Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Lou, après tout T.1 ; le grand effondrement

Couverture du livre « Lou, après tout T.1 ; le grand effondrement » de Jerome Leroy aux éditions Syros
  • Date de parution :
  • Editeur : Syros
  • EAN : 9782748526349
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Lorsque la civilisation s'est effondrée, le monde allait mal depuis longtemps. Bouleversements climatiques, émeutes, épidémies inquiétantes et dictatures... c'était un monde en bout de course, où l'on faisait semblant de vivre normalement. Le Grand Effondrement était inévitable, mais nul... Voir plus

Lorsque la civilisation s'est effondrée, le monde allait mal depuis longtemps. Bouleversements climatiques, émeutes, épidémies inquiétantes et dictatures... c'était un monde en bout de course, où l'on faisait semblant de vivre normalement. Le Grand Effondrement était inévitable, mais nul n'aurait pu imaginer ce qui allait suivre.
Quinze ans plus tard, Lou et Guillaume font partie des survivants. Elle est adolescente, lui a une trentaine d'années. Il l'a recueillie quand elle était toute petite. Réfugiés dans une ancienne villa perchée sur un mont des Flandres, ils savent que le danger peut surgir à tout instant.

Donner votre avis

Avis (4)

  • Lou et Guillaume après des mois voire des années d'errance trouvent refuge dans un château. Ils sentent à peu près à l'abri mais pas forcément en sécurité.
    Dans une première partie nous allons les suivre dans cette errance apocalyptique; la seconde partie va nous raconter comment le monde en...
    Voir plus

    Lou et Guillaume après des mois voire des années d'errance trouvent refuge dans un château. Ils sentent à peu près à l'abri mais pas forcément en sécurité.
    Dans une première partie nous allons les suivre dans cette errance apocalyptique; la seconde partie va nous raconter comment le monde en est arrivé là.
    Un roman riche d'aventures et de rebondissements qui résonne étrangement au vu de ce que nous vivons aujourd'hui : dérèglement climatiques, dérives totalitaristes, cyber technologies omniprésentes, virus ... Est ce qui nous attend demain ?
    Une lueur d'espoir dans ce monde noir avec cette belle relation qu'ont nouée Lou et Guillaume. Guillaume qui a connu le monde d'avant veille sur Lou, qu'il a sauvée alors qu'elle n'avait que 5 ans, en lui faisant découvrir la lecture et en particulier la poésie de Guillaume Apolinaire.

    Roman très noir, alarmiste bien écrit mais un peu mou malgré tout, à mon gout. Je vais attendre un avant de lire le seconde tome dont le sous titre : la bataille de la douceur devrait malgré tout être plus léger...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Guillaume, la trentaine et Lou, 16 ans, vivent réfugiés depuis deux mois dans la villa Yourcenar, perchée sur le Mont-Noir, dans les Flandres. Cette villa a été fermée et abandonnée dans les années 2030, après le Grand Effondrement. Guillaume était encore ado et Lou n'avait entendu parler de ce...
    Voir plus

    Guillaume, la trentaine et Lou, 16 ans, vivent réfugiés depuis deux mois dans la villa Yourcenar, perchée sur le Mont-Noir, dans les Flandres. Cette villa a été fermée et abandonnée dans les années 2030, après le Grand Effondrement. Guillaume était encore ado et Lou n'avait entendu parler de ce monde d'avant que par les récits de celui qui l'avait prise sous son aile alors qu'elle était toute petite. Il se souvient : "On n'était bien que chez soi, le plus souvent perdu dans la Réalité Augmentée."
    Dans ce monde apocalyptique où ils tentent de survivre, Guillaume se remémore ce qu'a été sa vie d'avant et comment, progressivement et de plus en plus rapidement, est arrivée cette rupture, cette fin du monde nommée Grand Effondrement. Il se souvient notamment de sa mère Andréa, de son ami Karim et de ses parents Samira et Farid, du docteur Belon et de Charlotte, son premier amour. Maintenant, ils doivent faire face principalement aux deux très grands dangers qui les guettent constamment : les bougeurs et les Cybs, ces êtres qui ont perdu leur humanité et sont devenus prédateurs.
    J'ai été scotchée par Lou après tout, le Grand effondrement, premier roman d'une trilogie jeune adulte que ma petite-fille venait de lire et voulait absolument que je découvre tant elle avait été embarquée par l'histoire. Si je l'ai pris en main, c'était avant tout pour lui faire plaisir. Mais, franchement, j'ai été éblouie par cette manière dont Jérôme Leroy, loin de se contenter de faire seulement une anticipation de ce qui attend les humains après le grand chambardement, s'attache à nous montrer comment la société a pu en arriver là. Il dépeint de façon très réaliste le changement climatique avec ses pics de pollution, les épidémies, la politique dictatoriale menée par les gouvernants, l'éviction des plus pauvres et des étrangers, les nouvelles technologies et l'addiction aux écrans et l'hyper-anxiété qui, peu à peu, gagne tout un chacun, très bien soignée à priori par un médicament miracle, fortement recommandé la thymosomaline. En prenant connaissance de cette société située dans les années 2030, je n'ai pu faire que des comparaisons et des rapprochements avec la vie actuelle et me dire que nous n'étions pas si loin de cette fiction et que contrairement au roman, il serait peut-être temps d'en prendre conscience et de s'y préparer rapidement et sérieusement.
    Ce premier tome, tout en nous contant l'effondrement de la civilisation nous entraîne dans une épopée où Guillaume et Lou, devenus indissociables, après une petite période de relâchement, vont devoir affronter le pire alors que Lou, devenue adolescente, ressentait une grande attirance pour ce grand frère que voulait être Guillaume. Un suspense énorme est maintenu tout au long de ce premier tome et je n'ai plus qu'une envie, me plonger dans le deuxième.

    Chronique illustrée à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • En dehors de l'histoire, qui ne s'éternisera pas dans ma mémoire, cette dystopie pointe du doigt trois préoccupations majeures de ce début du 21ème siècle dont l'auteur imagine les répercussions à plus ou moins long terme.
    La pollution d'abord, dont le paroxysme est tel que l'air vicié empêche...
    Voir plus

    En dehors de l'histoire, qui ne s'éternisera pas dans ma mémoire, cette dystopie pointe du doigt trois préoccupations majeures de ce début du 21ème siècle dont l'auteur imagine les répercussions à plus ou moins long terme.
    La pollution d'abord, dont le paroxysme est tel que l'air vicié empêche nos héros de sortir librement de chez eux dans les années 2040-2050.
    La dépendance aux écrans ensuite, incarnée par les "cybs" pour "cyberautistes", des humains cyberdépendants devenus tueurs par suite d'un gros bug informatique.
    La question du lobbying pharmaceutique et de Big Pharma enfin, posée par les "bougeurs", autre catégorie d'humains devenus méchants suite à une prise d'antidépresseurs aux effets secondaires dévastateurs.

    Pour alerter dans ces domaines et amener une réflexion de la part des ados, ce roman jeunesse est intéressant.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Coup de coeur pour ce roman post apo jeunesse.
    Le grand effondrement est le premier tome de la trilogie « Lou après tout », le tome 2 est prévu pour octobre 2019 et le tome 3 en 2020. Pour l’instant c’est le roman que je préfère de cet auteur avec « Macha ou l’évasion ».
    Ce n’est pas un hasard...
    Voir plus

    Coup de coeur pour ce roman post apo jeunesse.
    Le grand effondrement est le premier tome de la trilogie « Lou après tout », le tome 2 est prévu pour octobre 2019 et le tome 3 en 2020. Pour l’instant c’est le roman que je préfère de cet auteur avec « Macha ou l’évasion ».
    Ce n’est pas un hasard si je vous parle de « Macha ou l’évasion » car par certains aspects, il m’y a fait penser par instant. Ce roman m’a aussi fait penser à la trilogie des frères Costa de Laurent Whale, et à la série U4 aussi des post-apo. Chacun avec ses spécificités bien sûr avec des thématiques spécifiques à ce genre littéraire. On est dans un monde basé sur notre actualité mais avec quelques années de plus. Nous allons voir une interprétation personnelle de l’auteur des conséquences de notre inconséquence. Nos agissements d’aujourd’hui peuvent nous conduire à « ça » tant au niveau humain que planétaire.
    On retrouve des sujets qui sont chers à l’auteur :
    Les dérèglements climatiques… pollution…
    La montée de la violence institutionnelle et politique…
    Les dérives de la violence…
    La politique scolaire…
    Le plaisir et l’importance de la littérature, de l’écrit pour rester humain… et la poésie pour aller au-delà des mots.
    La technologie côté big brother ou les dérives des réseaux sociaux et autres mondes virtuels.
    Nouvelles maladies liées à la technologie et à la pollution.
    Manipulation des informations par les médias. Propagande par l’image. Censure pour cacher la réalité. Les zones faisant partie du « dehors » n’ont pas le droit de faire passer des images du présent. Eh oui les quartiers sécurisés qui existent aujourd’hui à petite échelle vont s’agrandir.
    La mixité sociale, l’importance de prendre en compte comme une richesse… fractures sociales (oui au pluriel).
    Le nord de la France d’où est originaire l’auteur nous est présenté comme une beauté en déliquescence dû à la paupérisation, dégradation du tissu social, professionnel etc.
    Le grand amour perdu, qui s’accompagne de mélancolie.
    L’amitié, la solidarité viennent heureusement réchauffer les cœurs et transmettre quelques rayons de soleil.
    Il y a encore une multitude se sujets abordés.
    « Lou après tout » est une série qui nous montre une fois de plus le côté engagé de l’auteur. Un roman qui pourrait éveiller des consciences et ouvrir les yeux.
    C’est un roman très prenant et j’ai hâte de lire la suite.
    C’est un roman pour les 13 ans et plus… je dirais bien que les adultes devraient le lire et le faire lire.
    Je ne veux pas trop vous en dire pour vous laisser le plaisir de découvrir cette histoire.
    « Le Grand effondrement » est un roman qui vous fera bondir de votre siège, prendre votre kleenex ou d’avoir tout à coup envie d’aller prendre l’air et le soleil ou de parler à votre voisin, on souris parfois. Tendresse et violence tout est poussé à l’extrême. Un livre à mettre entre toutes les mains.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.