Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

David Foenkinos

David Foenkinos
David Foenkinos, romancier, scénariste et musicien, est auteur de treize romans traduits
en quarante langues. Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Le potentiel érotique de
ma femme, Nos séparations, La délicatesse, Les souvenirs, Je vais mieux. En 2011, il a
adapté au cinéma avec son frère s... Voir plus
David Foenkinos, romancier, scénariste et musicien, est auteur de treize romans traduits
en quarante langues. Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Le potentiel érotique de
ma femme, Nos séparations, La délicatesse, Les souvenirs, Je vais mieux. En 2011, il a
adapté au cinéma avec son frère son livre La délicatesse, avec Audrey Tautou et François
Damiens.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec David Foenkinos (11)

Avis sur cet auteur (431)

  • add_box
    Couverture du livre « Numéro deux » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    Sofy sur Numéro deux de David Foenkinos

    David Foenkinos, pour moi, c'est une valeur sûre car j'adore sa plume, sa sensibilité et son éternel optimisme. Il dépeint très souvent des personnages avec une forte résilience et j'aime ça.
    Pourtant, j'ai été très déçue avec "deux sœurs" dans lequel je ne me suis pas retrouvée. J'étais donc...
    Voir plus

    David Foenkinos, pour moi, c'est une valeur sûre car j'adore sa plume, sa sensibilité et son éternel optimisme. Il dépeint très souvent des personnages avec une forte résilience et j'aime ça.
    Pourtant, j'ai été très déçue avec "deux sœurs" dans lequel je ne me suis pas retrouvée. J'étais donc hésitante.

    Mais j'ai vite changé d'avis pour deux raisons : ce livre parlait d'Harry Potter et j'adoooooooore Harry Potter et en plus j'ai la chance d'être conviée à une rencontre avec l'auteur pour parler de cette sortie !!!
    Dès les premières pages, on retrouve ce style que j'aime tant : la fluidité, l'humour, l'amour pour ses personnages.
    Foenkinos s'attache ici à l'acteur qui n'a pas été choisi pour jouer le rôle de Harry Potter, Martin. Il va dépeindre ses difficultés à surmonter ce qui est vécu comme un échec majeur.
    Je ne peux pas en dévoiler plus mais j'ai beaucoup aimé comment Foenkinos raconte cette descente aux enfers, cette perte de confiance qui s'insinue petit à petit.

    Ce roman est beau, touchant et tendre.
    J'ai trop hâte de rencontrer l'auteur !!!

  • add_box
    Couverture du livre « Numéro deux » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    Julien Leclerc sur Numéro deux de David Foenkinos

    Martin Hill aurait pu devenir Harry Potter sur les grands écrans. Il a passé le casting pour être l’un des deux deniers. Mais c’est Daniel Radcliffe qui a été choisi. Alors Martin doit vivre en tant que numéro deux toute sa vie. Ce refus, ce rejet pendant l’enfance résonne pour cet être en...
    Voir plus

    Martin Hill aurait pu devenir Harry Potter sur les grands écrans. Il a passé le casting pour être l’un des deux deniers. Mais c’est Daniel Radcliffe qui a été choisi. Alors Martin doit vivre en tant que numéro deux toute sa vie. Ce refus, ce rejet pendant l’enfance résonne pour cet être en construction, entre des parents séparés, entre deux pays et entre la vie vécue et celle rêvée.

    Il y a quelques semaines, je découvrais, en tant que lecteur, le premier volet de cette saga littéraire marquante. Le hasard des publications me fait commencer l’année avec le regard sensible et drôle de David Foenkinos autour de la mythologie autour du sorcier. L’auteur de La Délicatesse ou encore de Charlotte invente une pure fiction, un avertissement nous le précise dès le début. Martin Hill n’existe pas et tous les événements mentionnés sont entièrement imaginés. Dans son nouveau livre, David Foenkinos rend un bel hommage au pouvoir évocateur des mots. Avec sa maîtrise habituelle de l’histoire et sa manière de croquer les personnages, l’auteur compose un roman plaisant.

    La fiction nous capte, nous donnant l’illusion de la réalité. Comme les personnages de ce roman se confrontent à Harry Potter, qu’ils soient enfants ou adultes, le lecteur plonge dans la vie de Martin et ses parents, de cette lourdeur qui l’étouffe et le serre. Ne pas avoir été choisi, aimé, regardé, retenu. On suit alors le parcours de cet enfant, adolescent puis adulte qui tente de sortir de ce statut de numéro deux et de vivre malgré Harry Potter, cette mise en lumière illimitée amplifie l’ombre dans laquelle évolue Martin. L’auteur parvient à tenir le fil de ce parcours tout en questionnant la place de numéro deux, celui ou celle qu’on aurait pu choisir, celui ou celle qui aurait pu être. Il égrène des exemples, des réflexions sur des destins mélancoliques et hasardeux.

    Quand il fait des embardées au cours du récit de la vie de Martin, on retrouve les sujets phares du romancier : l’amour, la sensualité réconfortante, les musées, l’émotion artistique… Ainsi, nous découvrons le passé de nombreux personnages, ce qui les a mené dans la vie de Martin, centre de cette étoile romanesque. David Foenkinos prouve son talent pour capter les instants. En quelques lignes et paragraphes, il croque les attitudes, les pensées ou les espoirs. Le roman, en dézoomant régulièrement, explore les failles des personnages, les fragilités qu’on tente de cacher, de dissimuler, souvent par peur de ne pas être regardé et de devenir un numéro deux. Et revient alors régulièrement la force du personnage d’Harry Potter, ce jeune orphelin dont la cicatrice visible par tous et toutes est synonyme autant de douleur que de pouvoir. Le sorcier a réussi à être lui-même en affichant ses cicatrices.

  • add_box
    Couverture du livre « Numéro deux » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    marion khouri sur Numéro deux de David Foenkinos

    Et si??
    QUi ne s'est pas un jour posé cette question sur son destin? Et si j'avais fait telles études? Et si je n'avais pas accepté d'aller à cette soirée? et SI......
    Parce que oui, la destinée ne tient parfois qu'à un fil et on ne peut que s'interroger sur ce qu'aurait été notre vie si l'on...
    Voir plus

    Et si??
    QUi ne s'est pas un jour posé cette question sur son destin? Et si j'avais fait telles études? Et si je n'avais pas accepté d'aller à cette soirée? et SI......
    Parce que oui, la destinée ne tient parfois qu'à un fil et on ne peut que s'interroger sur ce qu'aurait été notre vie si l'on avait pris l'autre option, si la balance avait pesé de l'autre côté... On sait que l'on ne maitrise pas tout et que parfois la vie ne tient qu'à un fil.
    C'est le cas de Martin, jeune garçon qui, par hasard, sera auditionné pour le rôle de Harry Potter, et sera éliminé au profit de Daniel Radcliffe. Cet échec sera pour le jeune garçon une souffrance et une humiliation terribles, et d'autant plus terribles que le succès littéraire et cinématographique de Harry Potter sera phénoménal.
    Martin, traumatisé, ne pourra se défaire de cet échec et trainera sa vie de "looser" comme un affreux boulet sans jamais pouvoir s'en défaire jusqu'à ce que ....

    David Foenkinos pose là une question essentielle : comment sortir d'un rôle dans lequel vous avez l'impression qu'on vous a enfermé? comment lire la destinée en pleine lumière d'un jeune homme et celle dans l'anonymat de son pair? Que peut on faire pour surmonter ce sentiment et reprendre en main sa vie?
    Lecture agréable et distrayante.

  • add_box
    Couverture du livre « Numéro deux » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    Passemoilelivre sur Numéro deux de David Foenkinos

    En 1999, Martin, a failli être choisi pour incarner au cinéma l’ovni planétaire « Harry Potter », issu de l’imagination débordante d’une illustre inconnue « J.K Rowling ». Il a été grillé sur le fil par Daniel Racliffe et la déception de ce qu’il va longtemps considérer comme un échec va lui...
    Voir plus

    En 1999, Martin, a failli être choisi pour incarner au cinéma l’ovni planétaire « Harry Potter », issu de l’imagination débordante d’une illustre inconnue « J.K Rowling ». Il a été grillé sur le fil par Daniel Racliffe et la déception de ce qu’il va longtemps considérer comme un échec va lui pourrir la vie. De cet événement, l’auteur avec son imagination habituelle invente toutes sortes de conséquences, certaines un peu crédibles et d’autres beaucoup moins qui rendent l’ensemble inconsistant. David Foenkinos nous avait habitués à mieux !