Demain les rêves

Couverture du livre « Demain les rêves » de Thierry Cazals et Daria Petrilli aux éditions Motus
  • Date de parution :
  • Editeur : Motus
  • EAN : 9782360110599
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

DEMAIN LES RÊVES aborde, grâce à la fiction, le sujet de la crise à laquelle les enfants aussi sont confrontés. La jeune Agathe cherche ainsi tous les moyens, même les plus inattendus, pour redonner espoir aux habitants de la ville. Les enfants n?ont-ils beaucoup à nous dire, eux qui ont les... Voir plus

DEMAIN LES RÊVES aborde, grâce à la fiction, le sujet de la crise à laquelle les enfants aussi sont confrontés. La jeune Agathe cherche ainsi tous les moyens, même les plus inattendus, pour redonner espoir aux habitants de la ville. Les enfants n?ont-ils beaucoup à nous dire, eux qui ont les pieds et le c?ur bien enracinés dans la terre fertile de leurs rêves ?
Les images qui accompagnent ce beau texte sont surprenantes et magnifiques.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Thierry Cazals répond à nos questions ! (02/12/2015)

1) Qui êtes-vous ? ! Un homme de 52 ans qui a parfois l'impression d'en avoir 8 ou 108. Un homme du Sud qui vit et travaille principalement dans le Nord de la France. Un homme du silence (adolescent, j'ai commencé à m'exprimer d'abord par le dessin et le cinéma super 8 muet) qui ne crée aujourd'hui qu'avec les mots. Un homme plutôt solitaire qui a rencontré plusieurs milliers d'enfants, d'adolescents et d'adultes lors d'ateliers d'écriture. Un voyageur de l'imaginaire qui aime bien quand la poésie s'enracine au ras du quotidien. Bref, on l'aura compris : quelqu'un qui aime les contrastes. Et qui n'a pas peur du grand écart. 2) Quel est le thème central de ce livre ? DEMAIN LES RÊVES parle de résistance. La résistance, ce n'est pas seulement quand on s'oppose aux forces d'invasion durant une guerre. C'est d'abord, à mes yeux, un défi intérieur. Résister à la résignation, à l'indifférence, au défaitisme, à la désespérance. Résister à ce qui nie notre humanité, quelle que soit la forme de cette négation, est pour moi la vocation première de l'écrivain. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Un tel voulait ouvrir un restaurant où l'on ne mangerait rien, strictement rien, et où l'on apprendrait à goûter et déguster les différentes sortes de silence.» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Une musique de Nino Rota (le compositeur, notamment, de la plupart des musiques des films de Fellini). Par exemple : Amarcord. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? J'aimerais partager avec eux pas seulement une histoire (avec un début, un milieu, une fin), mais une promenade non balisée, avec des sentiers secrets, des chemins de traverse, des embranchements imprévus vers le rêve, l'étonnement et le mystère... 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? Mon seul rituel est d'être là, sur le pont du navire, avec les embruns des mots qui me sautent au visage. J'écris sur des petits carnets, des débuts, des commencements, des bribes de poèmes ou d'histoires. Quand c'est plus avancé, j'écris directement sur mon ordinateur. Souvent le matin, quand l'esprit est plus disponible à l'imprévisible. J'écris, par contre, sans la moindre musique. J'aime trop la musique pour cela. Elle finirait par dévorer tous les mots. 7) Comment vous vient l'inspiration ? Tout m'inspire. Tout me touche. En permanence. Je ne comprends pas comment on peut vivre, ne serait-ce qu'une seule seconde, sans être touché et inspiré : par un visage, un paysage, un bruit, un oiseau, une étoile dans le ciel, un légume que l'on épluche, et même, pourquoi pas, les combats d'un chevalier un brin désuet contre des moulins à vent... La question n'est pas : d'où vient l'inspiration ? Mais : pourquoi les hommes et les femmes vivent-ils si souvent à l'écart de leur ressenti profond ? 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ? Enfant, je pensais que les écrivains étaient déjà tous morts. Ce n'était donc pas, à mes yeux, un métier d'avenir ou une vocation possible. Ce n'est que beaucoup plus tard que j'ai découvert que l'écriture (le pouvoir d'émouvoir grâce aux mots) m'était aussi accessible. Le déclic s'est produit lors de l'un de mes anniversaires. J'avais noté des petits poèmes de mon cru sur des bouts de papier que les invités pouvaient piocher dans un sac. Ce jeu tout simple a permis à chacun de s'exprimer et être écouté - partager des émotions est, finalement, assez rare en ce monde. Le lendemain, je me suis mis à écrire. Et ainsi de suite, jour après jour. Le voyage venait de commencer...

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com