Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Semen-contra ; Harr

Couverture du livre « Semen-contra ; Harr » de Jorge Camacho aux éditions Pierre Mainard
Résumé:

« Les poèmes de Semen-Contra, tout comme ceux de L'Arbre acide (publiés en 1968), semblent éclos de l'oeuf primordial, l'oeuf d'avant toute chose, quand les mots et leur sens jouaient au chat et à la souris. Ses mots arrivent sur la table d'opération et une machine à coudre se charge de relier... Voir plus

« Les poèmes de Semen-Contra, tout comme ceux de L'Arbre acide (publiés en 1968), semblent éclos de l'oeuf primordial, l'oeuf d'avant toute chose, quand les mots et leur sens jouaient au chat et à la souris. Ses mots arrivent sur la table d'opération et une machine à coudre se charge de relier plus ou moins fortuitement leur toile imperméable, révélant une mélancolie altière, rigoureuse, impitoyable.
Le son y joue également son rôle, comme une espèce de vêtement à transformation. C'est sur ce principe d'essayage verbal que se sont fomentés les vingt poèmes de HARR (Hommage à Raymond Roussel), chacun des titres se démarquait d'une séquence des Impressions d'Afrique (exemple : "Pergovédule" devient "Perversion des Ulsters"). Le travail mental n'y est pas moins intense que dans Semen-Contra ou L'Arbre acide. Camacho ne s'est pas abandonné à écrire des poèmes. Les siens ont tout du diamant : la beauté, le mystère, la densité et bien sûr la rareté. » (propos extraits de la postface de François-René Simon)

Donner votre avis