Le grand marin

Couverture du livre « Le grand marin » de Catherine Poulain aux éditions Editions De L'olivier

3.736842105

57 notes

  • Nombre de page : 374
  • Collection : Litterature francaise
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Une femme rêvait de partir.
De prendre le large.
Après un long voyage, elle arrive à Kodiak (Alaska). Tout de suite, elle sait : à bord d'un de ces bateaux qui s'en vont pêcher la morue noire, le crabe et le flétan, il y a une place pour elle. Dormir à même le sol, supporter... Lire la suite

Une femme rêvait de partir.
De prendre le large.
Après un long voyage, elle arrive à Kodiak (Alaska). Tout de suite, elle sait : à bord d'un de ces bateaux qui s'en vont pêcher la morue noire, le crabe et le flétan, il y a une place pour elle. Dormir à même le sol, supporter l'humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, la peur, les blessures.
C'est la découverte d'une existence âpre et rude, un apprentissage effrayant qui se doit de passer par le sang. Et puis, il y a les hommes. À terre, elle partage leur vie, en camarade.
Traîne dans les bars.
En attendant de rembarquer.
C'est alors qu'elle rencontre le Grand Marin.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.1

    C'est dépaysant, le grand nord, le froid, le monde presque exclusivement masculin, mais cette vie m'a semblé interessante pour être vécue non pour être écrite car quelle monotonie, les jours de pêche : on lance la ligne, on remonte le poisson on l'éventre on remplit les caisses on les descend dans la cale et on recommence ... et j'avais l'impression de lire toujours les mêmes passages. A terre, on rencontre untel ou untel et ça finit toujours au bar....

    J'ai trouvé l'ambiance très froide, Lily m'est apparue transparente, je n'ai jamais senti de hargne, de force, de combat, d'envie, de désir ... je n'ai pas senti les vagues me submerger, le froid ou l'humidité me pénétrait ... Je suis restée à coté complètement à coté en me demander quand il allait enfin se passer quelque chose.

  • 0.15

    "-Alors t'as laissé ton pays pour venir pêcher l'aventure...

    -Je suis partie c'est tout.

    -Pfff! Vous êtes des milliers comme ça, qui arrivez depuis plus d'un siècle.Les premiers c'étaient des féroces.Vous c'est pas pareil. Vous êtes venus chercher quelque chose qui est impossible à trouver. Une sécurité? Enfin non même pas puisque c'est la mort que vous avez l'air de chercher, ou en tout cas vouloir rencontrer. Vous cherchez...une certitude peut-être...quelque chose qui serait assez fort pour combattre vos peurs, vos douleurs, votre passé- qui sauverait tout, vous en premier.

    ...-Vous êtes comme tout ces soldats qui partent affronter le combat, comme si votre vie ne vous suffisait plus ...s'il fallait trouver une raison de mourir. Ou comme s'il vous fallait expier quelque-chose. "

    Lili, un petit bout de femme avec un grand rêve: rejoindre l'Alaska. Elle prends le large et après un long voyage arrive à Kodiak. À peine arriver elle n'aura de cesse d'embarquer sur un bateau pour pêcher.

    "Je voulais être avec eux toujours,que l'on ait froid, faim, et sommeil ensemble. Je voulais être un vrai pêcheur. Je voulais être avec eux toujours. Je ne veux pas rentrer. Je ne veux pas que ça finisse."

    Elle n'est point au Club Med et personne ne lui fera de cadeau, même si son endurance et son acharnement en charmera plus d'un. Mais à chaque retour à terre, c'est avec eux qu'elle ira repeindre en rouge la ville jusqu'à plus soif.

    "Les contours fixes de ce monde nous les avons laissé à terre. Et on va la regagner enfin, la splendeur brûlante de nos vies. Nous sommes dans le souffle, qui jamais ne s'arrête. La bouche du monde s'est refermée sur nous. et l'on va donner nos forces jusqu'à en tomber morts peut-être. Pour nous la volupté de l'exténuement."

    Lili est une femme libre, indépendante, qui cachera éternellement un grand mystère sur sa venue dans cette contrée à mon grand regret. En quête d'aventure? En fuite ? Pour un défi personnel? L'énigme reste entière. À moins que je sois passée à coté au cours de certaines longueurs. Ce qui a diminué un peu mon intérêt pour cette aventure tout de même hors du commun.

    "Un jour ici, un jour là...tu ne sais jamais où tu seras demain. C'est pas grave de partir tu sais, c'est la vie qui veut ça. Faut toujours s'arracher. Quand tu dois y aller, faut y aller..."

    Un roman initiatique qui m'a fait voyager entre terre et mer "The Last Frontier" et m'a fait découvrir les différentes facettes du métier de pêcheur à travers le regard d'une femme forte et déterminée. Un voyage enrichissant mais un peu long et qui ne réponds pas à toutes mes interrogations. L'Alaska vu sous cet angle ne m'a pas laissé de glace mais ne m'a pas fait fondre de plaisir. Je reconnais néanmoins avoir une forte admiration pour Lili qui est presque allée aux bouts de ses rêves...

    "-Tu crois que j'irai un jour? Tu penses que je serai capable?

    -Reste têtue,renonce jamais, t'y arriveras comme les autres."

  • 0.2

    Tout d'abord je remercie lecteur.com de m'avoir permis de gagner ce roman, mais également permis de le découvrir.
    Ce n'est pas le type de roman que je lis habituellement mais j'ai été séduite, autant par l'héroïne que l'univers. Une française qui ne rêve d'une chose, partir très loin, jusqu'au bout du monde et voir ce qui s'y trouve. Mais surtout pêcher et ne pense plus qu'à ça, le fait d'être greeborn (novice) ne l'arrête pas pour autant, ce qu'elle veut c'est retourner sur le bateau, retrouver ce monde rempli d'homme et repeindre la ville en rouge une fois à terre.

    J'ai été très vite attaché à l'héroïne, un peu bizarroïde sur les bords mais c'est ce qui faisait son charme selon moi. On n'a pas beaucoup de détail sur sa vie, j'ai aussi mis du temps à cerner la personnalité de cette dernière, j'avais parfois du mal à comprendre ce qui lui passait par la tête. Mais avait du cœur au ventre toujours prête à travailler et prouver à tous ce dont elle était capable.
    L'univers est bien détaille, j'ai pu m'imaginer sans difficulté dans l'un de ces bateaux au milieu de tous ces gens qui s'activent à la tâche, ça me donnait presque envie d'y participer.

    Autre point négatif c'est que j'ai eu beaucoup de mal aussi à identifier de quel homme la narratrice nous pointait avec leurs nombreux surnoms (il y en a tellement). De plus il y avait le jargon des marins pas évident au début, forte heureusement il y a un glossaire à la fin de ce livre alors pas de panique et surtout Google !!

    Dans l'ensemble c'est un romain qui m'a bien plu. Ce fut un merveilleux voyage en Alaska !

  • 0.15

    Pour commencer un GRAND MERCI à lecteurs.com pour l envoi de ce roman.

    Lili part du Sud de la France pour l'Alaska où elle veut pêcher. J ai apprécié ce récit malgré les phrases taillées au couteau ! c'est un livre qui se lit très facilement grâce au rytme intense et j'ai eu du mal a lâcher l'ouvrage mais on se perd un peu au début dans tous les termes du métier qui est vraiment TRES développé. Elle veut mourrir mais connaîtrons nous la cause ?
    Pourquoi craint-elle l'immigration ? Elle qui ne connait rien a ce dur travail,mais sa hargne et son besoin de se dépasser la pousse à faire le même travail que les hommes.. Jude ne lui fait pas de cadeau au début leur relation s'améliorera-t-elle ?

    Lili possède une volonté incroyable, une force quasi époustouflante, dommage que l'auteur n'ai pas appuyé sur le sujet même si on ressent bien cette envie d'y arriver. Prouver aux hommes qu'elle peut faire leur travail, leur tour de garde...

    Le roman m'a tenu en haleine principalement sur la première partie. Catherine n'a pas mis beaucoup de dialogue sûrement pour nous prouver que sur le bateau ce n'est pas une partie de plaisir.

    En résumé, un roman très agréable à lire qui manque de piquant et où les descriptions parfois répétitives auraient pues être "coupées"

    Concernant la couverture, la photo est très belle mais n'attire pas assez l'oeil à mon goût..

    Merci tout de même à Catherine Poulain de m'avoir permis de découvrir l'univers marin.

  • 0.2

    Un récit qui se lit en apnée. Se confronter à soi aux confins du monde. Une existence âpre, dure, virile ; quels démons Lili a-t-elle eu à affronter et que veut-elle se prouver en s'immergeant dans cette existence où tout est gommé pour ne ressentir que l'essentiel : se sentir en vie à chaque marée, à chaque mouvement de la mer. Vivre ses rêves au risque de se perdre. Affronter les extrêmes. Suivre la vague. Essuyer les embruns. ...autant de métaphores qui traduisent la manière dont Lili mène sa vie. Lecture troublante qui suscite une émotion profonde : l'invitation à vivre sans concession, à se brûler les ailes ou à les déployer. Mes mots ne pèsent pas bien lourds, je vous invite à embarquer ! Et je m'incline devant l'auteure, une personnalité forte à la plume sensible.

  • 0.25

    quel grand livre ce grand marin! elle c est lili et elle part pecher en Alaska!! aux hameçons qui se coincent dans le vireur et sont projetes n importe où , la vague qui t embarque et le froid qui tue!! le ton est donné, elle embarque a bord du Rebel avec simon, john, vick , jésus, dave et jude. Il faut appater , jeter les palangres à la mer, eventrer les poissons vite, briser la glace dans la cale,,
    et les cris des hommes, le bruit des machines, de la houle et du vent a peine supportables...
    je me suis laisser totalement emporté par les mots de Catherine poulain qui m ont transporté, j ai péché avec lili, lancer les hameçons dans la mer, souffert d imaginer ses mains meurtris et sa fatigue, admirer la beauté infinie de la mer, gouter avec elle la,poche de laitance du poissonn avalé enfin l'ocean dans ce rapport sensuel aux hommes, aux poissons, a la mer, Bref, quel voyage, vraiment quel grand voyage!!

  • 0.15

    Livre qui me laisse un peu perplexe, j'ai aimé mais trop de longueurs.... faut aimer aussi ce qui touche la mer, la pêche....les paysages, c'est une ambiance spécial ! mais pour ceux qui aime les descriptions, la poésie..seront enchantés par ce roman.

  • 0.2

    J'avais envie de lire ce livre, grâce à Lecteurs.com je l'ai gagné et je n'ai pas été déçu. Une forme de lâcher prise pour Lilli qui part, loin, un peu réaliser une envie : pécher !
    Se faire respecter, apprendre un métier (dur), une femme devenue homme parmi les pêcheurs et son marin qu'elle admire et qui la considèrent petit à petit.
    Un roman ? un témoignage ? des phrases courtes qui donnent à ce livre un rythme intense, on est transporté auprès de Lili, à la découverte d'un pays et d'un métier qui éveillera peut-être des vocations ...

  • 0.2

    Il y en a qui partent élever des chèvres ou entrent dans les ordres pour oublier ou pour se faire oublier, Lili, elle, a décidé de partir pêcher la morue, le crabe et le flétan en Alaska ; dans un milieu en majorité masculin particulièrement rude et rugueux, le « moineau » va devoir lutter pour s’imposer, s’adapter et se faire adopter, ne pas se laisser décourager. Car du courage il en faudra, aucun privilège ni traitement de faveur ne lui sera concédé, bien au contraire.

    « Ça c’est la passion », dit un personnage. C’est le moins qu’on puisse dire ! Pourquoi cherche-t-elle autant à souffrir, Lili ? Ce qu’elle semble vouloir c’est s’épuiser, presqu’à se tuer, abandonnant derrière elle on ne sait qui ni quoi, en tout cas espérant se faire oublier, rêvant d’aller au bout du monde et au bout d’elle-même, luttant contre les éléments (et les humains) avec force, rage et entêtement. Peu à peu elle trouvera sa place, pas seulement en tant que mascotte mais en tant que véritable marin aux capacités recherchées et bénéficiant de la bienveillance de ses désormais collègues (et sans doute de sa réputation construite à la force des muscles), dans un univers d’errance et de solitude où les rêveries des marins à terre se terminent systématiquement en beuveries et où une séance de pêche devient la pire des scènes de boucherie.
    Il y a beaucoup de longueurs et de poissons dans cet ouvrage, de sorte qu’on finit un peu par se lasser sur la fin, mais il n’en reste pas moins que longtemps après lecture on reste secoué comme sur le pont d’un bateau en plein tangage et fouetté par des palanquées d’eau glacée ; c’est inattendu, surprenant et ça secoue sur le bastingage !

  • 0.05

    Merci pour l envoi de ce roman.
    J ai aimé le récit de cette femme qui part pour vivre son rêve a tout prix. L histoire retrace le périple de Lili qui part du sud de la france pour arriver en Alaska et embarquer sur un navire pour aller pêcher. Elle qui ne connait rien a ce dur travail,souffre en silence et arrive avec toute sa hargne à s intégrer dans cette équipe d homme..
    Par contre je n ai pas aimé le style de l écriture .petit monologue avec phrase et réponse courte.
    Je n ai pas ressentie un fil ténu qui relie les personnages et qui aurait pu en faire un récit exaltant.
    Cette force qui habite l héroïne n est pas exprimée par le style de l écriture. J ai trouvé le style fade.C'est bien dommage

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Les articles associés

Du même auteur

Recueil de craie Catherine Poulain EDILIVRE-APARIS

5

Voir tous les livres de Catherine Poulain

Autres éditions

Le grand marin Catherine Poulain EDITIONS DE L'OLIVIER

3.736842105

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com