Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Ubik (édition 2001)

Couverture du livre « Ubik (édition 2001) » de Philip K. Dick aux éditions Robert Laffont
Résumé:

Ils serraient de près les hommes de Hollis.
Pour les neutraliser. Et puis les choses se gâtèrent. Ce voyage sur la Lune était une erreur. L'admission de Pat Conley dans le groupe de neutralisation était une autre erreur. Personne ne connaissait l'étendue de ses pouvoirs : elle pouvait manipuler... Voir plus

Ils serraient de près les hommes de Hollis.
Pour les neutraliser. Et puis les choses se gâtèrent. Ce voyage sur la Lune était une erreur. L'admission de Pat Conley dans le groupe de neutralisation était une autre erreur. Personne ne connaissait l'étendue de ses pouvoirs : elle pouvait manipuler le temps. Et quand les objets se mirent à régresser dans le temps, J ? Chip se dit qu'ils avaient commis une erreur de trop. Le temps s'en allait en lambeaux.
Une bouffée de 1939 dérivait en 1992. Ou était-ce l'inverse ? Par les trous soudain visibles du décor se glissaient les messages d'Ubik. Ubik est partout. Dans ce monde et dans l'autre. Mais qui est Ubik ?.

Donner votre avis

Avis (2)

  • Ubik, que je souhaitais lire depuis un moment, est un véritable coup de cœur. Roman complexe, impossible à résumer, on y retrouve toutes les thématiques chères à Philip K. Dick, et à la SF en général, univers parallèles, pouvoirs parapsychologiques, mais aussi mysticisme, hyper-capitalisme et...
    Voir plus

    Ubik, que je souhaitais lire depuis un moment, est un véritable coup de cœur. Roman complexe, impossible à résumer, on y retrouve toutes les thématiques chères à Philip K. Dick, et à la SF en général, univers parallèles, pouvoirs parapsychologiques, mais aussi mysticisme, hyper-capitalisme et invasion de la vie privée par le progrès sous ses formes les plus extrêmes. Cet enchevêtrement de thématique, à l’image de l’histoire où les réalités s’imbriquent en permanence les unes dans les autres, n’entrave pas du tout la fluidité du récit, le talent de conteur de l’auteur nous rattrapant de justesse chaque fois que nous pensons perdre pied. Le récit est parsemé de touches d’un humour grinçant, satyrique : la porte d’entrée refuse de s’ouvrir si on ne la paie pas et menace de poursuivre celui qui voudrait la forcer. Les dialogues sont nombreux et intelligents, ils dynamisent en permanence la narration, qui ne s’embourbe pas, même si on ne sait jamais vraiment où on en est.

    C’est tout le talent de l’auteur que de parvenir à ne pas nous perdre, à nous donner la main jusqu’à la fin, dans ce monde où le temps marche parfois à l’envers, et où on ne sait plus très bien à qui on est marié.
    J’ai A-DO-RÉ ce livre extrêmement riche et subtil, que l’on ne referme jamais tout à fait, qui continue à trotter dans notre esprit, toujours à la recherche des clés qui se dérobent devant nous. Sitôt terminé, je le relis, et je redécouvre déjà des choses…

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.