Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'Aéropostale ; des pilotes de légende T.5 ; Mermoz t.2

Couverture du livre « L'Aéropostale ; des pilotes de légende T.5 ; Mermoz t.2 » de Christophe Bec et Bernard Khattou aux éditions Soleil
  • Date de parution :
  • Editeur : Soleil
  • EAN : 9782302063631
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Sur une île, où son avion est immobilisé, Mermoz raconte sa vie à son mécanicien et démêle le vrai du faux de sa légende. Son enfance en exil dès 1914, son engagement militaire dans l'armée de l'air, ses exploits aéropostaux ou son aventure éprouvante dans le désert jusqu'à l'ascension de la... Voir plus

Sur une île, où son avion est immobilisé, Mermoz raconte sa vie à son mécanicien et démêle le vrai du faux de sa légende. Son enfance en exil dès 1914, son engagement militaire dans l'armée de l'air, ses exploits aéropostaux ou son aventure éprouvante dans le désert jusqu'à l'ascension de la Cordillère des Andes. Une belle aventure humaine.

Donner votre avis

Lire un extrait offert de L'Aéropostale ; des pilotes de légende T.5 ; Mermoz t.2

En cliquant sur le bouton ci-dessous, découvrez immédiatement et sans engagement un extrait offert par Izneo !

Avis (1)

  • Chronique précédemment parue dans le blog SambaBD.be

    Quand j’étais en CM2, ce qui remonte tout de même au siècle dernier, notre instituteur, M. Andrieux, nous avait parlé de sa voix chaude au fort accent méridional des exploits et aventures de Jean Mermoz dans la Cordillère des Andes. Comment...
    Voir plus

    Chronique précédemment parue dans le blog SambaBD.be

    Quand j’étais en CM2, ce qui remonte tout de même au siècle dernier, notre instituteur, M. Andrieux, nous avait parlé de sa voix chaude au fort accent méridional des exploits et aventures de Jean Mermoz dans la Cordillère des Andes. Comment il avait réparé son avion avec des bouts de cuir mâchés (si mes souvenirs sont exacts…), et de ceintures maintenant le tout dans une précarité fort dangereuse. Depuis, quand j’entends ou lis le nom de Mermoz, je pense à M. Andrieux et à la Cordillère des Andes, celle qui monte très haut et où il fait très froid, entre Chili et Argentine.

    Si le premier livre de cette série (le tome 2 en fait) était bien consacré à Mermoz, il s’était concentré sur l’une de ses aventures dans le désert. J’en avais été quelque peu déçu. Heureusement, ce second tome (le cinquième, en fait… Vous suivez ?) consacré à l’aviateur évoque enfin ses déboires sud-américains. Ça commence d’ailleurs par la couverture.

    Puisqu’on en parle, continuons sur le dessin. Bernard Khattou possède à n’en pas douter un très joli coup de crayon, mais le traitement global de la couleur (et de la matière) avec ses lissages numériques omniprésents, en particulier sur les visages en gros plan, me gâche le plaisir. Je trouve ça d’autant plus dommage que le reste est de bonne qualité : Le découpage, les cadrages, les détails, les perspectives… Non, décidément ces couleurs ce n’est vraiment pas mon truc. D’ailleurs, le passage consacré à Hercule, au milieu du livre, est traité dans un tout autre style et nous montre l’excellence dont est capable Khattou. Si tout l’album avait pu être de cette trempe le résultat serait autrement meilleur.

    Pour ce qui est du scénario, la trame narrative est un peu celle du Petit Prince de St Exupéry, un collègue de Mermoz. En effet, c’est à l’occasion d’une panne d’avion sur une plage brésilienne déserte, en attendant les secours, que Mermoz et son mécano vont se remémorer leurs exploits andins et autres. Autres car apparemment, comme pour le Tome 2 (Livre I sur Mermoz, vous suivez toujours ?) il semblerait qu’il ait erré une seconde fois dans le désert en compagnie d’un mécanicien (dans le tome 2 Livre I – bon ça suffit maintenant ! – il était accompagné de son traducteur). En tout cas, qu'il s'agisse de la version officielle, de la légende, de la version romancée, on ne sait plus trop, mais tout y est plus ou moins mélangé. Quoi qu’on en pense et où que se trouve la vérité, ce qu’ils ont réalisé là-haut est bel et bien un exploit.
    Ça valait bien une BD. Ou deux… Vous ai-je dit qu’il y a en fait DEUX tomes consacrés à Mermoz dans cette collection mais que leur numérotation fait débat… ?

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.