Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Trois

Couverture du livre « Trois » de Valerie Perrin aux éditions Albin Michel
Résumé:

« Je m'appelle Virginie. Aujourd'hui, de Nina, Adrien et Etienne, seul Adrien me parle encore.
Nina me méprise. Quant à Etienne, c'est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l'enfance. Je ne me suis jamais attachée qu'à ces trois-là. » 1986. Adrien, Etienne et Nina se... Voir plus

« Je m'appelle Virginie. Aujourd'hui, de Nina, Adrien et Etienne, seul Adrien me parle encore.
Nina me méprise. Quant à Etienne, c'est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l'enfance. Je ne me suis jamais attachée qu'à ces trois-là. » 1986. Adrien, Etienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer.
2017. Une voiture est découverte au fond d'un lac dans le hameau où ils ont grandi. Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l'événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d'enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d'amitié ?
Valérie Perrin a ce don de saisir la profondeur insoupçonnée des choses de la vie. Au fil d'une intrigue poignante et implacable, elle nous plonge au coeur de l'adolescence, du temps qui passe et nous sépare.

Donner votre avis

Avis (5)

  • Voici une nouvelle pépite signée Valérie Perrin.
    Que d'émotions de nouveau en lisant son roman. L'écriture est fine, percutante, intrigante et l'histoire rondement menée.
    Valérie Perrin nous propose trois vies en éclats qui, au fil de leur lecture, vont retrouver leur unité. Elle nous balade...
    Voir plus

    Voici une nouvelle pépite signée Valérie Perrin.
    Que d'émotions de nouveau en lisant son roman. L'écriture est fine, percutante, intrigante et l'histoire rondement menée.
    Valérie Perrin nous propose trois vies en éclats qui, au fil de leur lecture, vont retrouver leur unité. Elle nous balade d'un lieu à un autre, d'une année à une autre, d'un personnage à l'autre et si l'on veut avoir les réponses à nos questions il nous faut nous accrocher et exercer notre cerveau à une gymnastique de haut niveau qui vaut tous les efforts.
    Mais de quoi parle ce roman au titre numérique?
    C'est l'histoire de Virginie, pigiste à ses heures perdues, originaire de La Comelle qui est informée de la découverte d'un corps dans une voiture au fond d'un lac. Cette découverte va provoquer en elle la résurgence de souvenirs d'enfance et plus particulièrement de trois camarades Nina, Etienne et André qui formaient un trio indéboulonnable et dont l'amitié semblait éternelle. Et justement, de ces trois, nous allons tout découvrir au fil de notre lecture.
    Quel lien peut-il exister entre la découverte de ce cadavre et ce trio inséparable? Cette histoire d'amitié aura-t-elle réussi à traverser les années sans s'étioler?
    Laissez-vous embarquer par Valérie Perrin et plongez dans cette histoire riche, touchante et captivante qui ne vous laissera pas indifférent.
    J'ai TOUT aimé : le mélange des points de vue et des narrateurs, les sujets soulevés, cette histoire d'amitié qui unit des enfants à l'histoire différente, l'humour de Valérie Perrin aussi qui réussit à nous faire sourire alors qu'on a envie de consoler ses personnages.
    Bref, une pépite à découvrir absolument.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je souhaitais, après plusieurs romans assez durs, de la légèreté sans tomber dans le mièvre, le "cucu la praline" ou le feel-good éculé. Ayant apprécié ses deux romans précédents "Changer l'eau des fleurs" et "Les oubliés du dimanche", je pensais que Valérie Perrin et son dernier roman "Trois"...
    Voir plus

    Je souhaitais, après plusieurs romans assez durs, de la légèreté sans tomber dans le mièvre, le "cucu la praline" ou le feel-good éculé. Ayant apprécié ses deux romans précédents "Changer l'eau des fleurs" et "Les oubliés du dimanche", je pensais que Valérie Perrin et son dernier roman "Trois" pouvaient correspondre à ces critères. Et je suis tombée juste.
    En 1986, alors qu'ils ont 10 ans, Nina, Etienne et Adrien deviennent amis à la vie à la mort. Il sont inséparables, partagent tout, se disent tout et ont décidé de quitter leur petite ville de province après le bac pour aller à Paris et faire de la musique. Mais la vie, ses drames, ses petits accommodements vont les séparer, faire diverger leur chemin et leurs rêves.
    Nous suivons ces trois personnages jusqu'en 2018 avec une alternance passé, présent qui donne toute sa dynamique au roman, très astucieusement construit. Nous suivons l'évolution des 3 enfants devenus adultes, ce qu'ils cachent, ce qu'ils regrettent, ce qui les détruit. Un suspens habilement ménagé nous tient en haleine pendant plus de 600 pages ce qui n'est pas rien.
    Ce roman est aussi une époque, celle des enfants nés dans les années 70, la vie provinciale un peu refermée sur elle-même, une musique très présente qui scande les épisodes de la vie des enfants puis des adolescents.
    Comme dans les précédents romans, les personnages sont profondément humains avec leurs failles, leurs petitesses mais aussi leurs rêves, leurs sentiments sans fard. C'est la mélancolie de l'enfance envolée, la douceur d'une amitié vraie. Tout cela nous les rend proches et attachants.
    Le style est très fluide, c'est très bien écrit sans être de la "grande littérature", distillant un vrai plaisir de lecture, simple et qui fait du bien.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Trois, c’est le roman de l’amitié, de sa force et de ses failles ; celui des relations humaines, dans ce qu’elles ont de plus beau et de plus sombre ; celui des secrets, de leur nécessité et leurs conséquences...
    Trois, va vous parler de la vie, de la mort, de sacrifices, de musiques, de joies...
    Voir plus

    Trois, c’est le roman de l’amitié, de sa force et de ses failles ; celui des relations humaines, dans ce qu’elles ont de plus beau et de plus sombre ; celui des secrets, de leur nécessité et leurs conséquences...
    Trois, va vous parler de la vie, de la mort, de sacrifices, de musiques, de joies intenses et de chagrins incommensurables.
    Trois va vous offrir des sourires et des larmes, des rires et des peines, de la nostalgie et de l’espoir.

    Trois c’est, avant toute chose, Nina, Étienne et Adrien.
    Trois, c’est l’enfance, l’adolescence, le passage à l’âge adulte, les choix et les errements de ces trois êtres si différents et pourtant si complémentaires.
    Profondément humains, idéalement imparfaits, chacun d’eux éveillera chez le lecteur un sentiment de connexion, spirituelle ou sentimentale.
    Nous avons tous, ou nous avons tous eu, un peu de ces trois-là en nous, pour le meilleur ou pour le pire.
    Pour ma part, je me suis en grande partie retrouvée en Nina. Sa passion des animaux, son sens de l’amitié indéfectible, sa douleur face à la perte d’êtres aimés.

    Le sentiment d’attachement qui se crée au fil des pages est à la fois un plaisir et une souffrance.
    Plaisir parce que nous les découvrons, les suivons et les soutenons, comme des amis que nous nous serions faits depuis la plus tendre enfance.
    Et souffrance parce que nous vivons leurs drames à leurs côtés, mais surtout parce que l’on sait déjà qu’il nous faudra les quitter une fois le livre terminé.

    Ce roman a été un très beau coup de cœur, tant pour l’histoire que pour les personnages.
    Mais ça a été encore un peu plus que cela. Un moment partagé avec eux, comme un bout de vie en commun, qui produit un vide étrange, presque physique, quand il prend fin.

    Valérie Perrin, que je découvrais pour la première fois avec ce titre, a su créer un roman puissamment humain, fondamentalement social et incroyablement juste.
    Les différentes intrigues, la profondeur des protagonistes, la construction des chapitres avec l’alternance des temporalités, en font un livre particulièrement addictif.

    665 pages qui défilent trop vite, que je relirai avec le même plaisir, et que je recommande à tous, sans exception.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un bonheur de retrouver la plume de Valérie Perrin, c'est puissant, émouvant, magnifique !

    C'est difficile de vous parler de ce roman que j'ai adoré sans trop en dévoiler car il vous réserve des surprises de taille et ce jusqu'au bout, j'ai envie de le qualifier de thriller romantique !

    3...
    Voir plus

    Un bonheur de retrouver la plume de Valérie Perrin, c'est puissant, émouvant, magnifique !

    C'est difficile de vous parler de ce roman que j'ai adoré sans trop en dévoiler car il vous réserve des surprises de taille et ce jusqu'au bout, j'ai envie de le qualifier de thriller romantique !

    3 ils sont 3
    3 amis d'enfance
    3 B : Nina Beau, Adrien Bobin et Etienne Beaulieu
    3 vies
    3 types de famille différents
    3 formes d'abandon
    3, c'est aussi l'abum d'Indochine car la musique est aussi présente

    Ils sont amis depuis 1986, ils avaient 10 ans. Ils ont des rêves, des espoirs, des envies communes.

    Ils s'étaient dit notre amitié c'est pour la vie.

    Amis un jour,
    Amis toujours ?

    Vérité ou mensonge ?

    Mais au bout du compte que sont-ils devenus 31 ans plus tard ?

    On voyage dans le temps depuis leur rencontre et 2017 en alternance.

    On découvre leur enfance, leurs joies, leurs espoirs, leurs désillusions, leurs vies..

    Un fil rouge à travers le temps qui relie les deux époques, une voiture est retrouvée dans le lac de leur enfance, une voiture qui renferme un corps. Une question les hante, à qui est ce corps?

    Les réponses et autres interrogations viendront au fil du roman.

    Et puis il y a le refuge dont on parle au début du roman, les animaux, la notion d'abandon, des mains tendues, des bénévoles.

    Valérie Perrin semble aborder un sujet léger mais détrompez-vous, elle nous parle de blessures, de failles qui donnent énormément de profondeur aux protagonistes.

    On peut tout planifier, se projeter, idéaliser mais il faut si peu de choses pour bouleverser les existences, oser se découvrir vraiment, aller au bout de soi.

    Je suis vague car je ne veux en rien vous gâcher le plaisir de lecture. Ce roman est un bijou, d'humanité, un régal !

    La plume est fluide, vive, animée, elle emporte. On a envie de tourner les pages et en même temps de savourer la lecture, ralentir pour ne pas quitter trop vite les trois amis. Je sais qu'ils m'accompagneront encore un moment.

    Foncez en librairie et savourez.

    Ma note : ♥♥♥♥♥



    Les jolies phrases


    Quand une usine perd ses ouvriers, ce sont aussi leurs enfants qu’on perd.

    Des fois, ça a du bon de se reconnaître, ça produit de la tranquillité.

    Nina pense que dans la vie, il y a ceux qui restent et ceux qui partent. Et puis, il y a ceux qui abandonnent.

    Il y a les souvenirs, le présent et nos vies d’avant qui changent de parfum. Quand on change de vie, on change de parfum.

    Il l’a toujours appelée ainsi, « mon petit ». Enfant, elle lui avait demandé « Papy, pourquoi tu m’appelles « mon petit », je suis une fille. » Il avait répondu : « le cœur est au masculin. Et toi, tu es mon petit cœur »

    La timidité est un sac dans lequel on fourre tout pour ne pas se poser de questions.

    On demande toujours aux flics d’être intègres mais un homme en uniforme est-il irréprochable.

    Elle sent des larmes lui monter aux yeux. Elle ne voudrait pas être aussi sensible. Mais dès que ses bronches déraillent ou qu’on évoque simplement sa mère, elle ne répond plus de rien. Elle perd ses repères. Perd père. Perd mère. Elle a écrit des paroles là-dessus : « Perd père, perd mère, pervers, un père impair, par terre. »

    - Tu crois que des fois la vie redonne pour se faire pardonner d’avoir trop pris ?
    - …
    - Par exemple, ma mère m’a laissé… Même les chattes, quand on leur prend leurs petits, elles pleurent.
    - Peut-être que ta mère a pleuré quand elle t’a laissée.
    - J’crois pas. Sinon, elle serait revenue me chercher. Mais toi, tu es là. C’est comme si la vie m’avait redonné une partie de ce qu’elle m’a pris quand j’étais petite. Tu comprends ?

    Il n’en peut plus de cette fille. C’est fou comme on peut aimer quelqu’un, tout aimer même, son odeur, son corps, sa salive, sa voix, et détester subitement tout ça. Comme la face B d’un vinyle dont on a écouté la face A en boucle. Une musique que l’on n’identifie plus. Ne plus supporter jusqu’à sa présence. Une sangsue, un boulet, un poids trop lourd à porter.

    Avec Adrien, on a une théorie. On pense que quand la vie nous prend quelque chose, elle nous donne autre chose en retour.

    Elle est tiraillée entre passé et présent. Perdre et retrouver. Tristesse et joie. Effroi et amour. Perdre Etienne et retrouver Romain. Là, dans quelques minutes.

    Elle se souvient de ce qu’ils se disaient, Adrien et elle : « Quand la vie prend, elle redonne. » Mais parfois la vie se plante. Elle redistribue les cartes de manière malhonnête. Parfois la vie nous ment, nous roule.

    Il y a des livres que l’on rate, comme certaines rencontres, on passe à côté d’histoires et de gens qui auraient pu tout changer. A cause d’un malentendu, d’une couverture, ou d’un résumé passable, d’un à priori. Heureusement que parfois la vie insiste.

    Rien n’est pire pour un homme que d’être condamné avant même d’être jugé. De sentir que les
    autres ne vous regarderont plus jamais comme avant.

    Depuis Emmanuel, Nina a appris qu’on ne construit rien avec quelqu’un, ni pour quelqu’un. Qu’une existence se fonde seul et que si par miracle on rencontre une âme un peu sœur, c’est cadeau.


    https://nathavh49.blogspot.com/2021/04/trois-valerie-perrin.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • 1986, trois gamins, trois noms qui commencent par B (Beau, Beaulieu, Bodin) rentrent en CM2, dans la même classe. Une main tendue suffit pour les unir, pour que naisse une amitié fusionnelle. Nina, Adrien et Etienne se retrouvent unis pour le meilleur comme pour le pire. Nina au centre sera la...
    Voir plus

    1986, trois gamins, trois noms qui commencent par B (Beau, Beaulieu, Bodin) rentrent en CM2, dans la même classe. Une main tendue suffit pour les unir, pour que naisse une amitié fusionnelle. Nina, Adrien et Etienne se retrouvent unis pour le meilleur comme pour le pire. Nina au centre sera la pierre angulaire de ce trio inséparable.

    En parallèle, année 2017, une journaliste suit avec intérêt la découverte d'une épave sortir du fond d'un lac. Une découverte qui réveille le passé, qui réveille les fantômes d'un passé et de vies entières. Des fantômes toujours présents et qui ont brisés une amitié !

    Valérie Perrin est de retour, après quelques années, l'attente fut longue, mais cela en valait la peine ! Les secrets des Trois restent enfermés à travers les pages. Il serait tellement dommage de les laisser s'échapper et de vous gâcher le plaisir et l'émotion de découvrir les nombreux secrets de cette amitié.

    Comme pour les précédents romans, le récit est parfaitement construit, une immense fresque genérationnelle de la fin des années 80 à nos jours qui nous emporte dans un tourbillon de vie, d'amitié, de secrets, d'amour, d'émotion, de frissons.

    Entre passé et présent, la narration est maitrisée à merveille, bourrée de rebondissement, subliment efficace. L'amitié, l'amour, la défense animale, les choix de vie : vaste sont les thèmes abordés avec brio en plein coeur du temps qui passe.

    "Trois" se lit comme on regarde un film, la plume est cinématographique à souhait (et la bande son est même présente), les personnages tellement attachants (les trois comme tous les êtres qui peuplent le récit), les rebondissements inattendus et remplis d'émotion.

    Une nouvelle fois, je réitère mon amour pour Valérie, par ce don qu'elle a de saisir la profondeur des sentiments et des choses simples de la vie. "Trois" est une incroyable réussite !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Autres éditions (1)