Megumi et le fantôme

Couverture du livre « Megumi et le fantôme » de Eric Senabre aux éditions Didier Jeunesse
Résumé:

Megumi n'a peur de rien. Surtout pas d'un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres ! Saura-t-elle lever la malédiction qui pèse sur lui ? Une histoire pleine de rebondissements où l'on croise Yokaï et robots dans le Japon des années 80.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • J'aime beaucoup les romans jeunesses et celui-ci m'a charmé de la première à la dernière page.
    Nous sommes en 1985. Megumi est une petite fille japonaise venue en vacances à Dublin. Sa maman lui apprend que son aïeul a vécu juste à coté de la pension où ils passent quelques jours. Megumi y va...
    Voir plus

    J'aime beaucoup les romans jeunesses et celui-ci m'a charmé de la première à la dernière page.
    Nous sommes en 1985. Megumi est une petite fille japonaise venue en vacances à Dublin. Sa maman lui apprend que son aïeul a vécu juste à coté de la pension où ils passent quelques jours. Megumi y va et rencontre son arrière arrière arrière arrière grand-père : Horatio, un gentil fantôme. La fillette, très respectueuse de ses ancêtres, comme tous les japonais, trouve le moyen de le ramener avec elle au Japon. C'est le début de drôles d'aventures pour eux deux....
    J'ai aimé l'histoire, très jolie et très bien trouvé.
    J'ai aimé les personnages. Megumi est une fillette très attachante, et j'ai beaucoup aimé le fantôme Horatio.
    L'écriture de Eric Senabre est très agréable, et l'ensemble donne un excellent roman jeunesse, tout en poésie, en douceur, qui m'a vraiment charmé.
    C'est un immense plaisir que je mets cinq étoiles :)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Megumi est une jeune japonaise en séjour d'une semaine à Dublin avec sa famille. Outre un voyage touristique c'est aussi un retour aux sources pour cette jeune fille. Elle apprend sur place que son arrière-arrière- arrière-grand-père était irlandais et avait vécu à deux pas de leur maison...
    Voir plus

    Megumi est une jeune japonaise en séjour d'une semaine à Dublin avec sa famille. Outre un voyage touristique c'est aussi un retour aux sources pour cette jeune fille. Elle apprend sur place que son arrière-arrière- arrière-grand-père était irlandais et avait vécu à deux pas de leur maison d'hôte. Les japonais sont très respectueux de leurs aïeux et cette découverte va attiser la curiosité de la jeune fille. Hamish, le jeune irlandais de la pension lui a signifié que la maison était inhabitée. Mais surtout ...hantée. Fantômes, yokai c'est du pareil au même se dit Megumi et la voici donc se faufilant dans la nuit pour visiter une maison en ruine.

    Ce qu'elle ne sait pas encore c'est que cette visite va changer toute sa vie. Mais pas seulement la sienne.

    Nous allons ainsi faire la connaissance d'Horatio, un fantôme étonnant et sympathique...après coup. Il va nous plonger dans l'aventure sans vraiment le vouloir par la profonde injustice de sa solitude.

    Megumi est, elle-aussi, surprenante. Son éducation japonaise va faire des merveilles face aux événements de la nuit. Quoiqu'on en dise la politesse et le respect ne sont pas des valeurs superflues. Megumi vous en fournira la preuve.

    Mais ce qui apporte sa magie au récit va être l'enquête menée par Megumi sur cet ancêtre attendrissant et maudit. Car oui, une malédiction semble le priver d'un droit au repos ou à la liberté. Des éléments vont petit à petit apparaître dans le décor. Des faits que l'on pourrait qualifier de bizarres, ahurissants vont aussi nous être contés. Et des émotions comme l'amour, l'amitié naissante et le respect de ses aînés vont aussi nous apporter beaucoup dans ce roman.

    L'auteur fait même preuve de beaucoup d'humour en y incluant des anecdotes amusantes puisque le papa de Megumi est créateur de jeu vidéo. Certaines de ses idées vont vous faire sourire et éprouver un brin de nostalgie. N'oublions pas que l'histoire se passe en 1985 ;).

    Ce petit roman jeunesse, édité chez Didier jeunesse est une pépite à découvrir. Il a su me faire voyager et rêver en suivant Megumi et son fantôme. Les émotions sont sensibles. Les situations parfois cocasses. Mais l'enquête que poursuit Megumi sur le passé de son fantôme suit son cours avec logique et la jeune fille nous montre ainsi son grand cœur.

    Le duo que forment ainsi Horatio le fantôme et son arrière...petite fille est très agréable à suivre et c'est avec regret que j'ai vu se terminer cette histoire profonde et poétique.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Tout part d'un voyage en Irlande. Megumi y visite la maison de l'un de ses ancêtres et y fait la connaissance d'un fantôme qui s'avère être son aïeul. Afin de le libérer de sa maison et de sa malédiction, Megumi l'emmène avec elle au Japon, sur les traces de sa descendance grâce à une boîte...
    Voir plus

    Tout part d'un voyage en Irlande. Megumi y visite la maison de l'un de ses ancêtres et y fait la connaissance d'un fantôme qui s'avère être son aïeul. Afin de le libérer de sa maison et de sa malédiction, Megumi l'emmène avec elle au Japon, sur les traces de sa descendance grâce à une boîte métallique contenant la terre à laquelle l'esprit est lié.

    L'histoire est plutôt touchante. Megumi est une petite fille attachante et le fantôme qu'elle trimbale partout avec elle dégage une mélancolie qui tranche avec le naturel jovial de sa descendante. Cependant, je l'ai trouvé trop monotone. Le scénario est plutôt plat. Il n'y a pas d'imprévus, pas d'éléments surprenants, hormis peut-être le yokai loutre. Je m'attendais à beaucoup plus d'incursions surnaturelles. Au lieu de cela, c'est une quête comme une autre. Megumi aurait pu simplement croiser un vieillard dans une maison de retraite sans que l'histoire en soit bouleversée.

    Hormis la tristesse d'Horatio, le fantôme, on ne sent pas vraiment d'évolution chez les personnages. Megumi reste intrépide, prête à désobéir à ses parents sans vergogne, sans conscience aucune des risques qu'elle encourt en entrant notamment dans la maison d'un parfait inconnu. Elle triche impunément et rend dépressif un professeur. Je ne suis pas une accro de la morale à tout prix, mais je pense que ces événements sont assez importants et auraient justifié une sanction, ou un véritable mea culpa. De même, la violence dont font preuve des enfants vers la fin du livre est totalement passée sous silence, comme si elle ne laissait aucune trace autre que des moqueries alors qu'un adulte est intervenu. Je trouve cela néfaste quand on sait que ce roman est destiné à un jeune public.

    Si la fin et les passages avec le yokai sont poétiques, l'ensemble de l'écriture m'a laissée plutôt froide. Bien qu'elles soient nombreuses, ce ne sont pas les répétitions qui m'ont le plus gênée mais les dialogues. Ils ne sont pas naturels, on n'y sent pas cet oralité particulière mais juste l'envie de faire parler un personnage, qu'importe l'intérêt de ses paroles. Ils manquent de crédibilité, et de profondeur. Même à destination d'enfants, cela me dérange.

    Conclusion : ♥♥ Je suis assez déçue par cette lecture. J'attendais plus de fantaisie, de magie, et je me suis retrouvée à lire une histoire de famille dont la seule originalité réside dans le fait que l'aïeul soit un fantôme. Outre le déroulement classique du roman, je regrette les actions sans conséquences de la petite Megumi.

    http://sweetie-universe.over-blog.com/2017/10/roman-jeunesse-megumi-et-le-fantome-e.senabre.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com