Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Odile D' Oultremont

Odile D' Oultremont
Scénariste et réalisatrice, Odile d'Oultremont vit entre Bruxelles et Paris. Les Déraisons est son premier roman.

Articles en lien avec Odile D' Oultremont (1)

Avis sur cet auteur (42)

  • add_box
    Couverture du livre « Baïkonour » de Odile D' Oultremont aux éditions L'observatoire

    clotaire02 sur Baïkonour de Odile D' Oultremont

    Une auteure inconnue et une jolie histoire.
    Anka est une fille de la mer. Son père est marin pêcheur à bord du Baïkonour, bateau dont elle est amoureuse et rêve de le piloter un jour. Mais ses parents l'ont inciter à devenir coiffeuse dans le salon de sa marraine.
    Lors d'une sortie en mer, le...
    Voir plus

    Une auteure inconnue et une jolie histoire.
    Anka est une fille de la mer. Son père est marin pêcheur à bord du Baïkonour, bateau dont elle est amoureuse et rêve de le piloter un jour. Mais ses parents l'ont inciter à devenir coiffeuse dans le salon de sa marraine.
    Lors d'une sortie en mer, le vent se lève, le bateau est malmené et son père péri en mer.
    C'est le Drame et elle traine les pieds chaque jour pour aller au salon, elle ne veut même plus regarder l'océan qui lui a pris son père.
    Des travaux ont lieu sur la place où est situé le lieu de son travail et un matin elle a la frayeur de voir tomber à ses pieds un casque de chantier ....... en levant les yeux elle voit un corps suspendu au bout de la flèche de la grue. Ce qu'elle ignore c'est que le corps est celui de l'homme qui la suit des yeux chaque jour et qui est devenu amoureux fou d'elle.
    Elle appelle les secours .............
    Mais saura t-elle qui elle a sauvé ??????

  • add_box
    Couverture du livre « Baïkonour » de Odile D' Oultremont aux éditions L'observatoire

    Dominique Sudre sur Baïkonour de Odile D' Oultremont

    A Kerlé, petit village du Morbihan, la jeune Anka est coiffeuse dans le salon de sa tante. Elle rêve pourtant d’océan, celui qui a emporté son père Vladimir, Marin pécheur perdu en mer sur le Baïkonour. Ce père qu’elle admirait par-dessus tout.

    Édith, sa mère, espère encore, incapable de...
    Voir plus

    A Kerlé, petit village du Morbihan, la jeune Anka est coiffeuse dans le salon de sa tante. Elle rêve pourtant d’océan, celui qui a emporté son père Vladimir, Marin pécheur perdu en mer sur le Baïkonour. Ce père qu’elle admirait par-dessus tout.

    Édith, sa mère, espère encore, incapable de faire son deuil. Chaque jour elle préparait une soupe chaude qu’il emportait avec lui sur les flots, et elle continuera sans fin, jusqu’à son impossible retour. Car chaque jour elle l’attend et Anka souffre de son déni. Celle qui rêvait de prendre la suite du père sur son bateau de pêche prend désormais le chemin du salon de coiffure.

    Marcus, un jeune grutier particulièrement habile et performant sur ces engins qui volent au-dessus des villes, répond à une mission d’un an et huit mois à Kerlé. Marcus et ses failles, son père éternel chômeur, sa mère disparue lorsqu’il était enfant. Du haut de sa cabine, il survole, il surplombe, il observe, le paysage, mais surtout les gens qui s’agitent en dessous, leurs vies, leurs trajets, il imagine des bonheurs et des ruptures, des joies et des chagrins. Jusqu’au jour où il découvre la beauté énigmatique d’Anka. Il n’aura de cesse dès lors de l’observer de loin, subitement et définitivement amoureux de cette inconnue qui illumine ses journées.

    Mais ces deux trajectoires à deux hauteurs aussi différentes, l’une au bord de l’océan, l’autre dans les airs, sauront-elles se trouver ?

    lire ma chronique complète sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2019/12/13/baikonour-odile-doultremont/

  • add_box
    Couverture du livre « Baïkonour » de Odile D' Oultremont aux éditions L'observatoire

    Manulitmanuvit sur Baïkonour de Odile D' Oultremont

    Après le rendez-vous manqué avec Les déraisons, c'est avec une réelle envie de revanche que je me suis plongée dans Baïkonour d'Odile d'Oultremont aux Editions de l,Observatoire.

    Il faut dire qu'un certain écho résonnait déjà en moi, celui du petit port breton de mon enfance. Quelque part...
    Voir plus

    Après le rendez-vous manqué avec Les déraisons, c'est avec une réelle envie de revanche que je me suis plongée dans Baïkonour d'Odile d'Oultremont aux Editions de l,Observatoire.

    Il faut dire qu'un certain écho résonnait déjà en moi, celui du petit port breton de mon enfance. Quelque part là-bas tout au bout, là où la terre se termine (Finistère ou fin de la terre), là où débute la mer. Et je me suis baladée avec délice et amusement entre ce ciel et cette mer dans cette belle histoire pleine de lumière et de fantaisie.

    Une écriture poétique, pleine d'images et de sensibilité. Les mots dansent, jouent les uns avec les autres. Et c'est l'évasion assurée. L'évasion de ce quotidien actuel si morne, si triste, si inquiétant. Une musique et une lumière qui font tellement de bien!

    Merci aux Editions de l'Observatoire et à toi @namg.namg pour ce beau livre et ce beau moment de lecture.
    Rendez-vous réussi cette fois!

  • add_box
    Couverture du livre « Baïkonour » de Odile D' Oultremont aux éditions L'observatoire

    Lisa_D sur Baïkonour de Odile D' Oultremont

    Une histoire d’amour entre ciel et mer, entre bleu azur et bleu océan

    C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme… et elle a pris Vladimir Davidan, capitaine du Baïkonour…définitivement… laissant sa femme dans un « déni assumé », persuadée que son homme lui sera rendu....
    Voir plus

    Une histoire d’amour entre ciel et mer, entre bleu azur et bleu océan

    C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme… et elle a pris Vladimir Davidan, capitaine du Baïkonour…définitivement… laissant sa femme dans un « déni assumé », persuadée que son homme lui sera rendu. Sa fille, Anka, a accepté le fait sans parvenir toutefois à faire son deuil car elle ne peut déverser sa peine insondable dans les abysses de l’océan, ce confident depuis l’enfance devenu son meilleur ennemi en la privant de son père. Regarder l’horizon est désormais trop douloureux.

    Marcus, lui, c’est à la verticale qu’il préfère scruter le monde, suspendu à cinquante et un mètres, dans sa cabine de grue.
    Et parce que souvent le destin est une histoire de fils, on se demande légitimement quand ceux d’Anka et de Marcus vont se mêler..

    « Se trouver pile à la verticale d’une vicissitude quotidienne, commune et pourtant si singulière, brassant toutes les couleurs de l’humain, voilà ce qui, plus que tout, l’inspire. »

Thèmes en lien avec Odile D' Oultremont

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !