Mélusine t.28 ; le surréalisme en héritage ; les avant-gardes après 1945

Couverture du livre « Mélusine t.28 ; le surréalisme en héritage ; les avant-gardes après 1945 » de Collectif aux éditions L'age D'homme
  • Date de parution :
  • Editeur : L'age D'homme
  • EAN : 9782825138342
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

« Le surréalisme, pourtant, a sa statue, ses dieux et sa mythologie, ses croix-de-feu et sa légende, ses recettes et ses dogmes, son patois, et rien n'est plus facile, pour les collectionneurs, que de le mesurer à un centimètre près : les statues sont les plus dociles des cadavres. » (Dotremont)... Voir plus

« Le surréalisme, pourtant, a sa statue, ses dieux et sa mythologie, ses croix-de-feu et sa légende, ses recettes et ses dogmes, son patois, et rien n'est plus facile, pour les collectionneurs, que de le mesurer à un centimètre près : les statues sont les plus dociles des cadavres. » (Dotremont) - « dans l'occultisme ou l'alchimie, Breton n'a proposé que du bavardage insignifiant de sous-"souffleur" ou de sous-"non-initié" ; dans l'économie politique, il n'a produit que du sous-trotskysme invertébré. » (Isou) - « Breton, aujourd'hui c'est la faillite. Il y a trop longtemps que votre entreprise est déficitaire. Ce ne sont décidément pas vos associés qui vous sortiront de là. Ils ne savent même pas se tenir à table. » (Internationale Lettriste) - « Eux-mêmes, les Inconscients du Grand Truc, se survivent dans l'anodin, dans la belle humeur des amusements banalisés vers 1930. » (Guy Debord) - « Quel emmerdement que leur salon littéraire ! » (Topor) - « Pour le surréalisme, Lautréamont reste un prétexte à inflation verbale, une référence d'autant plus insistante qu'elle est moins interrogée, une ombre, une expression, un mythe, sous le couvert duquel se perpétue un confusionnisme lyrique, moral et psychologique. » (Philippe Sollers) - « Et que dire des petites queues de la comète surréaliste : brocante d'images, rêves désespérément interchangeables, clichés libertaires, calembours pénibles, sublimités d'éros riquiqui ? » (Christian Prigent)

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com