Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'autofictif

Couverture du livre « L'autofictif » de Eric Chevillard aux éditions L'arbre Vengeur
Résumé:

" en septembre 2007, sans autre intention que de me distraire d'un roman en cours d'écriture, j'ai ouvert un blog, quel vilain mot, j'ai donc ouvert un vilain blog et je lui ai donné un vilain titre, plutôt par dérision envers le genre complaisant de l'autofiction qui excite depuis longtemps ma... Voir plus

" en septembre 2007, sans autre intention que de me distraire d'un roman en cours d'écriture, j'ai ouvert un blog, quel vilain mot, j'ai donc ouvert un vilain blog et je lui ai donné un vilain titre, plutôt par dérision envers le genre complaisant de l'autofiction qui excite depuis longtemps ma mauvaise ironie.
rapidement j'ai pris goût, et même un goût extrême, à cet exercice quotidien d'intervention dans le deuxième monde que constitue aujourd'hui internet et à ces petites écritures absolument libres de toute injonction. mon identité de diariste est ici fluctuante, trompeuse, protéiforme. je me considère à mon tour comme un personnage, je bascule entièrement dans mes univers de fiction oú se rencontre aussi, non moins chimérique, le réel.
je ne m'y interdis rien, c'est le principe, ni la sincérité ni la mauvaise foi, ni même à l'occasion l'assassinat. ces pages pourront être lues ainsi comme la chronique nerveuse ou énervée d'une vie dans la tension particulière de chaque jour. ".

Donner votre avis

Avis (3)

  • Un journal où l'auteur ne nous livre rien de sa vie ou presque c'est rare pourtant justement j'aurai aimé qu' Eric Chevillard se livre plus (dans tous les sens du terme) et se cache moins sous de brillants aphorismes. En même temps ces phrases ramassées, sorte de brèves d'écrivain sont souvent...
    Voir plus

    Un journal où l'auteur ne nous livre rien de sa vie ou presque c'est rare pourtant justement j'aurai aimé qu' Eric Chevillard se livre plus (dans tous les sens du terme) et se cache moins sous de brillants aphorismes. En même temps ces phrases ramassées, sorte de brèves d'écrivain sont souvent cruellement drôles. C'est ce qui est le plus réussi dans ce livre...

    Extraits:

    "Je ne garde rien par devers moi quand j'écris, je joue ma vie dans l'aventure, proclame l'écrivain, et c'est pourquoi je suis tout entier dans mes livres. Et non parce que je jouis là d'un excellent point de vue sans équivalent sur le corsage entrebâillé de l'innocente lectrice"

    "La France exporte son savoir faire en matière d'énergie polluante et d'armes de destruction; sa littérature jugée fadasse n'est plus guère traduite"

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • L’époque est au multi-média, bien. Un écrivain a sa plume pour nourrir la famille, d’accord. Eh bien figurez vous que je suis troublé par la démarche d’Eric Chevillard qui efface de son blog ce qui fait l’objet de son livre. Cochon de payant, va !
    Voir plus

    L’époque est au multi-média, bien. Un écrivain a sa plume pour nourrir la famille, d’accord. Eh bien figurez vous que je suis troublé par la démarche d’Eric Chevillard qui efface de son blog ce qui fait l’objet de son livre. Cochon de payant, va !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Non, internet n'est pas une sous-écriture. La preuve dans cette "chronique nerveuse ou énervée d’une vie dans la tension particulière de chaque jour".

    Non, internet n'est pas une sous-écriture. La preuve dans cette "chronique nerveuse ou énervée d’une vie dans la tension particulière de chaque jour".

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com