Pourquoi "Une fille dans la jungle" de Delphine Coulin ne vous laissera pas indifférent ?

lundi 18 septembre 2017

Embarquement immédiat pour l'immense et cruelle Jungle de Calais

Pourquoi "Une fille dans la jungle" de Delphine Coulin ne vous laissera pas indifférent ?

Une fille dans la jungle (Grasset) est le nouveau roman de Delphine Coulin, cette écrivaine qui sait regarder et parfois filmer ceux qu’on ne voit plus, les marginaux, les clandestins, les migrants. Ce nouveau roman qui s’appuie sur une expérience enquêtée dans la jungle de Calais a divisé nos explorateurs de la rentrée 2017.

Diviser est un grand mot, Marie et Laure nuancent davantage leur propos.

 

Pour ?

Ils sont six adolescents. Deux filles, quatre garçons. Ils ne viennent pas du même pays, n’ont pas suivi le même parcours, mais sont habités par la même volonté, le même espoir : gagner l’Angleterre. Réunis dans cette immense et cruelle Jungle qu’est celle de Calais, ils sont prêts à tout pour traverser ces trente-trois kilomètres de mer qui les séparent de leur objectif. C’est pourquoi, tandis que l’évacuation puis le démantèlement de cet immense campement s’opèrent sous leurs yeux, ils décident de se cacher des autorités françaises, pour ne pas prendre le risque d’être emmenés loin de cet endroit qui représente pour eux leur seule chance d’atteindre l’Angleterre. Assaillis par le froid et la faim, confrontés aux nombreux échecs et aux déconvenues multiples, Hawa et ses compagnons d’infortune ne sont pas arrivés au bout de leurs peines …

 

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : j’ai adoré ce livre. Je l’ai adoré au point de ne pas vouloir le finir, de ralentir progressivement ma lecture pour faire durer le plaisir un petit peu plus longtemps. Ce n’était pourtant pas gagné au départ : une couverture blanche qui a fait frissonner l’amoureuse de belles images que je suis, un résumé trop évasif qui ne me permettait pas de savoir quel était réellement le genre du roman (j’aime savoir où je vais lorsque je débute un livre, ne serait-ce que pour savoir à quoi m’attendre) … Heureusement pour moi, dès la première page, cet état d’incertitude s’est envolé, remplacé par une insatiable curiosité. Ce qui au départ était rédhibitoire à mes yeux - ne pas savoir dans quoi je m’embarquais - est au contraire devenu ce qui me donnait envie de continuer ma lecture !

Clairement, j’ai plus d’une fois grimacé, frissonné, manqué pleurer … Pas uniquement parce qu’on s’attache à ces six gamins malmenés par la vie, mais surtout parce qu’on pense à ces milliers de gamins de chairs et d’os qui vivent la même galère chaque jour. J’ai particulièrement aimé la plume de Delphine Coulin, à la fois très expressive, très poétique et très simple, très fluide. J’ai toujours aimé les narrations qui plongent véritablement le lecteur dans l’ambiance du récit, mais qui restent naturelles. Ici, c’est vraiment ce que nous propose l’auteur : chaque description a fait naître en moi des sensations, des images, des sons, des odeurs, qui m’ont totalement transportée aux côtés d’Hawa et ses amis. Et pourtant, pas de paragraphes descriptifs longs comme l’Iliade ou complexes comme une phrase stendhalienne. Non, tout simplement des descriptions que je qualifie d’efficaces : sobres et épurées, elles ne sont pas exhaustives mais ont montré le chemin à mon imagination qui n’a eu qu’à faire le reste. J’ai vraiment eu un coup de cœur pour le style lui-même !

Ce roman, donc, est loin d’être un simple « récit-documentaire » : il se lit comme un véritable page-turner et en possède d’ailleurs tous les ingrédients ! Il y a une bonne dose de tension dramatique, de l’action, de l’émotion, de l’introspection tout juste ce qu’il en faut … L’auteur a su trouver le juste milieu entre l’exploitation d’un contexte éminemment réaliste - et sensible - et  la mise en place d’une véritable intrigue dramatique.

En bref, « Une fille dans la jungle » est un roman qui a su me captiver, m’étonner et m’émouvoir. C’est un roman au sujet ô combien difficile, mettant en scène des personnages au passé particulièrement douloureux, mais c’est avant tout une histoire sous le signe de l’espoir. Alors oui, ce roman a beau être particulièrement bouleversant et douloureux, je pense vraiment qu’il véhicule plusieurs beaux messages, certains apparents, d’autres plus enfouis. Un ivre qui engage à réfléchir. 

 

© Marie Kacher

 

 

Ou Contre ?

 

C’est l’histoire d’une bande de jeunes, enfants, adolescents, qui ont fui la violence de leur pays et se sont retrouvés après un terrible périple dans la jungle de Calais avec un espoir commun, passer en Angleterre pour y construire enfin une vie meilleure.

Ils étaient seuls et les voilà unis dans leur tentative de traverser les quelques kilomètres qui les séparent des côtes anglaises. Le jour où la jungle est rasée, la petite bande décide de rester cachée jusqu’à ce que la bonne opportunité se présente.

Ce roman, terrible de vérité, ne nous épargne rien de l’horreur de la situation des migrants, et vous prend encore davantage aux tripes en dépeignant le parcours de si jeunes personnes dont on sait que toutes ne s’en sortiront pas.

Delphine Coulin n’ajoute pas de fioritures à son écriture. Elle nous met une grande claque à chaque page sur la terrible injustice de cette situation qui se déroule chez nous, en France, et qui nous fait honte. Elle met aussi en lumière le travail des bénévoles qui viennent en aide à ces migrants, mais qui le font avec les moyens du bord et beaucoup d’impuissance.

La jungle est hostile, peuplée de personnes mal intentionnées qui profitent de la détresse de leur prochain pour essayer, elles-mêmes, de s’en sortir. Des gens qui volent, des gens qui violent, des gens indifférents, des gens sans âme que rien n’émeut. Impossible de savoir vraiment qui sont les bons et qui sont les mauvais puisqu’ils sont tous mélangés dans la même misère.

Les héros du livre eux, ne sombrent pas dans la haine. Ils s’accrochent à leur rêve avec une force inouïe. Peut-être finiront-ils par s’en sortir mais à quel prix ?

Pour ma part je n’aime pas ce type de littérature. Trop dure pour mon petit cœur tendre. Trop sombre pour mes rêves d’idéal... Je peux simplement dire que je l’ai lu avec facilité et que l’histoire est marquante mais je n’y reviendrai pas. Du coup il me sera bien difficile de le juger avec honnêteté. Je dirai simplement que si vous aimez ce style de littérature, si ma critique vous donne envie d'en savoir plus, lancez-vous.

 

© Laure Tainturier

 

 

Une sélection de Karine Papillaud

 

Retrouvez tous les articles et les avis de nos lecteurs :

Pour ou contre le nouveau roman de Dominique Dyens "Cet autre amour" ?

Ne passez pas à côté de Vincent Delecroix, lisez "Ascension"

"Mercy, Mary, Patty" le roman flamboyant de Lola Lafon

Pourquoi "Une fille dans la jungle" de Delphine Coulin ne vous laissera pas indifférent ?

Vous aimez l'histoire et l'imaginaire ? "Le sacrifice des dames" de Jean-Michel Delacomptée est pour vous

Lire "Un certain M. Piekielny" pour découvrir l'écriture singulière de François-Henri Désérable

"La disparition de Josef Mengele" le roman-récit sans concession d'Olivier Guez

Un grand secret, une famille...lisez "Toutes les familles heureuses" d'Hervé Le Tellier

 

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Commentaires

Où trouver « Une fille dans la jungle » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de cet article

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !