Vernon Subutex t.1

  • 0.25

    Alex Bleach est mort, d'une overdose dans la baignoire d'un hôtel miteux. Victime de ses excès, le chanteur laisse derrière lui des fans au désespoir, une ribambelle d'ex dans le même état et Vernon Subutex. Cet ancien disquaire a perdu un ami certes, mais aussi celui qui payait son loyer depuis des mois. Car après des années très ''sexe, drogue et rock'n'roll'', Vernon a subi de plein fouet l'apparition des CD et autres supports numériques. Son commerce fermé, il a subsisté un temps en vendant disques et reliques sur internet et surtout grâce à l'aide d'Alex. Dorénavant, chassé de son appartement par les huissiers, il erre dans Paris, squattant chez l'un ou l'autre de ses amis, leur racontant une histoire pas très crédible et très éloignée de sa triste réalité. Une fois le tour fait de ses connaissances plus ou moins perdues de vue, Vernon finit à la rue, sans savoir que le tout Paris veut mettre la main sur le ''testament'' d'Alex, les cassettes sur lesquelles le chanteur dit ses derniers mots, et qu'il n'a jamais pris la peine de visionner.

    ''Qui est Vernon Subutex ?'' interroge la quatrième de couverture. Et bien Vernon Subutex est une cigale qui a profité des années d'insouciance sans penser aux lendemains qui déchantent, un séduisant disquaire qui a collectionné les vinyles et les conquêtes et se retrouve seul, bonhomme vieillissant comptant encore sur ses beaux yeux pour s'en sortir, un paumé qui tente encore de garder la face devant la dégringolade qui s'annonce.
    Autour de lui évolue une galerie de personnages tout autant mal en point, un concentré de la misère humaine où se côtoient clochards, drogués, travestis, stars du porno, fachos, etc. Du pauvre type qui bat sa femme, au scénariste en mal d'inspiration, de l'étudiante pieuse et voilée au trader survolté, ils sont tous engagés dans une recherche effrénée, et vouée à l'échec, du bonheur.
    Cruel et hypnotique, ce roman addictif dresse le portrait sans concessions d'une société qui a perdu ses repères. Rythmé, saccadé, rapide, ce Vernon Subutex se lit presque sans respirer, les pieds arpentant les trottoirs de Paris, le cœur gros devant ces personnages à la dérive ou les nerfs à vif en face des pervers, des violents, des sans honneurs et dans les oreilles une bande-son très très rock'n'roll. A lire sans modération.

  • 0.05

    Je n'ai pas accroché à ce livre et à cette histoire, à vrai dire je ne suis même pas allée au bout ....
    Je l'ai trouvé long, sans intérê, parfois vulgaire ..... j'ai voulu tenté un V. Despentes mais je ne resterais pas à un seul livre pour découvrir cette auteure !

  • 0.25

    Ou l'on fait connaissance avec Vernon Subutex et ou l'on suit sa "descente aux enfers".
    Virginie Despentes sait dresser à la perfection les portraits de ses personnages.
    Vivement la suite !

  • 0.25

    J'ai pris mon temps avant d'oser acheter ce livre ; trop de critiques divergentes, trop d'avis excessifs, trop de tapage, trop sulfureux ?!
    Je ne regrette absolument pas cette lecture et je vais même fortement la recommander aux "copines".
    Certes certains passages sont inutilement vulgaires et particulièrement caricaturaux mais la structure du roman et le défilé de personnages hauts en couleurs rendent le "héros", malgré lui, attachant.
    L'auteur pousse le "bouchon" juste un peu trop loin pour ne pas être estimée à la hauteur d'une oeuvre social moderne digne de Balzac...
    J'attaque le tome 2 direct !

  • 0.15

    Roman dont la lecture est facile et l'écriture fluide. Toutefois la vulgarité du propos me dérange parfois et les portraits dressés, toujours des personnages en marge, sont tels que je ne m'y reconnais pas de tout. Trop d'alcool, de drogue, d'excès en tout genre. Je ne pense pas que notre époque se résume à cette seule superposition de portraits caricaturaux. En tout cas je l'espère...

  • 0.25

    Je ne peux qu’adhérer à la critique (quasi) générale, Vernon Subutex (1) est un roman brillant !

    Virginie Despentes nous propose une galerie de portraits de personnages à la fois ordinaires et sortant de l’ordinaire.
    Des personnages qui nous ressemblent et qui nous racontent. Ce qu’on pense, ce qu’on pense que les autres pensent, ce qu’ils pensent vraiment et qui n’a rien à voir souvent.

    Despentes nous dépeint, nous met face à nous-même et on se sent moins seul dans nos névroses.

    Vernon Subutex, ça « se la pète » mais c’est ça aussi qui fait le style unique et classe de Despentes. Ce n’est pas surjoué. Ça fait réfléchir. Ça fait du bien.

    Je vais acheter le 2 direct !

  • 0.1

    Un peu déçue mais contente quand même de l'avoir lu . Notre société passée à la moulinette, ça ne se boude pas malgré le style parfois vulgaire et le fil conducteur parfois ténu. Pas pour les lecteurs "Arlequin" .

  • 0.25

    Après avoir lu les avis plutôt critiques, je me lance pour défendre Virginie Despentes, Vernon Subutex est tout bonnement l'histoire d'une vie celle d'un homme, et là où Virginie est forte, très forte même c'est qu'elle raconte l'homme, ses pensées les plus intimes. On s'attache à Vernon, on veut la suite. Je ne suis pas d'accord sur la longueur du texte suggéré par certains. Cet ouvrage se dévore rapidement, n'oubliez pas tout de même, que dans cet ouvrage, cette femme écrit et pense comme un homme. Le tome 2 est sorti et j'ai personnellement hâte de le lire.

  • 0.05

    Ce roman est la description successive d'un ensemble de personnages qui ont pour point commun de connaître Alexandre Bleach, chanteur de variétés et décédé récemment et Vernon Subutex, ancien disquaire à la rue (ami d'Alexandre Bleach). Donc on voit défiler des portraits de gens issus du milieu du showbiz et de la télé. Ils sont bercés par la drogue, l'argent et le sexe. L'écriture lourde et très vulgaire ne nous aide pas à entrer dans le roman. Ce n'est que longueur et ennui. J'ai vraiment dû m'accrocher pour finir ce livre. Le fond, pourtant, est intéressant : descriptif très noir de notre société, sans aucune lueur d'espoir, l'impact des réseau sociaux sur la vie de chacun.

  • 0.1

    La dérive d’un ancien disquaire qui dégringole du succès à une situation de sofa-squatter et enfin à la vie dans la rue comme SDF, permet à l’auteure d’illustrer une large palette de la société. J’ai eu plaisir à lire les deux cents premières pages : quinquagénaires éternels ados, Paris et ses fêtards post 70, caricatures où tout le monde s’y retrouvent plus ou moins. Puis, d’un coup, je me suis perdue avec trop de personnages, un langage très cru, voire ennuyée avec flots de sexe, bites sucées à gogo et coke à toutes les lignes. Vers la page 260, on retrouve le fil de l’enquête initialisée en amont et la toile de notre société mise sous les projecteurs via Barcelone en grève, les intellectuels, l’Islam. Puis on revient en France avec une galerie de photos : l’accouchement, la banlieue, les souvenirs d’un groupe de rock, la violence domestique, la vie des postiers, la violence urbaine et une description talentueuse du désastre qu’engendre l’héroïne sur le toxico mais aussi sur la famille. « Quand on se retrouve du côté des pestiférés, une fracture nette sépare votre monde de celui des épargnés. On ne veut ni charité ni empathie ». La vie de SDF est très bien décrite avec la mise en exergue des dangers et du regard des autres sur la misère dans la rue.
    Œuvre au style particulier et nouveau mais très éloigné du bel écrit. La forme parlée et le ton cru très insistant rend le texte lourd par endroits et m’a fatiguée par instants. C’est un grand sac fourre-tout supposé cartographier la société. Toutefois, mis à part les cent pages centrales qui ont ralenti ma lecture, je ne regrette pas l’achat de ce roman mais ne consacrerai pas plus de temps à l’œuvre de V. Despentes.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Coffret Virginie Despentes 2 Volumes Virginie Despentes FLORENT MASSOT

Voir tous les livres de Virginie Despentes

Autres éditions

Vernon Subutex t.1 Virginie Despentes LGF

3.7

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com