Avant que les ombres s'effacent

Couverture du livre « Avant que les ombres s'effacent » de Louis-Philippe Dalembert aux éditions Sabine Wespieser

4.722222222

18 notes

  • Nombre de page : 294
  • Collection : Litterature etrangere
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

En guise de prologue à cette fresque conduisant son protagoniste de Lódz, en Pologne, à Portau-Prince, l'auteur rappelle le vote par l'État haïtien, en 1939, d'un décret-loi de naturalisation in absentia, qui a autorisé ses consulats à délivrer passeports et sauf-conduits à des centaines de... Lire la suite

En guise de prologue à cette fresque conduisant son protagoniste de Lódz, en Pologne, à Portau-Prince, l'auteur rappelle le vote par l'État haïtien, en 1939, d'un décret-loi de naturalisation in absentia, qui a autorisé ses consulats à délivrer passeports et sauf-conduits à des centaines de Juifs, leur permettant ainsi d'échapper au nazisme.
Avant d'arriver à Port-au-Prince - à la faveur de ce décret - au début de l'automne 1939, le docteur Ruben Schwarzberg, né en 1913 dans une famille juive polonaise, a traversé bien des épreuves. Devenu un médecin réputé et le patriarche de trois générations d'Haïtiens, il a peu à peu tiré un trait sur son passé. Mais, quand Haïti est frappé par le séisme de janvier 2010 et que la petite-fille de sa défunte tante Ruth - partie s'installer en Palestine avant la deuxième guerre mondiale - accourt parmi les médecins et les secouristes du monde entier, il accepte de revenir pour elle sur son histoire familiale.
Pendant toute une nuit, installé sous la véranda de sa maison dans les hauteurs de la capitale, le vieil homme déroule pour la jeune femme le récit des péripéties qui l'ont amené à Port-au-Prince. Au son lointain des tambours du vaudou, il raconte sa naissance en Pologne, son enfance et ses années d'études à Berlin, où son père Néhémiah avait déménagé son atelier de fourreur, la nuit de pogrom du 9 novembre 1938, au cours de laquelle lui et son père furent sauvés par l'ambassadeur d'Haïti. Son internement à Buchenwald ; sa libération grâce à un ancien professeur de médecine ; son embarquement sur le Saint Louis, un navire affrété pour transporter vers Cuba un millier de demandeurs d'asile et finalement refoulé vers l'Europe ; son arrivée, par hasard, dans le Paris de la fin des années 1930, où il est accueilli par la communauté haïtienne et, finalement, son départ vers sa nouvelle vie, muni d'un passeport haïtien : le docteur Schwarzberg les relate sans pathos, avec le calme, la distance et le sens de la dérision qui lui permirent sans doute, dans la catastrophe, de saisir les mains tendues. Fascinant périple, le roman de Louis-Philippe Dalembert rend également un hommage tendre et plein d'humour à sa terre natale, où nombre de victimes de l'histoire trouvèrent une seconde patrie.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    Dans Haiti ..il y a "hait" et pourtant il s'agit là de tout autre chose !
    on découvre le côté historique d'une île qui nous séduit par son courage face au pot de fer .....c'est un beau récit sur la famille et l'amour , sur le secours porté aux juifs par cette i^le pour faire barrage à la barbarie
    Le style est pudique sensible profond et nous engage à poursuivre des le début à la découverte de cette partie de l'Histoire .
    On en ressort gonflé d'espoir !

  • 0.25

    J'ai beaucoup apprécié la lecture de ce roman, très documenté, magnifiquement écrit, qui conte un fait historique peu connu par le commun des mortels : l'accueil, visionnaire, par l’État haïtien des juifs pourchassés d'Europe dès 1939. Mêlant l'Histoire de cette période trouble de l'Europe avec celle de la famille du docteur Ruben Schwarzberg, Louis-Phillipe Dalembert réussit à la fois à nous faire pénétrer dans l'intimité et l'errance d'une famille juive polonaise installée en Allemagne, attachante et soudée, et à dresser le portrait d'une Haïti, généreuse, valeureuse et vivante.
    Un très beau récit qui qui résonne tout particulièrement aujourd'hui dans une Europe confrontée à la crise des migrants.

  • 0.25

    Une lecture addictive d'un roman brillant !
    Une écriture maîtrisée et fluide au service de l'histoire. Des personnages attachants, une véritable découverte d'un pan de l'histoire que j'ignorais. Louis-Philippe Dalembert réussi un tour de force incroyable : ne jamais tomber dans le pathos et réussir à nous faire sourire. La musique est omniprésente, elle nous entraîne et souligne le parcours du jeune Dr Schwarzberg.
    A lire de toute urgence !

  • 0

    Je suis en train d'en terminer la lecture et j'apprécie l'intensité de cette superbe histoire écrite avec tant de poésie.

  • 0.25

    La magie de son écriture a permis, à l'auteur, de retracer, avec talent, l'histoire d'une famille juive en but aux persécutions antisémites du nazisme à travers l'Europe jusqu'en Haïti.
    Ce n'est pas la première fois que ce sujet est traité. Mais dans cet ouvrage,l'auteur a trouvé ce souffle épique qui lui permet d’entraîner ses lecteurs dans une réalité historique et humaine que seuls, avant lui,des écrivains d'origine juive avaient réussi à décrire. Je pense que ce sont ses racines haïtiennes et les souffrances de ce peuple lui ont permis de décrire, avec tant de force, les souffrances de cet autre peuple qui a perdu 6 millions de ses membres.

  • 0.2

    Ce roman retrace l'histoire et la destinée inattendue de Ruben. La façon d'évoquer cette vie pleine de rebondissements est légère, agréable, poétique et bien décrite, en revanche complètement déconcertante et mal venue à mon avis lors des passages sur son séjour à Paris vu la gravité de la période ...tout ce qui est douloureux apparaît gommé ...sinon le style est fluide et on se laisse facilement embarquer dans ces lieux si différents et bien sûr avec délice en Haïti ...et il en reste une certaine douceur ...la douceur des îles peut-être ?

  • 0.2

    Louis-Philippe d’Alembert à la manière de Victoria Hislop réveille les mémoires et ressort de l'oubli un événement historique majeur : il construit son roman à partir d'un décret-loi de naturalisation qui fait la grandeur d'Haiti. Après avoir été le premier pays à abolir l’esclavage, les notions de races et d’ethnie, il ouvre ses portes à tous les juifs dans leur exode.
    Ruben, le héros, et sa famille illustrent l’errance ancestrale du peuple juif fuyant les bruits de bottes en Pologne et en Allemagne. Il va être confronté au pire : perte des traces de ses vies antérieures sur le Vieux Continent, séparation d’avec ses proches et déportation à Buchenwald ; pourtant, il n’abandonne jamais et se donne les moyens de réaliser ses rêves les plus fous.
    LP d’Alembert a le don de l’écriture à la fois ciselée et empathique avec un doigté d’humour créole. L'éloquence du titre ajoute des sensations au processus de décryptage des sentiments. Les ombres sont la part du passé qui ne nous quitte jamais. Si l’ombre est une compagne de vie, il faut s’en servir pour avancer.
    Ce livre est riche de rencontres inattendues et de portraits tel celui du 1er empereur haïtien, Jean-Jacques. La puissance de l’auteur est de transformer avec chaleur et sans pathos la tragédie en témoignages d’humanité. Avec Ruben, les siens et les Haïtiens, nous recevons de belles leçons d’espoir et de victoire sur la peur de l’inconnu et de la barbarie.
    Le voyage auquel nous invite LP d'Alembert apaise bien des douleurs dans notre monde chaotique ; ce livre doit permettre à chaque lecteur d’élargir ses propres frontières géographiques et sociologiques. C'est un pur moment de bonheur, un hymne à la vie avec une vision positive et non misérabiliste d’Haïti.
    À méditer et à faire découvrir absolument !

  • 0.25

    Je découvre une nouvelle histoire et Louis-Philippe a toujours les mots justes pour me faire vivre son écriture. j'ai voté

  • 0.2

    "Avant que les ombres s'effacent" de Louis-Philippe DALEMBERT est l'histoire de l'exode d'une famille polonaise entre 1918 et 1945.

    Le personnage principal est le docteur Rubens Schwartzberg, né à Lödz en Pologne en 1913.
    Sa famille, prise dans le maelstrom antisémite, émigre de la Pologne à Berlin. De là, certains partent aux Etats-Unis, d'autres en Palestine. Rubens se retrouve à Paris après un passage au camp de Buchenwald suivi d'un voyage aller retour à La-Havane où son bateau, le Saint-Louis, ne peut débarquer.
    L'histoire de ce bateau a déjà été lue dans Hérétiques de Leonardo Padura Fuentes.
    A Paris, il acquiert la nationalité Haïtienne et part pour Haïti après avoir été de nouveau interné, par la police française cette fois.
    Cette histoire est racontée sous deux angles différents, d'une part directement par l'auteur, d'autre part, sous forme de récit par Rubens qui, suite au séisme qui a sévit à Haïti, reçoit une petite nièce issue de la branche de la famille émigrée en Palestine qui est devenue israélienne. Ce "taiseu" raconte alors de façon bouleversante ce qu'il n'a jamais dit à sa famille sur son passé de juif poursuivi et martyrisé.

    Les points positifs sont :
    - Récit très bien écrit, vivant, avec des passages très drôles et distrayants. Tout est raconté sans pathos et même avec dérision. Ce qui est rare pour ce sujet.
    - Le personnage de Rubens est très attachant.
    - Phases historiques vues au ras des personnages et assez bien documentées. On y apprend par exemple que Haïti a déclaré la guerre au IIIè Reich et au royaume d'Italie !

    Il n'y a pas vraiment de point négatif, peut-être l'épilogue, qui me paraît trop facile et qui n'est pas vraiment dans le fil de ce récit plein d'imprévus.

    Jean-Pierre du Club Lecture « Des livres et vous »

  • 0.25

    Gros coup de coeur pour ce roman qui laisse entendre une voix unique et magnifique. Langue chantante, truculente quand elle se rapproche d'Haiti, froide et grave quand elle évoque les persécutions en Allemagne, mais toujours d'une justesse assez incroyable. J'ai vraiment été emmenée dans ce récit de vie du docteur Ruben Schwazberg dont les épisodes tour à tout graves ou heureux laissent une empreinte profonde.
    Un roman lumineux et poétique.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Les articles associés

Récemment sur lecteurs.com