Jean-Pierre Kerloc'H

Jean-Pierre Kerloc'H
D'origine bretonne Jean-Pierre Kerloc'h vit actuellement dans le Sud mais reste très attaché à ces racines. Agrégé de Lettres Modernes, il a débuté comme instituteur et a continué sa carrière comme professeur, puis comme formateur d'enseignants. Il écrit aujourd'hui pour les enfants et a animé de... Voir plus
D'origine bretonne Jean-Pierre Kerloc'h vit actuellement dans le Sud mais reste très attaché à ces racines. Agrégé de Lettres Modernes, il a débuté comme instituteur et a continué sa carrière comme professeur, puis comme formateur d'enseignants. Il écrit aujourd'hui pour les enfants et a animé de nombreux ateliers d'écriture, rencontres, destinés à un public de tous âges, aux bibliothécaires ou aux enseignants de français du monde entier. Pour lui, écrire est, avant tout, un amusement et un défi. Il ne faut donc pas s'étonner de le voir passer d'un genre à l'autre. Mais son grand plaisir reste l'écriture, la réécriture ou le détournement des contes. Passionné de sport quand il était plus jeune ce barbu à l'allure d'ours gris-brun, après avoir pris de l'âge et quelques kilos, s'est rabattu sur des loisirs plus calmes, comme planter des arbres, inventer des recettes de cuisine pour régaler ceux qu'il aime, et surtout lire, lire, lire ou rêver devant sa cheminée. Jean Pierre Kerloc'h est membre la Maison des écrivains et de la Charte des auteurs et illustrateurs de littérature de jeunesse. Rémi Saillard, diplômé des Arts décoratifs de Strasbourg en 1986, travaille tout d'abord dans une agence de publicité. Lorsqu'il se tourne vers l'illustration, il s'amuse à proposer des techniques différentes : la gravure, la plume ou l'encre. Il aime travailler d'un jet et fonctionne à l'instinct. Son trait vif et stylisé, ses couleurs franches donnent un coup de folie au texte, offrant une météo colorée, avec des courants d'air saisissants et des pointes de surréalisme. Mais Rémy Saillard sait aussi se faire plus tendre pour illustrer les comptines en douceur. Petite, Natalie Dessay rêve d'être ballerine ou actrice. Après des études d'Allemand, d'Art dramatique et de Chant, elle obtiendra le Premier Prix du conservatoire de Bordeaux qui lui ouvrira les portes de l'école d'art lyrique de l'Opéra de Paris. Depuis, la soprano se produit sur les scènes du monde entier. Natalie Dessay fut six fois lauréate des Victoires de la musique et a reçu un prix Charles Cros en 2008 récompensant l'ensemble de sa carrière.