Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les fraises de Grouchy ; ou les secrets de la défaite de Napoléon à Waterloo.

Couverture du livre « Les fraises de Grouchy ; ou les secrets de la défaite de Napoléon à Waterloo. » de Gerard Le Tulzo aux éditions La Compagnie Litteraire
Résumé:

Blücher, c'était Grouchy ».
À prononcer cet hémistiche, la France, l'Empereur et Victor Hugo en eussent été couverts d'une gloire éternelle.
À 19 h 15, en ce 18 juin 1815, sur le champ de bataille de Waterloo, la Garde impériale conduite par le dieu des batailles en personne enfonçait le... Voir plus

Blücher, c'était Grouchy ».
À prononcer cet hémistiche, la France, l'Empereur et Victor Hugo en eussent été couverts d'une gloire éternelle.
À 19 h 15, en ce 18 juin 1815, sur le champ de bataille de Waterloo, la Garde impériale conduite par le dieu des batailles en personne enfonçait le centre anglais. Et Wellington suppliait « Blücher ou la nuit » de lui venir au secours. Surgissait alors le général Gérard, divisionnaire de Grouchy, dans le dos des Prussiens engagés contre le flanc droit de l'armée de Napoléon.
Stupeur !
Waterloo, victoire totale ! Contre Anglais et Prussiens réunis au même festin du triomphe impérial.
Hélas ! Trois fois hélas !
À la même heure, à la place de Gérard, Blücher inonde le champ de bataille de ses hussards de la mort et pénètre en coin dans l'aile droite française.
« Grouchy, c'était Blücher ». L'hydre de la débâcle !
Pourquoi un tel retournement de situation ? Comment une bataille gagnée à 7 heures peut-elle être perdue une demi-heure après ?
Voilà ce à quoi cet ouvrage va tenter de répondre, s'attachant à la personnalité des belligérants, à leurs motivations pas toujours avouables, aux erreurs commises, bien sûr ; aux circonstances même, dont la conjonction n'aura jamais cessé d'être favorable aux Anglais et aux Prussiens.
Comme un engrenage fatal !

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.