Virginie Despentes

Virginie Despentes
Candidate libre au bac, Virginie Despentes fait tous les métiers : femme de ménage à Longwy, hôtesse dans un salon de massage à Lyon, pigiste pour des journaux rock et porno, vendeuse au rayon librairie du Virgin Megastore à Paris. Fille unique de fonctionnaires, elle brave les interdits familiau... Voir plus
Candidate libre au bac, Virginie Despentes fait tous les métiers : femme de ménage à Longwy, hôtesse dans un salon de massage à Lyon, pigiste pour des journaux rock et porno, vendeuse au rayon librairie du Virgin Megastore à Paris. Fille unique de fonctionnaires, elle brave les interdits familiaux en devenant une véritable égérie 'underground'. Auteur d'ouvrages sulfureux et décriés, elle dépeint un monde malsain et vil qu'elle n'a que trop côtoyé. Ses romans au style littéraire innovant, qui allie vulgarité et réalité, font d'elle une madone de la littérature 'trash'. Après une retentissante adaptation cinématographique de son livre 'Baise moi', Virginie Despentes, lassée des étiquettes qu'on lui attribue, décide d'aborder des thèmes optimistes avec 'Teen Spirit', son quatrième roman qui traite outre de la paternité, de réussite sociale... changement radical !

Articles en lien avec Virginie Despentes (5)

  • Jack London nu, Despentes "non écrivain", Finkielkraut "non philosophe"
    Jack London nu, Despentes "non écrivain", Finkielkraut "non philosophe"

    La revue de presse livres vous dit tout ce qu’il faut savoir — et emporter — avant l’été !

  • Eté 2015, les 10 romans à lire absolument !
    A redécouvrir : été 2015, les 10 romans à lire absolument !

    Chaque année révèle ses surprises et bien heureusement les pépites foisonnent !Un bon cru que celle-ci où les auteurs confirmés nous ont surpris, d'autres ont acquis leur notoriété en recevant de nombreux prix, certains sont carrément époustouflants par leur talent ou leur œuvre colossale. Prenez le temps de les lire, vous ne serez pas déçus !

  • Auteures primées : Prix littéraires ne rime pas avec parité
    Auteures primées : Prix littéraires ne rime pas avec parité

    Les deux tiers des artistes, sont des hommes, quoique depuis quelques années le pourcentage des femmes auteures augmente. Très logiquement, les femmes devraient représenter un tiers des écrivains primés !  Il n'en est rien. A l'exception du prix Femina, dont les lauréats, sont plus de 30 % à être des lauréates !  Zoom sur ces femmes primées dans l'univers impitoyablement masculin des prix littéraires.

  • Les cinq romans finalistes du Prix Orange du Livre 2015
    Découvrez les cinq finalistes !

    Après avoir établi une liste de trente romans le 9 mars dernier, le jury du Prix Orange du Livre s'est à nouveau réuni ce mardi 5 mai pour sélectionner les cinq finalistes. Retour sur des débats hauts en couleurs !

Avis sur cet auteur (144)

  • add_box
    Couverture du livre « King Kong théorie » de Virginie Despentes aux éditions Lgf

    Manika sur King Kong théorie de Virginie Despentes

    Un livre coup de poing sur la condition de la femme dominée par l'homme. Les diktats sont passés au peigne fin, décortiqués, analysés mais surtout contrecarrés.

    Dans son style percutant, elle part de sa propre expérience pour aborder des thèmes comme le viol, la prostitution, le porno, pour...
    Voir plus

    Un livre coup de poing sur la condition de la femme dominée par l'homme. Les diktats sont passés au peigne fin, décortiqués, analysés mais surtout contrecarrés.

    Dans son style percutant, elle part de sa propre expérience pour aborder des thèmes comme le viol, la prostitution, le porno, pour faire une critique sociale et politique du monde dans lequel nous vivons.

    Même si cet écrit date de 2007 il reste très actuel, engagé, féministe tout en restant tolérant.

    A mettre entre toutes les mains.

  • add_box
    Couverture du livre « Vernon Subutex t.3 » de Virginie Despentes aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Madame Tapioca sur Vernon Subutex t.3 de Virginie Despentes

    Must-Read

    Tu lis le premier tome et tu dis quel livre!
    Tu lis les trois tomes et tu dis quelle oeuvre !

    S'il ne doit rester qu'un livre de ces 10 dernières années en littérature française, Vernon Subutex est celui-là.
    Je vous épargne le résumé (vous trouverez ça facilement sur internet)...
    Voir plus

    Must-Read

    Tu lis le premier tome et tu dis quel livre!
    Tu lis les trois tomes et tu dis quelle oeuvre !

    S'il ne doit rester qu'un livre de ces 10 dernières années en littérature française, Vernon Subutex est celui-là.
    Je vous épargne le résumé (vous trouverez ça facilement sur internet) mais lisez les évangiles selon Despentes. Vous en prendrez plein la face, plein le coeur, plein les oreilles, plein le cerveau.

    « Nous sommes les vaincus
    Et nous sommes des milliers
    Nous cherchons un passage »

  • add_box
    Couverture du livre « Vernon Subutex t.1 » de Virginie Despentes aux éditions Lgf

    Fanfan La Tulipe sur Vernon Subutex t.1 de Virginie Despentes

    Trash, direct, violent,un peu vulgaire et très parisien. Moyen ...

    Trash, direct, violent,un peu vulgaire et très parisien. Moyen ...

  • add_box
    Couverture du livre « Vernon Subutex t.1 » de Virginie Despentes aux éditions Lgf

    Sophie Wag sur Vernon Subutex t.1 de Virginie Despentes

    Vernon Subutex , mon premier Virginie Despentes .
    Ancien disquaire, déchu depuis l'avènement du CD, Vernon Subutex se retrouve à la rue après quelques loyers impayés. Il va trainer d'ex-copines en vieux copains et l'on suit sa descente.
    On passe un bon moment, le style est assez familier mais...
    Voir plus

    Vernon Subutex , mon premier Virginie Despentes .
    Ancien disquaire, déchu depuis l'avènement du CD, Vernon Subutex se retrouve à la rue après quelques loyers impayés. Il va trainer d'ex-copines en vieux copains et l'on suit sa descente.
    On passe un bon moment, le style est assez familier mais fluide tout de même et cela convient bien à l'histoire. L'adaptation en série avec Romain Duris m'avait bien plu mais a priori, il n'y aura pas de saison 2... Dommage!