Clement Oubrerie

Clement Oubrerie
Clément Oubrerie est un dessinateur français né à Paris en 1966. Il suit des études d'arts graphiques à l'ESAG, puis passe deux ans aux États-Unis où il publie ses premiers livres pour enfants. De retour en France, il publie ensuite une quarantaine d'albums illustrés et obtient notamment le prix ... Voir plus
Clément Oubrerie est un dessinateur français né à Paris en 1966. Il suit des études d'arts graphiques à l'ESAG, puis passe deux ans aux États-Unis où il publie ses premiers livres pour enfants. De retour en France, il publie ensuite une quarantaine d'albums illustrés et obtient notamment le prix du livre de presse de Montreuil en 2003 pour Les Mille Mots de l'info (Gallimard) avec Elisabeth Combres et Florence Thinard. Il vient à la bande dessinée en 2005 avec Aya de Yopougon (Gallimard), écrit par Marguerite Abouet, prix du premier album au festival d'Angoulême 2006. La série connaît un succès phénoménal, les cinq tomes sont traduits dans quinze langues. Il adapte également Zazie dans le métro, de Raymond Queneau En parallèle, il se tourne vers le dessin animé en se familiarisant à la 3D. En 2007 il signe la série Moot-moot avec Éric et Ramzy, meilleure série d'animation au festival d'Annecy 2008, puis crée un studio d'animation avec Joann Sfar et Antoine Delesvaux. Ce studio est à l'origine à ce jour de deux long-métrages : Le Chat du rabbin (2011) et Aya de Yopougon (sortie en 2011).

Avis (30)

  • Couverture du livre « Renée Stone T.1 ; meurtre en Abyssinie » de Julie Birmant et Clement Oubrerie aux éditions Dargaud

    Dominique JOUANNE sur Renée Stone T.1 ; meurtre en Abyssinie de Julie Birmant - Clement Oubrerie

    J’ai adoré cette BD bien écrite et bien dessinée. Histoire d’aventure en Éthiopie dans les années 30. Journaliste, archéologue, explorateur, écrivaine, colons anglais, indigènes, un sceau-cylindre, des tablettes aux messages révélateurs, un trésor, des coups de feu, des courses-poursuites, des...
    Voir plus

    J’ai adoré cette BD bien écrite et bien dessinée. Histoire d’aventure en Éthiopie dans les années 30. Journaliste, archéologue, explorateur, écrivaine, colons anglais, indigènes, un sceau-cylindre, des tablettes aux messages révélateurs, un trésor, des coups de feu, des courses-poursuites, des espions, des traitres, tout y est pour créer l’ambiance d’une aventure sympathique sur fond d’Histoire de l’Abyssinie d’Addis-Abeba à Harar, du mythe de Gilgamesh au roi Sardanapale. La fin donne l’eau à la bouche… Il va falloir attendre le tome 2 pour connaître la suite…

  • Couverture du livre « Aya de Yopougon T.1 » de Marguerite Abouet et Clement Oubrerie aux éditions Gallimard Bd

    Mumu Dans le Bocage sur Aya de Yopougon T.1 de Marguerite Abouet - Clement Oubrerie

    Relecture des 6 tomes des aventures de Aya : pour ces 6 albums je me souviens de leur achat, le lieu, l'ambiance, la raison..... L'histoire je m'en souviens très vaguement. Me voilà partie pour la Côte D'Ivoire, à Yopougon, quartier d'Abidjan en 1978, là où vit Aya, jeune fille sage et...
    Voir plus

    Relecture des 6 tomes des aventures de Aya : pour ces 6 albums je me souviens de leur achat, le lieu, l'ambiance, la raison..... L'histoire je m'en souviens très vaguement. Me voilà partie pour la Côte D'Ivoire, à Yopougon, quartier d'Abidjan en 1978, là où vit Aya, jeune fille sage et sérieuse, étudiant afin de devenir médecin. Elle a deux amies : Adjoua et Bitnou, beaucoup plus intéressées par les sorties, les garçons etc... que par les études.
    Nous partageons la vie de ces trois adolescentes avec leur langage, leurs aventures mais aussi celles des parents : travail, avenir, position sociale, mariage des enfants.
    L'ensemble est très bien illustré par Clément Oubrerie avec des dessins colorés, dépouillés, un brin naïfs, mais très expressifs de l'ambiance du quartier et de l'humeur de chaque personnage. Oui c'est peut être un peu caricatural mais c'est un regard sur la vie d'un groupe d'adolescents et de leur famille : tradition, avenir et aussi la place de la femme. Les caractères sont très bien rendus, chacun sa personnalité assez représentatif de toute société.
    Je me suis attachée au personnage d'Aya : sérieuse, réfléchie, la tête sur les épaules mais ce qui ne l'empêche pas d'être très proche de ses deux amies beaucoup plus "dissipées" ! Elle partage avec elle petits secrets et confidences, les raisonne, les aide mais surtout nous relate tellement bien la vie de chacun.
    C'est bien relaté, avec humour mais aussi lucidité sur une tranche de vie, celle de l'adolescence en Côte d'Ivoire et par son intermédiaire celle de leurs parents, d'un environnement.
    Une plongée dans un ailleurs : un autre pays mais pas si éloigné finalement de ce que l'on a vécu à la même époque ici, un autre vocabulaire (merci au lexique, mais cela ne pose aucune difficulté).
    A la fin du livre en plus du lexique, vous avez recettes, façon de nouer un pagne et technique de danse..... Tout ce qu'il faut pour vivre un vrai dépaysement.
    Avec ce premier tome le décor est planté, les intrigues sont installées, rien n'est simple, on sent que tout va se compliquer et me voilà partie pour les 5 autres épisodes de cette aventure.

  • Couverture du livre « Aya de Yopougon T.2 » de Marguerite Abouet et Clement Oubrerie aux éditions Gallimard Bd

    Mumu Dans le Bocage sur Aya de Yopougon T.2 de Marguerite Abouet - Clement Oubrerie

    Maintenant que tous les acteurs (ou presque) sont en place, il faut continuer à suivre leurs vies et elles ne sont pas simples : qui est le père du bébé de Adjoa, qui sera la prochaine Miss Yopougon, qui est Grégoire, ce français débarqué à Yopougon et qui a fait chavirer le coeur de Bintou,...
    Voir plus

    Maintenant que tous les acteurs (ou presque) sont en place, il faut continuer à suivre leurs vies et elles ne sont pas simples : qui est le père du bébé de Adjoa, qui sera la prochaine Miss Yopougon, qui est Grégoire, ce français débarqué à Yopougon et qui a fait chavirer le coeur de Bintou, est-il celui qu'il prétend, Ignace, le père de Aya ne cache-t-il pas un lourd secret ???? Que de questions qui ne trouvent pas toutes des réponses dans ce tome et c'est ce qui en fait le charme….. mais la vie n'est pas toujours aussi douce qu'il n'y paraît dans ce quartier et Aya devra également aider Hervé, son cousin, à apprendre à lire et à écrire et là il y a du boulot.
    Moussa, le fils unique de Sissoko va devoir quitter sa vie de désoeuvré pour venir rejoindre son père afin de le seconder (enfin si l'on peut dire) et à Yopougon on connaît aussi des restrictions budgétaires dans l'entreprise de bière…..
    Les dialogues sont toujours aussi savoureux et emprunts d'humour, les illustrations retranscrivent parfaitement l'ambiance et beaucoup de sujets sont abordés en particulier la place de la femme dans la société ivoirienne.
    Aya est toujours la jeune fille amicale, sérieuse et sage faisant le pendant avec ses deux amies Bintou à la recherche de l'amour et d'un ailleurs et Adjoua confronté à son rôle de jeune maman, peut épauler et devant faire face.
    Un juste équilibre entre humour, réalité sociale, traditions et famille.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com