Timothée de Fombelle

Timothée de Fombelle
Timothée de Fombelle est né en 1973. D'abord professeur de lettres, il se tourne tôt vers le théâtre. Sa pièce Le phare, écrite à dix-huit ans, est traduite et jouée en Russie, Lituanie, Pologne et au Canada. En 2006 paraît son premier roman, Tobie Lolness. Un roman magnifique et inoubliable qui est couronné de nombreux prix, traduit en 26 langues et rencontre un grand succès auprès des lecteurs. Depuis, Timothée de Fombelle a publié d'autres histoires pour la jeunesse (Céleste ma planète, coll. Folio Junior) et continue à écrire pour le théâtre.
Timothée de Fombelle est né en 1973. D'abord professeur de lettres, il se tourne tôt vers le théâtre. Sa pièce Le phare, écrite à dix-huit ans, est traduite et jouée en Russie, Lituanie, Pologne et au Canada. En 2006 paraît son premier roman, Tobie Lolness. Un roman magnifique et inoubliable qui est couronné de nombreux prix, traduit en 26 langues et rencontre un grand succès auprès des lecteurs. Depuis, Timothée de Fombelle a publié d'autres histoires pour la jeunesse (Céleste ma planète, coll. Folio Junior) et continue à écrire pour le théâtre.

Avis (42)

  • Couverture du livre « Neverland » de Timothée de Fombelle aux éditions L'iconoclaste

    0.15

    Geneviève Munier sur Neverland de Timothée de Fombelle

    Il m’est toujours difficile de reconnaître qu’une lecture ne m’a pas totalement transportée, que les mots ne m’ont pas complètement emballée, autrement dit, que je suis restée au bord des pages. C’est pourtant ce qui vient de se passer avec "Neverland", le premier roman de Thimotée De Fombelle....
    Voir plus

    Il m’est toujours difficile de reconnaître qu’une lecture ne m’a pas totalement transportée, que les mots ne m’ont pas complètement emballée, autrement dit, que je suis restée au bord des pages. C’est pourtant ce qui vient de se passer avec "Neverland", le premier roman de Thimotée De Fombelle. Et c’est d’autant plus délicat à expliquer que je n’ai pas d’arguments forts à présenter, juste des intuitions, des impressions.

    Ce récit a ceci de particulier qu’il ne raconte pas vraiment quelque chose. Il s’agit d’une suite de réflexions, de souvenirs, un retour sur l’enfance, celle de l’auteur visiblement, et ses ressentis, ses peurs, ses joies, ses questionnements. L’écriture est belle, fluide et poétique "Je suis parti un matin d’hiver en chasse de l’enfance…. J’avais décidé de la capturer entière et vivante…. Je l’avais toujours sentie battre en moi, elle ne m’avait jamais quitté. Mais c’était le vol d’un papillon obscur à l’intérieur : le frôlement d’ailes invisibles dont je ne retrouvais qu’un peu de poudre sur mes bras et mon cou, le matin." Malgré cela, je n’ai pas réussi à me laisser aller à ces mots, j’ai eu le sentiment de quelque chose de si intime que j’en étais exclue.

    Le récit vogue deci delà sans réelle suite. Je sais, c’est une reconstitution de souvenirs, un amas de rêves, peut-être même de moments inventés. Mais je m’y perds, reviens en arrière, ne comprends pas tout. Puis, tout à coup, l’espace de quelques pages je me laisse balloter par des sons, des images. Et, très vite, je retombe de mon nuage, sans pouvoir en interpréter la raison, sans savoir où aller…

    Alors oui, on peut dire que la forme est originale. Alors oui, on peut parler d’onirisme, de métaphores, d’allégories, de souvenirs, de regrets et aussi d’espoirs. Mais, pour ce qui me concerne, peut-être parce que je suis trop vieille, peut-être parce que je n’ai plus envie de me retourner vers mon enfance, peut-être parce que celle dont parle l’auteur n’est pas la mienne, peut-être, tout simplement parce que je n’ai pas attrapé le sens de ce qu’il souhaitait me dire, je ne suis pas ressortie de ce texte émerveillée et j’en suis désolée.git sta

  • Couverture du livre « Neverland » de Timothée de Fombelle aux éditions L'iconoclaste

    0.2

    Emmanuelle Mentec sur Neverland de Timothée de Fombelle

    Neverland : Retrouver la part d'enfant qui reste en vous!

    "Je suis parti un matin d'hiver en chasse de l'enfance. J'avais décidé de la capturer entière et vivante. Regarde, elle est là, tu la vois? Je l'avais toujours sentie battre en moi, elle ne m'avait jamais quitté."

    Encore une belle...
    Voir plus

    Neverland : Retrouver la part d'enfant qui reste en vous!

    "Je suis parti un matin d'hiver en chasse de l'enfance. J'avais décidé de la capturer entière et vivante. Regarde, elle est là, tu la vois? Je l'avais toujours sentie battre en moi, elle ne m'avait jamais quitté."

    Encore une belle découverte grâce aux 68 premières fois, association promouvant les premiers romans et les nouveaux auteurs. Une découverte de la rentrée littéraire!

    Dans son premier roman Neverland aux Editions L'Iconoclaste, Thimothée de Fombelle nous propose une pause. Une pause dans notre vie trop sérieuse et trop stressante d'adulte. Une pause pleine de tendresse et de douceur. Un délicieux retour en enfance!

    Sujet peu étonnant pourrait-on se dire pour un auteur déjà bien connu du jeune public. Un titre Neverland qui fait également référence à un héros du monde des enfants Peterpan.

    Un magnifique texte! Une très belle écriture! Une suite de mots habilement et merveilleusement assemblés qui font instantanément monter à la tête des images, des sons, des odeurs, des sentiments, des émotions, des souvenirs. Nous plongeons dans l'enfance de Thimothée. Et tout ceci résonne en chacun de nous, lecteurs. Nous y retrouvons des bribes de notre enfance.

    Je n'ai pas envie de vous en dire plus! Juste : partez sans hésiter pour cette délicieuse pause. Vous n'en serez pas déçus.

    Un grand merci à Thimothée de Fombelle pour ce moment "de pure douceur, de pur bonheur"!git sta

  • Couverture du livre « Neverland » de Timothée de Fombelle aux éditions L'iconoclaste

    0.2

    Violaine belouard sur Neverland de Timothée de Fombelle

    On est mercredi alors aujourd'hui j'avais envie de vous emmener dans un pays que tout le monde connaît mais dont tous le monde oublie comment on y accède : le pays de l'enfance !

    Thimothée de Fombelle nous propose un billet qui ne vous sera pas trop onéreux et vous donnera l'impression...
    Voir plus

    On est mercredi alors aujourd'hui j'avais envie de vous emmener dans un pays que tout le monde connaît mais dont tous le monde oublie comment on y accède : le pays de l'enfance !

    Thimothée de Fombelle nous propose un billet qui ne vous sera pas trop onéreux et vous donnera l'impression d'avoir des ailes...celles que vous aviez étant petits et qui au fil du temps se sont cachées en vous.

    Il nous emmène découvrir ce qui a rempli sa vie de jeune garçon. Il vous conte alors les émotions qui l'ont traversé et celles qui ressurgissent quand il y replonge. Si vous fermez les yeux entre chaque chapitre vous pouvez facilement aider vos ailes à se redéployer et ainsi retrouver l'innocence de vos 6 ans.

    L'écriture poétique et douce vous fera passer un très bon moment et vous n'aurez pas spécialement envie de revenir dans notre dimension mais vous aurez ce souvenir supplémentaire et une invitation au voyage dès que vous y penserez.

    Il ressort beaucoup de tendresse de ce court livre et si vous acceptez de lâcher-prise vous ressentirez tous les bienfaits de ce type de récit.

    Timothée de Fombelle nous fait vivre ses souvenirs d'enfants tout en ayant un regard d'adulte et ainsi nous sommes encore plus touchés car finalement il parle à beaucoup d'entre nous. Il essaie aussi de nous transmettre ce qui a été pour lui "LE" moment, celui du passage à l'âge adulte et celui où la réalité nous rattrape parfois notamment lorsque l'on vit de durs instants.

    La qualité de l'écriture, des mots et du style fait que vous ressortez avec une furieuse envie, tel Peter Pan, que la nuit vienne vous cueillir et vous emmener au pays de l'enfance.

    Si vous aimez que votre imaginaire vous surprenne et vous montre ce qui se cache en vous, lisez cet ouvrage !git sta

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com