste valeur. Les ados sont capables de réflexion et de prise de position aussi étonnantes soient-elles.

    http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2018/06/15/36488573.html

  • Couverture du livre « Le groupe » de Jean-Philippe Blondel aux éditions Actes Sud Junior

    Mumu Dans le Bocage sur Le groupe de Jean-Philippe Blondel

    Coup de coeur pour ce livre.... je l'ai dévoré. Peut être parce que le sujet me touche plus particulièrement (atelier d'écriture) mais surtout par le style, les différents textes des ados mais aussi des adultes sont touchants, inventifs. Parce que le fait d'entremêler les créations et les...
    Voir plus

    Coup de coeur pour ce livre.... je l'ai dévoré. Peut être parce que le sujet me touche plus particulièrement (atelier d'écriture) mais surtout par le style, les différents textes des ados mais aussi des adultes sont touchants, inventifs. Parce que le fait d'entremêler les créations et les réflexions des participants donne du relief a l'ensemble et que l'on participe du coup nous aussi à leur expérience, à leurs vies.
    Bravo et cela me donne encore plus envie de m'inscrire à un atelier d'écriture (rare dans dans ma région) car l'on s'aperçoit qu'à partir d'un mot, d'un thème, d'un sujet les idées s'enchaînent, se lient et se créent.
    Belle expérience

Voir tous les avis

Vidéos (1)

  • Quand Jean-Philippe Blondel vient évoquer ses "Mariages de saison"

Voir toutes les videos