David Foenkinos

David Foenkinos
David Foenkinos, romancier, scénariste et musicien, est auteur de treize romans traduits
en quarante langues. Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Le potentiel érotique de
ma femme, Nos séparations, La délicatesse, Les souvenirs, Je vais mieux. En 2011, il a
adapté au cinéma avec son frère s... Voir plus
David Foenkinos, romancier, scénariste et musicien, est auteur de treize romans traduits
en quarante langues. Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Le potentiel érotique de
ma femme, Nos séparations, La délicatesse, Les souvenirs, Je vais mieux. En 2011, il a
adapté au cinéma avec son frère son livre La délicatesse, avec Audrey Tautou et François
Damiens.

Vidéos (3)

Articles (11)

Avis (378)

  • add_box
    Couverture du livre « Deux soeurs » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    Calimero29 sur Deux soeurs de David Foenkinos

    Mathilde, enseignante de français, passionnée par son métier, mène une vie heureuse depuis cinq ans avec Etienne, avec lequel elle fait des projets de mariage et de bébé. Mais Etienne la quitte brusquement pour retrouver son grand amour revenu à Paris.
    Le monde s'écroule pour Mathilde qui perd...
    Voir plus

    Mathilde, enseignante de français, passionnée par son métier, mène une vie heureuse depuis cinq ans avec Etienne, avec lequel elle fait des projets de mariage et de bébé. Mais Etienne la quitte brusquement pour retrouver son grand amour revenu à Paris.
    Le monde s'écroule pour Mathilde qui perd de surcroît son travail pour avoir giflé un élève alors qu'elle n'était plus elle-même.
    Mathilde, comme la plupart des femmes trompées, se sent moche, inutile, vide; elle a l'impression de n'avoir été qu'une parenthèse dans la vie d'Etienne, alors qu'elle, elle était totalement investie dans leur relation.
    Elle n'a plus rien à quoi se raccrocher et on assiste à sa lente déchéance, à sa descente dans une sorte de folie. Parallèlement à la dépression dans laquelle sombre Mathilde, émerge en elle une violence, une rage qui atteindra son paroxysme à la fin du roman.
    Elle s'enferme dans une sorte de paranoia, rejette tout contact extérieur sauf avec sa soeur aînée, son mari Frédéric et leur petite fille Lili. En effet Agathe a recueilli sa petite soeur chez elle.
    Une atmosphère délétère s'installe progressivement entre les deux soeurs, faite de jalousie, envie, rancoeur. Mahilde est confrontée au bonheur de sa soeur et son ressentiment empoisonne leurs relations. Déjà, dans le passé, Mathilde avait été confrontée à un terrible drame familial alors que sa soeur dormait paisiblement et n'avait pas subi le traumatisme violent en direct. A croire que Mathilde devait souffrir face à la vie alors qu'Agathe pouvait être heureuse.
    La littérature est omniprésente dans le roman, en particulier à travers "L'éducation sentimentale" de Flaubert que Mathilde fait étudier à ses élèves, comme une sorte de miroir de la vie. Mais la littérature, passion de Mathilde, ne l'apaise même plus.
    David Foenkinos nous fait rentrer de plein-pied dans l'histoire de Mathilde dès les premières lignes; il sait créer une tension, un malaise grâce à un style incisif et un rythme qui s'accélère. J'ai trouvé ce changement de registre de l'auteur intéressant; il nous avait habitués à des personnages assez lumineux et il a su nous surprendre avec un personnage noir, ténébreux, qui se glissera dans la vie de sa soeur sans remords.
    Encore une fois, je suis agacée par les notes de bas de page qui n'apportent aucune plus-value au texte et qui, si David Foenkinos y tient, pourraient utilement être intégrées dans le corps du texte. Vous me direz que je n'ai qu'à pas les lire mais ces petits chiffres indiquant le renvoi déclenchent ma curiosité et je dois aller voir, espérant toujours, que les informations qu'il contient présentent un intérêt. Je suis eue à chaque fois.

  • add_box
    Couverture du livre « Deux soeurs » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    CHRISTINE LEGENDRE sur Deux soeurs de David Foenkinos

    Je n’ai pas retrouvé dans ce livre ce que j’attends de son auteur
    Roman noir très noir ...et dont la chute en fait aussi horrible soit elle ne me convainc pas

    Je n’ai pas retrouvé dans ce livre ce que j’attends de son auteur
    Roman noir très noir ...et dont la chute en fait aussi horrible soit elle ne me convainc pas

  • add_box
    Couverture du livre « Charlotte » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    CHRISTINE LEGENDRE sur Charlotte de David Foenkinos

    Comment ne pas être émue par le personnage de Charlotte, d’autant que j’ai lu celui sur lequel ses œuvres étant reportées
    Magnifique portrait de femme
    Beau témoignage dont je remercie M Foenkîos

    Comment ne pas être émue par le personnage de Charlotte, d’autant que j’ai lu celui sur lequel ses œuvres étant reportées
    Magnifique portrait de femme
    Beau témoignage dont je remercie M Foenkîos

  • add_box
    Couverture du livre « Vers la beauté » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    CHRISTINE LEGENDRE sur Vers la beauté de David Foenkinos

    Beau livre
    Beaucoup d’emotions
    Un petit moment de bonheur

    Beau livre
    Beaucoup d’emotions
    Un petit moment de bonheur