Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Leila Slimani

Leila Slimani

Leïla Slimani, née le 3 octobre 1981 à Rabat au Maroc, d'une mère franco-algérienne et d'un père marocain, est une journaliste et écrivain franco-marocaine.

Articles en lien avec Leila Slimani (4)

Avis sur cet auteur (203)

  • add_box
    Couverture du livre « À mains nues t.1 » de Leila Slimani et Clement Oubrerie aux éditions Arenes

    Corinne Verry sur À mains nues t.1 de Leila Slimani - Clement Oubrerie

    L'histoire de cette femme était sans doute peu connue. Leïla Slimani pour le texte, fluide et réaliste, Clément Oubrerie pour le dessin, remarquable d'esthétique et de précision, lui rendent un bel hommage dans cet album.
    On suit Suzanne Gros (devenue Suzanne Pertat puis Suzanne Noël par ses...
    Voir plus

    L'histoire de cette femme était sans doute peu connue. Leïla Slimani pour le texte, fluide et réaliste, Clément Oubrerie pour le dessin, remarquable d'esthétique et de précision, lui rendent un bel hommage dans cet album.
    On suit Suzanne Gros (devenue Suzanne Pertat puis Suzanne Noël par ses deux mariages) dans ses débuts parisiens jusqu'à son installation comme chirurgienne déjà reconnue qui fait des prouesses dans la réparation des gueules cassées de la guerre de 14.
    Le texte évoque bien le cheminement personnel de cette femme qui se bat pour faire exister son talent, à une époque où le métier est largement réservé aux hommes.
    Ses rapports avec les autres médecins, son parcours sentimental et conjugal, sa volonté farouche d'apprendre et d'évoluer, la montée en puissance du féminisme dans un milieu plutôt rétrograde, sont très bien servis par des dialogues presque cinématographiques, d’une écriture efficace et soignée. Le dessin quant à lui apporte une dimension à la fois artistique et réaliste, en rendant parfaitement et joliment l'atmosphère du Paris du début du XXe siècle.
    Le tome I annonce une suite et nous laisse sur un suspens…

  • add_box
    Couverture du livre « À mains nues t.1 » de Leila Slimani et Clement Oubrerie aux éditions Arenes

    Pascale LE RUDULIER-FURET sur À mains nues t.1 de Leila Slimani - Clement Oubrerie

    Je lis très rarement des bandes-dessinées, non parce que je néglige cet art, mais j'ai un problème de situation dans l'espace qui fait que je ne sais pas lire ces ouvrages et ne sais pas dans quel ordre lire les bulles...
    Offert par des collègues, cette bande-dessinée a été un moment très...
    Voir plus

    Je lis très rarement des bandes-dessinées, non parce que je néglige cet art, mais j'ai un problème de situation dans l'espace qui fait que je ne sais pas lire ces ouvrages et ne sais pas dans quel ordre lire les bulles...
    Offert par des collègues, cette bande-dessinée a été un moment très agréable.
    Outre les dessins qui nous plongent dans le Paris du début du XXe siècle, les textes rédigés par Leïla Slimani sont simples et poétiques.
    Merveilleuse découverte de la vie de Suzanne Noël, docteur en médecine, spécialisée en chirurgie esthétique et pionnière dans ce domaine.

    Tome premier : 1900-1921.

  • add_box
    Couverture du livre « Chanson douce » de Leila Slimani aux éditions Gallimard

    Sophie Songe sur Chanson douce de Leila Slimani

    À la reprise d'une activité professionnelle, Myriam se met en quête d'une nourrice pour ses enfants. Avec son mari, elle multiplie les castings avant de trouver la perle rare. Et s'ils s'étaient malheureusement trompés ?

    Leïla Slimani nous cueille dès les premiers mots avec effroi, douleur,...
    Voir plus

    À la reprise d'une activité professionnelle, Myriam se met en quête d'une nourrice pour ses enfants. Avec son mari, elle multiplie les castings avant de trouver la perle rare. Et s'ils s'étaient malheureusement trompés ?

    Leïla Slimani nous cueille dès les premiers mots avec effroi, douleur, stupéfaction. Le drame est arrivé : cruel, sourd et sans appel. À moins qu'il ne se soit insinué sournoisement à l'intérieur des murs de cet appartement bourgeois parisien.

    On retient le cri long et inépuisable de cette mère qui perd tout, au regard de cette scène de crime impensable. L'auteure réussit à décortiquer l'impardonnable. Le fil se déroule, complexe, ambigu, malsain, amer. Elle dit la solitude, la détresse, le désespoir. Louise est ce personnage trouble, diffus, difficile à cerner. Son vécu a modelé sa fragilité. Elle est cette présence indispensable et à la fois cette vacuité nécessaire qui peut faire mal.

    "Les années l'ont recouvert d'une écorce épaisse et froide et elle l'entend à peine battre. Plus rien ne parvient à l'émouvoir. Elle doit admettre qu'elle ne sait plus aimer. Elle a épuisé tout ce que son cœur contenait de tendresse, ses mains n'ont plus rien à frôler."

    L'écriture est précise, féroce. Il y a ces signes discrets et avant-coureurs, mais pas imperceptibles. Le malaise est insufflé au fil des pages. Au détour des obsessions, il y a ces scènes choquantes, tranchantes. La relation employeur-employé est étroite, maladroite, inexprimée.

    L'absence de cadre laisse la place aux malentendus. Pour Louise, la répétition devient dangereuse, scabreuse ; la perspective du changement, source d'angoisse. Les troubles de l'humeur surgissent ponctuellement avant de laisser poindre la folie pure. On ne vous épargne rien de ce décrochement avec le réel, de cette débâcle inéluctable.

    Un récit cinglant, imperturbable où "Mary Poppins" n'est finalement pas celle que l'on croit...

  • add_box
    Couverture du livre « À mains nues t.1 » de Leila Slimani et Clement Oubrerie aux éditions Arenes

    kryan soler sur À mains nues t.1 de Leila Slimani - Clement Oubrerie

    Très belle mise en perspective, en images, et en couleurs de cette femme chirurgienne incroyable.

    Très belle mise en perspective, en images, et en couleurs de cette femme chirurgienne incroyable.