Virginie Despentes

Virginie Despentes
Candidate libre au bac, Virginie Despentes fait tous les métiers : femme de ménage à Longwy, hôtesse dans un salon de massage à Lyon, pigiste pour des journaux rock et porno, vendeuse au rayon librairie du Virgin Megastore à Paris. Fille unique de fonctionnaires, elle brave les interdits familiau... Voir plus
Candidate libre au bac, Virginie Despentes fait tous les métiers : femme de ménage à Longwy, hôtesse dans un salon de massage à Lyon, pigiste pour des journaux rock et porno, vendeuse au rayon librairie du Virgin Megastore à Paris. Fille unique de fonctionnaires, elle brave les interdits familiaux en devenant une véritable égérie 'underground'. Auteur d'ouvrages sulfureux et décriés, elle dépeint un monde malsain et vil qu'elle n'a que trop côtoyé. Ses romans au style littéraire innovant, qui allie vulgarité et réalité, font d'elle une madone de la littérature 'trash'. Après une retentissante adaptation cinématographique de son livre 'Baise moi', Virginie Despentes, lassée des étiquettes qu'on lui attribue, décide d'aborder des thèmes optimistes avec 'Teen Spirit', son quatrième roman qui traite outre de la paternité, de réussite sociale... changement radical !

Articles (5)

  • Jack London nu, Despentes "non écrivain", Finkielkraut "non philosophe"
    Jack London nu, Despentes "non écrivain", Finkielkraut "non philosophe"

    La revue de presse livres vous dit tout ce qu’il faut savoir — et emporter — avant l’été !

  • Eté 2015, les 10 romans à lire absolument !
    A redécouvrir : été 2015, les 10 romans à lire absolument !

    Chaque année révèle ses surprises et bien heureusement les pépites foisonnent !Un bon cru que celle-ci où les auteurs confirmés nous ont surpris, d'autres ont acquis leur notoriété en recevant de nombreux prix, certains sont carrément époustouflants par leur talent ou leur œuvre colossale. Prenez le temps de les lire, vous ne serez pas déçus !

  • Auteures primées : Prix littéraires ne rime pas avec parité
    Auteures primées : Prix littéraires ne rime pas avec parité

    Les deux tiers des artistes, sont des hommes, quoique depuis quelques années le pourcentage des femmes auteures augmente. Très logiquement, les femmes devraient représenter un tiers des écrivains primés !  Il n'en est rien. A l'exception du prix Femina, dont les lauréats, sont plus de 30 % à être des lauréates !  Zoom sur ces femmes primées dans l'univers impitoyablement masculin des prix littéraires.

  • Les cinq romans finalistes du Prix Orange du Livre 2015
    Découvrez les cinq finalistes !

    Après avoir établi une liste de trente romans le 9 mars dernier, le jury du Prix Orange du Livre s'est à nouveau réuni ce mardi 5 mai pour sélectionner les cinq finalistes. Retour sur des débats hauts en couleurs !

Voir tous les articles

Avis (128)

  • Couverture du livre « Vernon Subutex t.2 » de Virginie Despentes aux éditions Lgf

    Manika sur Vernon Subutex t.2 de Virginie Despentes

    C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Vernon mais surtout ses amis dans ce second opus. Vernon s'est habitué à sa nouvelle vie et nous fait porté un autre regard sur les SDF. Ses amis sont de plus en plus présents, peut être même un peu lourds dans sa vie et occupent aussi beaucoup de place...
    Voir plus

    C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Vernon mais surtout ses amis dans ce second opus. Vernon s'est habitué à sa nouvelle vie et nous fait porté un autre regard sur les SDF. Ses amis sont de plus en plus présents, peut être même un peu lourds dans sa vie et occupent aussi beaucoup de place dans le déroulement de l'histoire.`

    Le ton est toujours vif, précis, incisif parfois, les sujets abordés sont d'actualité et le regard que porte Virginie Despentes nous interroge et peut même parfois en modifier notre vision.

    J'ai bien aimé la récapitulation en début de volume pour replacer les personnages. Bien utile.

  • Couverture du livre « Vernon Subutex t.3 » de Virginie Despentes aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Manika sur Vernon Subutex t.3 de Virginie Despentes

    ce dernier opus m'a semblé égal aux précédents. Pas de lassitude toujours beaucoup de plaisir à retrouver les personnages, leur changement, leur nouvelle vie.

    Le rythme est toujours aussi soutenu, pas de langue de bois sur les sujets d'actualité. On ne s'ennuie pas une seconde.

    J'ai été...
    Voir plus

    ce dernier opus m'a semblé égal aux précédents. Pas de lassitude toujours beaucoup de plaisir à retrouver les personnages, leur changement, leur nouvelle vie.

    Le rythme est toujours aussi soutenu, pas de langue de bois sur les sujets d'actualité. On ne s'ennuie pas une seconde.

    J'ai été surprise par la fin mais je n'en dirais pas plus faites vous votre propre idée !

  • Couverture du livre « Vernon Subutex t.2 » de Virginie Despentes aux éditions Lgf

    Christelle Point sur Vernon Subutex t.2 de Virginie Despentes

    La suite des aventures de Vernon Subutex, toujours avec la même écriture dynamique, avec l’acidité, la crudité et le cynisme du premier tome. A la fin du premier volume, Vernon avait touché le fond et était devenu SDF, après avoir squatté chez l’un ou l’autre. Dans ce deuxième tome, Vernon...
    Voir plus

    La suite des aventures de Vernon Subutex, toujours avec la même écriture dynamique, avec l’acidité, la crudité et le cynisme du premier tome. A la fin du premier volume, Vernon avait touché le fond et était devenu SDF, après avoir squatté chez l’un ou l’autre. Dans ce deuxième tome, Vernon s’acclimate à la rue, tout doucement, jusqu’à s’y trouver bien, comme s’il s’y trouvait lui-même. Tous ceux qui lui courraient après pour mettre la main sur les mémoires de son ami Alex Bleach l’ont trouvé, et assez vite se forme autour de lui une petite communauté disparate, qui vient à son contact fumer des joints et écouter de la musique, jusqu’à se couper presque de la société et devenir une sorte de petite secte cool. Peut-être une tout petit moins réussi que le tome 1, ce deuxième volet encore une fois de nouveaux personnages. Ca commence à faire beaucoup et c’est sans doute pour cela que, au début du livre on trouve un récapitulatif des personnages, pour ne pas trop s’embrouiller confondre Charles, Laurent, Xavier, Loïc, Aicha, Samir, Céleste et tous les autres. Pas évident, dans cette immense fresque où certains personnages sont absents du récit pendant un long moment avant de revenir sans crier gare, de garder bien en tête qui est qui, qui a couché avec qui, qui kiffe qui et qui déteste qui ! Ce qui fonctionne toujours aussi bien, c’est les longs monologues de certains personnages, certaines histoires incroyable (comme celle de Charles, qui gagne au loto sans rien dire à personne et qui garde son style de vie modeste, parce qu’il est tétanisé par tout cet argent dont il a rêvé toute sa vie), et la complexité des caractères. Tous excessifs, tous détestables mais touts finalement attachants, même ce faf de Loïc sur qui je n’aurais pas parié un euro à la fin du tome 1. Ce qui fonctionne peut-être moins bien, c’est le côté « gourou malgré lui » que développe Vernon et que je ne suis pas sure d’avoir bien compris, bien cerné. La fin du deuxième tome, qui nous emmène vers autre chose, une sorte de road trip si j’ai bien compris, s’annonce encore différente du reste. Il ya dans le deuxième tome de « Vernon Subutex » un passage qui laisse un peu perplexe, c’est la scène de la vengeance d’Aïcha, pour ne pas trop en dire. Cette vengeance, inspirée (et même presque plagiée) sur la vengeance de Lisbeth Salander dans « Millenium » me laisse un peu dubitative. Si Virginie Despentes s’était inspirée de Stieg Larsson, elle aurait du y glisser une petite référence, surtout que cela ne la dérange pas d’habitude de glisser des noms propres dans son roman. Cela dit, ce deuxième tome, un peu plus difficile à lire que le premier, pose les bases d’un dernier tome qui va s’aventurer dans des sentiers inconnus, pour notre plus grand plaisir j’es

Voir tous les avis

Récemment sur lecteurs.com