découvrir, lire et partager

6ème édition du Prix Orange du Livre

Les lecteurs parlent des livres du Prix Orange du Livre

  • En finir avec Eddy Bellegueule

    «Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d'entendre ma mère dire Qu'est-ce qui fait le débile là ? Je ne voulais pas rester...

    finaliste du
    Prix Orange du Livre

    Corine Van Daele
    a donné son avis sur le livre En finir avec Eddy Bellegueule

    0.15

    C'est un témoignage, et non un roman. Ce n'est pas mauvais, avec, même, des fulgurances stylistiques. Ce qui dérange, cependant, c'est que l'engouement médiatique autour de ce livre s'explique moins par la qualité littéraire de celui-ci (moyenne) que par les messages idéologiques qu'il...

    Lire la suite
  • L'homme qui avait soif

    Japon, 1946, pendant l'occupation américaine. Démobilisé depuis peu, Hisao revient de la montagne avec une soif obsédante et des rêves qui...

    finaliste du
    Prix Orange du Livre

    Régine Roger
    a donné son avis sur le livre L'homme qui avait soif

    0.25

    Il est tel un arbre mort entièrement asséché, tenaillé par une soif qu'il n'arrive pas à assouvir. Cet homme est Hisao, un ancien soldat japonais rescapé de la bataille de Peleliu. Son ami Takeshi est mort. Ensemble, ils creusaient jour et nuit la montagne, couverts de poussière et de...

    Lire la suite
  • Réparer les vivants
    Réparer les vivants
    5,0 /5
    14 0

    Réparer les vivants

    réparer les vivants « Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres...


    Prix Orange du Livre

    Myrtille Myriou
    a donné son avis sur le livre Réparer les vivants

    0.25

    Chacun a quelques romans qui l'on marqué et bien "réparer les vivants" fera parti de ma liste... Sans fioriture, avec un style ciselé, l auteur nous plonge dans l'histoire de Simon et de sa famille. J ai été très touchée, émue par cette histoire, parfois mal a l'aise car le sujet de...

    Lire la suite
  • Réparer les vivants
    Réparer les vivants
    5,0 /5
    14 0

    Réparer les vivants

    réparer les vivants « Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres...


    Prix Orange du Livre

    jeromine laugel
    a donné son avis sur le livre Réparer les vivants

    0.25

    Magnifique. Très bien écrit. Une histoire passionnante vécue par chaque personnage d'une façon très personnelle. De l'émotion sans sentimentalisme. Un très beau roman qui me fait penser à une symphonie.

    Lire la suite
  • Tu n'as pas tellement changé

    «Mon frère Philippe est mort le 17 juillet 1995, un peu avant midi, dans une chambre de l'hôpital de Villejuif. Il aurait eu trente-quatre ...

    finaliste du
    Prix Orange du Livre

    Elie ...
    a donné son avis sur le livre Tu n'as pas tellement changé

    0.25

    Marc Lambron élu à l'Académie française "Tu n'as pas tellement changé " fait partie des romans finalistes du Prix Orange du Livre 2014 Un texte habilement construit.

    Lire la suite
  • En finir avec Eddy Bellegueule

    «Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d'entendre ma mère dire Qu'est-ce qui fait le débile là ? Je ne voulais pas rester...

    finaliste du
    Prix Orange du Livre

    Christophe CORRE
    a donné son avis sur le livre En finir avec Eddy Bellegueule

    0.2

    Édouard Louis a 21 ans. Il a déjà publié "Pierre Bourdieu: l'insoumission en héritage" (PUF, 2013). "En finir avec Eddy Bellegueule" est son premier roman. J’étais impatient de lire le premier roman de ce jeune auteur prometteur. Son livre a reçu de bonnes critiques de la part de la...

    Lire la suite
  • Réparer les vivants
    Réparer les vivants
    5,0 /5
    14 0

    Réparer les vivants

    réparer les vivants « Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres...


    Prix Orange du Livre

    Laure de Micmelo
    a donné son avis sur le livre Réparer les vivants

    0.25

    Réparer les vivants est absolument génial ! Le sujet en soi est passionnant : c’est l’histoire d’une transplantation cardiaque, racontée comme si le lecteur était une petite caméra ou un moustique indiscret et curieux, qui se trouve toujours être là, au plus près des...

    Lire la suite
  • La petite communiste qui ne souriait jamais

    Parce qu'elle est fascinée par le destin de la miraculeuse petite gymnaste roumaine de quatorze ans apparue aux JO de Montréal en 1976 pour...

    finaliste du
    Prix Orange du Livre

    Soizik Gromama
    a donné son avis sur le livre La petite communiste qui ne souriait jamais

    0.2

    Je craignais un peu que ce roman ne soit par trop "documentaire" compte tenu du sujet, mais non il s'agit bien d'un roman même si l'auteur utilise un matériau issu de communications téléphoniques, articles de presse et témoignages de personnes qui ont connu l'héroïne. C'est toute une...

    Lire la suite
  • La petite communiste qui ne souriait jamais

    Parce qu'elle est fascinée par le destin de la miraculeuse petite gymnaste roumaine de quatorze ans apparue aux JO de Montréal en 1976 pour...

    finaliste du
    Prix Orange du Livre

    Marie Florence Gaultier
    a donné son avis sur le livre La petite communiste qui ne souriait jamais

    0.15

    A travers la destinée fulgurante de Nadia Comaneci, Lola Lafon retranscrit les grandes lignes du parcours de cette jeune fille, qui devint une héroïne dans son pays et le monde entier avant d’être piégée par le régime des Ceausescu. Son apparition aux jeux olympiques de Montréal de...

    Lire la suite
  • L'homme qui avait soif

    Japon, 1946, pendant l'occupation américaine. Démobilisé depuis peu, Hisao revient de la montagne avec une soif obsédante et des rêves qui...

    finaliste du
    Prix Orange du Livre

    Marie Florence Gaultier
    a donné son avis sur le livre L'homme qui avait soif

    0.15

    Je viens de terminer L’homme qui avait soif, le dernier roman d’Hubert Mingarelli mais je reste sur ma faim. Roman à la lecture rapide, j’aurais aimé davantage de péripéties, à la manière de Murakami, à qui j’ai un peu pensé lors de cette découverte. Le roman débute en 1946,...

    Lire la suite