La philosophie dans le boudoir

Couverture du livre « La philosophie dans le boudoir » de Donatien-Alphonse-Francois De Sade aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070368006
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Dolmancé à eugénie : " soyez de même extrêmement libre avec les hommes ; affichez avec eux l'irréligion et l'impudence : loin de vous effrayer des libertés qu'ils prendront, accordez-leur mystérieusement tout ce qui peut les amuser sans vous compromettre ; laissez-vous manier par eux...
;... Voir plus

Dolmancé à eugénie : " soyez de même extrêmement libre avec les hommes ; affichez avec eux l'irréligion et l'impudence : loin de vous effrayer des libertés qu'ils prendront, accordez-leur mystérieusement tout ce qui peut les amuser sans vous compromettre ; laissez-vous manier par eux...
; mais, puisque l'honneur chimérique des femmes tient à leurs prémices antérieures, rendez-vous plus difficile sur cela ; une fois mariée, prenez des laquais, point d'amant, ou payez quelques gens sûrs : de ce moment tout est à couvert ; plus d'atteinte à votre réputation, et sans qu'on ait jamais pu vous suspecter, vous avez trouvé l'art de faire tout ce qui vous a plu. " " pour qui veut aller au fond de ce que signifie l'homme, la lecture de sade est non seulement recommandable, mais nécessaire " (georges bataille).

Donner votre avis

Les derniers avis

  • C'est un livre écrit sous une forme théâtrale où un frère et une soeur, aidés par un ami, se décident à enseigner les délices du libertinage à une jeune gourgandine de 15 ans. On passe donc à des dissertations sur la religion, la transvaluation de la vertu en vice en passant par la sodomie...
    Voir plus

    C'est un livre écrit sous une forme théâtrale où un frère et une soeur, aidés par un ami, se décident à enseigner les délices du libertinage à une jeune gourgandine de 15 ans. On passe donc à des dissertations sur la religion, la transvaluation de la vertu en vice en passant par la sodomie jusqu'à la pratique. Il est vraiment étrange de voir la belle langue mêlée à la vulgarité, cela donne une ambivalence au texte, et certains ont pu y voir, dans ces dialogues, un hymne au féminisme et à la liberté bien qu'en réalité ce soit tout le contraire, il n'y a qu'à lire "Les 120 jours de Sodome" pour s'en rendre compte. Quant à la philosophie de ce livre, elle n'est qu'immorale. En revanche, l'édition présente est seulement constituée des quatre premiers dialogues alors qu'il y en a normalement sept en tout. L'histoire s'arrête lorsque la soeur Mme de Saint-Ange va chercher le jardinier parce qu'il a un "engin" de "treize pouces de long sur huit et demi de circonférence".

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com