Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Medecine a rome (la)

Couverture du livre « Medecine a rome (la) » de Jean-Marie Andre aux éditions Tallandier
  • Date de parution :
  • Editeur : Tallandier
  • EAN : 9782847341751
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Jusque dans les années 1970, la médecine romaine a pâti d'une réputation peu avantageuse par rapport à la médecine grecque dont elle n'aurait été que l'héritière indigne, récupérant pour mieux le dilapider un savoir constitué depuis des siècles par Hippocrate et ses disciples. Depuis, les... Voir plus

Jusque dans les années 1970, la médecine romaine a pâti d'une réputation peu avantageuse par rapport à la médecine grecque dont elle n'aurait été que l'héritière indigne, récupérant pour mieux le dilapider un savoir constitué depuis des siècles par Hippocrate et ses disciples. Depuis, les recherches en ce domaine n'ont cessé de s'enrichir et permettent aujourd'hui de réévaluer cette
image négative. L'heure est au bilan. Dans ce livre, Jean-Marie André procède à une relecture systématique de la littérature latine, axée sur l'enquête médicale. Toutefois, loin de s'en tenir uniquement aux textes proprement
scientifiques, l'auteur étend son champ d'analyse aux épîtres, satires, textes juridiques et philosophiques, traités d'architecture et manuels d'agronomie.
La diversité de ces sources permet d'envisager l'étude selon des points de vue multiples - scientifique, sociologique, épistémologique, juridique - et de répondre aux questions suivantes : en quoi la médecine romaine se distingue-t-elle de la médecine grecque ? Quelles sont ses spécificités
méthodologiques ? Quels ont été ses apports et ses régressions ? Quelle place tiennent les médecins et quelle est la psychologie des patients dans la monde romain ? etc. Il apparaît clairement que, contrairement à de nombreux préjugés, la médecine romaine ne se constitue pas en opposition à la médecine grecque. Elle l'a reçue de manière sélective et l'a assimilée, afin de produire un savoir d'ordre surtout pratique. En systématisant la prudence, les médecins romains ont notamment humanisé la pratique médicale, se
détachant ainsi de leur image d'égorgeurs et d'affameurs. La dimension juridique de la médecine romaine et la mise en place d'un système d'hygiène publique comptent aussi parmi ses principales caractéristiques.
Le texte est accompagné d'un grand nombre d'appendices : une présentation chronologique des médecins et écoles de la médecine antique, une carte des épidémies et endémies du monde romain, la reproduction du dossier médical des Julio-Claudiens, les maladies reconnues par le Digeste, etc.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.