Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Jean-Louis s'occupe de tout

Couverture du livre « Jean-Louis s'occupe de tout » de David Snug et Stephane Corcoral aux éditions Marwanny
  • Date de parution :
  • Editeur : Marwanny
  • EAN : 9791090240292
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Par le truchement d'un personnage aigri, donneur de leçons et avide d'évacuer ses frustrations personnelles sur tout ce qui lui passe sous la main, Jean-Louis s'occupe de tout explore les ressorts profonds qui animent les parangons immaculés de la Justice en ligne. A l'heure de l'indignation... Voir plus

Par le truchement d'un personnage aigri, donneur de leçons et avide d'évacuer ses frustrations personnelles sur tout ce qui lui passe sous la main, Jean-Louis s'occupe de tout explore les ressorts profonds qui animent les parangons immaculés de la Justice en ligne. A l'heure de l'indignation permanente dont les réseaux sociaux sont les bénéficiaires essentiels, les samouraïs en charentaises, engagés derrière leur clavier, râlant sur des forums ou, pis, sur les tribunes qu'ils se fabriquent, vivent pour le «coup de gueule» : c'est l'éditorialisme 2.0, pour se défouler et se sentir du côté du Bien à moindre frais. En 2020, Coluche aurait peut-être dit : Tout le monde à un avis sur tout et tout le monde a surtout un avis. D'où vient donc ce besoin d'être «engagé», de «se positionner» (notamment sur des sujets qu'on ne connaît pas ou sur lesquels on n'a aucune prise : sélection de l'équipe de France de foot, frasques de Donald Trump...) et de le clamer haut et fort ? Liv Strömquist évoque un «moralisme justicier et réprobateur» dans lequel les «forces progressistes» ont tendance à sombrer lorsqu'elles se sentent impuissantes à une action sociale véritable.
Mais au niveau individuel aussi, à bien y regarder, on peut déceler une bonne vieille justification/diversion à nos névroses les moins reluisantes : dire le Bien, agir en son nom, être scandalisé, c'est aussi soigneusement éviter de regarder en face ce que cela peut raconter des fonds de casserole crasseux de nos propres colères.

Donner votre avis