Le jury du Prix Orange du Livre 2016 a sélectionné les cinq finalistes

mardi 03 mai 2016

Le nom du lauréat sera annoncé le 9 juin

Le jury du Prix Orange du Livre 2016 a sélectionné les cinq finalistes

Après avoir établi une liste de vingt-huit romans le 21 mars, le jury du Prix Orange du Livre s'est réuni pour sélectionner les cinq finalistes. Retour sur des débats animés et consensuels !

En ce lundi 2 mai ensoleillé, au restaurant-café Les éditeurs à Paris, les membres du jury se sont réunis pour la deuxième fois sous la présidence d'Erik Orsenna. Là, dans la convivialité et la bonne humeur, ils ont sélectionné ensemble les cinq romans finalistes de cette 8e édition du Prix Orange du Livre.

 




Une deuxième réunion d'échanges pour arriver à la sélection
 

Chaque membre du jury est d'abord revenu sur cette expérience intensive de lecture. Au fil des échanges, ils ont même eu envie de relire certains livres de la sélection grâce aux éclairages et aux remarques des autres membres du jury. La réunion a été le fruit d’un véritable enrichissement des lectures de chacun.

Puis il a fallu faire un choix. De vingt-huit romans ils sont passés à 11, puis chacun a voté pour ses favoris, et cinq romans se sont démarqués.  Finalement chacun est satisfait de cette sélection diversifiée.

A la fin du vote, la discussion s’est poursuivie dans la bonne humeur générale.

Erik Orsenna prononce le mot de la fin et remercie les auteurs, libraires et lecteurs membres du jury pour leur implication et leur dynamisme.

 

 


L'équipe du Prix Orange du Livre remercie chaleureusement Erik Orsenna, Fanny Chiarello, Philippe Jaenada, Emilie de Turckheim , Nathalie Iris, Corinne Dalloz, et Hippolyte Girardot, ainsi que Aurélien Baehl, Mireille Brochot, Florian Berrouet, Marion Guyomard, Patrice Laurent, Laetitia Bartoli , Benoit Lacoste, membres du jury du Prix Orange du Livre 2016 ! Merci pour cette belle aventure... et rendez-vous le 9 juin prochain pour découvrir le lauréat ! 

Une soirée de lecture d’extraits de cinq romans finalistes est prévue le jeudi 26 mai à 19h30 au Reid Hall à Paris 6e. Les invitations, dans la limite des places disponibles, seront à retirer sur notre site.

 

C'est maintenant à vous de voter

Vous avez jusqu'au 29 mai 2016 pour voter pour votre livre préféré sur le principe 1 clic = 1 vote. Pour cela, il vous suffit d'être inscrits sur lecteurs.com.

Les votes sont maintenant terminés. Le nom du lauréat sera dévoilé le 9 juin 2016. Merci à tous pour votre participation.

 

Alors... qui remportera le Prix Orange du Livre 2016 ?

 

La liste des 5 romans finalistes

 

 

 

Lucile Bordes, 86, année blanche, Liana Levi

Au printemps 1986, le monde découvre Tchernobyl. Sous le nuage radioactif qui traverse l'Europe, trois femmes se racontent. Lucie, dans le sud de la France, se demande s'il va passer la frontière et bouleverser sa vie d'adolescente. Ludmila, dans la ville ultramoderne qui jouxte la centrale, veut croire que tout est sous contrôle dans l'invincible URSS. Ioulia, à Kiev, rêve d'indépendance et de son jeune amant français. Un moment crucial pour chacune d'entre elles, un moment crucial de notre Histoire. Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, Lucile Bordes se souvient de la peur, de l'attente et du silence. Dans une langue affûtée et poignante, elle dit aussi l'amour, l'engagement et le sens du sacrifice.

 

 

Laurence Cossé, La Grande Arche, Gallimard

Il existe à travers le monde une légende presque universelle, selon laquelle on ne peut pas construire un monument si un être humain n'est pas sacrifié. Sinon, le bâtiment s'écroule, et s'écroule toutes les fois qu'on essaye de le remonter. Pour conjurer cette malédiction, il faut emmurer quelqu'un de vivant dans les fondations. On recense plus de sept cents versions de cette histoire. Celle de la Grande Arche de la Défense est la plus récente.
Ce récit brosse l'épopée de la construction d'un des monuments les plus connus de Paris, dont on ignore qu'il fut l'enjeu de luttes politiques au couteau sous le règne de François Mitterrand. lire la suite

 

 

Vincent Message, Défaite des maîtres et possesseurs, Seuil

Iris n'a pas de papiers. Hospitalisée après un accident de voiture, elle attend pour être opérée que son compagnon, Malo Claeys, trouve un moyen de régulariser sa situation. Mais comment s'y prendre alors que la relation qu'ils entretiennent est interdite ?
C'est notre monde, à quelques détails près. Et celui-ci, notamment : nous n'y sommes plus les maîtres et possesseurs de la nature. Il y a de nouveaux venus, qui nous ont privés de notre domination sur le vivant et nous font connaître un sort analogue à celui que nous réservions auparavant aux animaux.
Avec cette fable brillante, dans la lignée d'un Swift ou d'un Kafka, Vincent Message explore un des enfers invisibles de notre modernité.

 

 

Sylvain Pattieu, Et que celui qui a soif, vienne, Rouergue

De l'Ancien au Nouveau Monde, le destin de trois bateaux et de leurs équipages, un négrier, un vaisseau pirate et un navire marchand. Avec ces péripéties nombreuses et ses personnages fascinants (depuis l'esclave africain jusqu'à l'armateur hollandais), cet hommage aux romans d'aventures se saisit du genre pour le renouveler d'une façon très inventive. Un roman contemporain, donc, au grand souffle romanesque, porté par une réflexion politique sur ce que fut cette première mondialisation.

 

Catherine Poulain, Le Grand Marin, L'Olivier

Une femme rêvait de partir.
De prendre le large.
Après un long voyage, elle arrive à Kodiak (Alaska). Tout de suite, elle sait : à bord d'un de ces bateaux qui s'en vont pêcher la morue noire, le crabe et le flétan, il y a une place pour elle. Dormir à même le sol, supporter l'humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, la peur, les blessures.
C'est la découverte d'une existence âpre et rude, un apprentissage effrayant qui se doit de passer par le sang. Et puis, il y a les hommes. À terre, elle partage leur vie, en camarade.
Traîne dans les bars.
En attendant de rembarquer.
C'est alors qu'elle rencontre le Grand Marin.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • PIERRE DARRACQ le 07/05/2016 à 07h41

    Cette sélection a une évidence : nous allons découvrir des univers singuliers et l'on connaît donc nos lectures du mois de mai ! Bravo au jury d'être sorti des sentiers battus !

  • Benoit LACOSTE le 05/05/2016 à 14h57

    Je ne peux qu'abonder également dans le même sens que mes deux collègues Florian et Patrice.
    Personnellement, je regrette un peu le côté "non grand public" de cette liste de finalistes. Mais vous y découvrirez à coup sur de très belles plumes. C'est vraiment une très belle sélection.
    Faites nous confiance!
    Bonnes lectures et bon vote ;-)

  • Patrice LAURENT le 04/05/2016 à 21h51

    Sylvie, j'abonde pleinement dans le sens de Florian. Vous trouverez dans cette sélection des romans aux univers très différents. J'espère que vous aurez le temps et l'occasion de les découvrir, et ainsi de participer au vote.

  • Florian BERROUET le 04/05/2016 à 17h53

    Non, au contraire, sur une sélection de près de soixante ouvrages au départ, il eût été dommage (et sans doute un peu injuste, je trouve) de retomber encore sur Bojangles (par ailleurs trois fois primé, et ce n'est peut-être pas fini)... Quelles que soient ses qualités, on ne saurait raisonnablement restreindre l'ensemble des parutions françaises depuis janvier au roman d'Olivier Bourdeaut. Les cinq romans retenus, tous très différents, en témoignent !

  • sylvie frigère le 04/05/2016 à 10h06

    dommage pour Olivier Bourdeaut et son Bojangles

Où trouver « Et que celui qui a soif, vienne » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !