Clement Oubrerie

Clement Oubrerie
Clément Oubrerie est un dessinateur français né à Paris en 1966. Il suit des études d'arts graphiques à l'ESAG, puis passe deux ans aux États-Unis où il publie ses premiers livres pour enfants. De retour en France, il publie ensuite une quarantaine d'albums illustrés et obtient notamment le prix ... Voir plus
Clément Oubrerie est un dessinateur français né à Paris en 1966. Il suit des études d'arts graphiques à l'ESAG, puis passe deux ans aux États-Unis où il publie ses premiers livres pour enfants. De retour en France, il publie ensuite une quarantaine d'albums illustrés et obtient notamment le prix du livre de presse de Montreuil en 2003 pour Les Mille Mots de l'info (Gallimard) avec Elisabeth Combres et Florence Thinard. Il vient à la bande dessinée en 2005 avec Aya de Yopougon (Gallimard), écrit par Marguerite Abouet, prix du premier album au festival d'Angoulême 2006. La série connaît un succès phénoménal, les cinq tomes sont traduits dans quinze langues. Il adapte également Zazie dans le métro, de Raymond Queneau En parallèle, il se tourne vers le dessin animé en se familiarisant à la 3D. En 2007 il signe la série Moot-moot avec Éric et Ramzy, meilleure série d'animation au festival d'Annecy 2008, puis crée un studio d'animation avec Joann Sfar et Antoine Delesvaux. Ce studio est à l'origine à ce jour de deux long-métrages : Le Chat du rabbin (2011) et Aya de Yopougon (sortie en 2011).

Avis (32)

  • Couverture du livre « Cyberfatale ; si ça sort, on est morts » de Clement Oubrerie et Cepanou aux éditions Rue De Sevres

    Yves Mabon sur Cyberfatale ; si ça sort, on est morts de Clement Oubrerie - Cepanou

    Lorsque la photo du président de la république française en position délicate -et drôle- apparaît sur des sites Internet, la cybersécurité est attaquée et sur les dents. il lui faut trouver vite le point faible, et l'auteur de l'attaque virale. c'est dans cette ambiance tendue que la lieutenant...
    Voir plus

    Lorsque la photo du président de la république française en position délicate -et drôle- apparaît sur des sites Internet, la cybersécurité est attaquée et sur les dents. il lui faut trouver vite le point faible, et l'auteur de l'attaque virale. c'est dans cette ambiance tendue que la lieutenant Leroux est nommée au Balardgone, le centre stratégique de la cyberdéfense. Pour tenter de calmer le jeu, la conseillère en communication de la présidence propose qu'un journaliste de la célèbre émission Envoyé crucial puisse enquêter en toute indépendance dans les lieux-saints.

    Cet album, authentique fiction, plonge dans les arcanes du Web,des hackers et des cybers flics ou en l’occurrence militaires. Car depuis quelques années, il n'a échappé à personne que les menaces, les intimidations de certains pays envers d'autres naissent sur le Web et sont très réelles, bien que virtuelles. C'est cela que Clément Oubrerie dessine, fort bien d'ailleurs, un trait classique, efficace, expressif. Cépanou scénarise. Cépanou est un collectif de scénaristes experts, anonymes et très informés, il se dit même que l'un des membres oeuvre au sein de la cyberdéfense.

    Très bonne bande dessinée au sujet on ne peut plus moderne. On rit aux blagues potaches, aux tentatives du journaliste de charmer et tirer des informations de la lieutenant Leroux. On peut frémir également devant l'évolution de l'intrigue qui prouve que le progrès technologique apporte aussi son lot de faiblesses voire de failles. C'est très bien vu et le côté comédie finit d'emporter mon adhésion à cet album qui eût pu sembler austère et technique traité différemment. C'est le tome 1, donc tome 2 sans doute il y aura... Cool !

  • Couverture du livre « Voltaire amoureux » de Clement Oubrerie aux éditions Arenes

    Mumu Dans le Bocage sur Voltaire amoureux de Clement Oubrerie

    Rien n'est plus aisé à faire qu'un mauvais livre, si ce n'est une mauvaise critique. 

    Voltaire - Epigraphe de l'album

    Me voilà prévenue.....

    Voltaire est à mon programme du mois prochain avec Candide et lorsque je vois cette BD à la bibliothèque, je me dis que c'est une manière...
    Voir plus

    Rien n'est plus aisé à faire qu'un mauvais livre, si ce n'est une mauvaise critique. 

    Voltaire - Epigraphe de l'album

    Me voilà prévenue.....

    Voltaire est à mon programme du mois prochain avec Candide et lorsque je vois cette BD à la bibliothèque, je me dis que c'est une manière originale de mieux connaître ce philosophe et écrivain. Oui je sais tout le monde connaît, au moins de nom Voltaire, mais qui était-il, sa jeunesse, a-t-il connu la célébrité tout de suite etc... Et sa vie amoureuse vous la connaissez-vous. Et bien moi j'ai découvert dans cet album plein de petits détails que j'ignorais.... 

    L'histoire commence en 1717 sous le règne de Louis XIV, François-Marie Arouet a 23 ans et ne s'appelle pas encore Voltaire. Il est prisonnier à la Bastille, il est bouillonnant et plein d'ambition. C'est lui le narrateur et il en a des choses à dire..... 

    Le récit est très très bien documenté, il fourmille d'informations historiques et littéraires, c'est agréable à lire. La France de l'époque est bien rendue avec les intrigues, espions, complots, l'aristocratie toute puissante. J'ai aimé partager les pensées de cet homme, ses raisonnements et ses espoirs, ses comportements, sa vie amoureuse, multiple avec souvent des femmes plus âgées que lui mais influente..... malin l'écrivain. 

    J'ai un peu moins apprécié les illustrations mais uniquement parce qu'elles ne correspondent pas à ce que j'apprécie le plus mais je dois reconnaître qu'elles sont très riches en détails, en expressions en particulier sur le visage de Voltaire.

    Je pense que c'est une manière très agréable et humoristique de découvrir un auteur (mais cela peut être un artiste : peintre etc....), moins fastidieuse qu'une bibliographie mais qui peut amener certains ou certaines à approfondir ensuite.

    Il s'agit du Tome 1 et je pense que je me laisserai tenter par la suite si elle se trouve à ma bibliothèque.

  • Couverture du livre « Renée Stone T.1 ; meurtre en Abyssinie » de Julie Birmant et Clement Oubrerie aux éditions Dargaud

    Dominique JOUANNE sur Renée Stone T.1 ; meurtre en Abyssinie de Julie Birmant - Clement Oubrerie

    J’ai adoré cette BD bien écrite et bien dessinée. Histoire d’aventure en Éthiopie dans les années 30. Journaliste, archéologue, explorateur, écrivaine, colons anglais, indigènes, un sceau-cylindre, des tablettes aux messages révélateurs, un trésor, des coups de feu, des courses-poursuites, des...
    Voir plus

    J’ai adoré cette BD bien écrite et bien dessinée. Histoire d’aventure en Éthiopie dans les années 30. Journaliste, archéologue, explorateur, écrivaine, colons anglais, indigènes, un sceau-cylindre, des tablettes aux messages révélateurs, un trésor, des coups de feu, des courses-poursuites, des espions, des traitres, tout y est pour créer l’ambiance d’une aventure sympathique sur fond d’Histoire de l’Abyssinie d’Addis-Abeba à Harar, du mythe de Gilgamesh au roi Sardanapale. La fin donne l’eau à la bouche… Il va falloir attendre le tome 2 pour connaître la suite…

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !