Ian Manook

Ian Manook
Ian Manook est la révélation du nouveau polar français. Son po-
lar mongol YERULDELGGER a reçu, dès la première année, 16
prix des lecteurs dont les trois plus prestigieux (Prix ELLE, Prix
SNCF et Prix Quais du Polar). Mais pendant 30 ans, il a aus-
si été l'éditeur de magazines jeunesse de Goldorak ... Voir plus
Ian Manook est la révélation du nouveau polar français. Son po-
lar mongol YERULDELGGER a reçu, dès la première année, 16
prix des lecteurs dont les trois plus prestigieux (Prix ELLE, Prix
SNCF et Prix Quais du Polar). Mais pendant 30 ans, il a aus-
si été l'éditeur de magazines jeunesse de Goldorak aux Tortues
Ninja en passant par Ulysse 31, Candy Candy, Winx, Barbie etc.
sans oublier 10 ans de STRANGE à éditer Marvel et DC Comics.
Pour TARKO, Ian Manook s'est inspiré de ses propres aventures
amazoniennes, lui qui a passé, dans sa jeunesse, treize mois en
forêt dans le Mato Grosso brésilien.

Articles (9)

Voir tous les articles

Avis (56)

  • Couverture du livre « Heimaey » de Ian Manook aux éditions Albin Michel

    Gérald LO sur Heimaey de Ian Manook

    Voici un polar road trip. Le récit se déroule en Islande. Soulniz, veuf, revient sur cette île pour faire découvrir à sa fille la beauté des paysage qu’il avait découvert plusieurs décennies auparavant. Mais leur séjour tourne vite à une fuite vers l’avant à cause d’un individu qui les harcèle....
    Voir plus

    Voici un polar road trip. Le récit se déroule en Islande. Soulniz, veuf, revient sur cette île pour faire découvrir à sa fille la beauté des paysage qu’il avait découvert plusieurs décennies auparavant. Mais leur séjour tourne vite à une fuite vers l’avant à cause d’un individu qui les harcèle. Et bien sûr, le dénouement se déroulera à Heimaey.
    Le récit prend immédiatement aux tripes avec les révélations qui s’accumulent au fur et à mesure. Autour de Soulniz, le personnage principal, un homme dans la force de l’âge très attachant, gravite sa fille, Beckie, mais aussi Kornelius, un policier qui mène une enquête dont les fils sont entremêlés avec l’histoire de Soulniz. Tous ces événements sont au milieu d’une nature hostile qui prend une part importante dans cette histoire, où l’analogie avec l’homme est parfois frappante, une nature difficile, violente, belle et douce à la fois.
    Le roman est surprenant, le road trip est magnifique. Un bon polar comme on les aime, celui qui vous fait voyager, j’adore.

  • Couverture du livre « La mort nomade » de Ian Manook aux éditions Albin Michel

    Daniel Paraire sur La mort nomade de Ian Manook

    Dépaysement assuré grâce à ce livre; Un bon polar des steppes. Un peu long à lire par moments. le héros est bringuebalé dans une aventure qui le dépasse.On le sent fatigué mais pas encore prêt à abandonner l'enquête, d'autant plus qu'il fait quelques rencontres fort sympathiques et en profite...
    Voir plus

    Dépaysement assuré grâce à ce livre; Un bon polar des steppes. Un peu long à lire par moments. le héros est bringuebalé dans une aventure qui le dépasse.On le sent fatigué mais pas encore prêt à abandonner l'enquête, d'autant plus qu'il fait quelques rencontres fort sympathiques et en profite pour faire l'amour des steppes. Ce roman nous offre une facette de cette Mongolie qui semble être la convoitise de beaucoup de grandes nations.

  • Couverture du livre « La mort nomade » de Ian Manook aux éditions Albin Michel

    HanGee sur La mort nomade de Ian Manook

    Hello la compagnie!


    Citation: "Puis, après une heure d’explications, elle se tut et il se leva pour refaire du thé. Lorsqu’il se retourna pour la servir à nouveau elle était nue et debout devant lui, un imperceptible sourire aux lèvres malgré son regard qui ne demandait rien....
    Voir plus

    Hello la compagnie!


    Citation: "Puis, après une heure d’explications, elle se tut et il se leva pour refaire du thé. Lorsqu’il se retourna pour la servir à nouveau elle était nue et debout devant lui, un imperceptible sourire aux lèvres malgré son regard qui ne demandait rien. »

    Présentation:

    Yeruldelgger, ancien flic de la police d’Oulan-Bator, usé par des années de lutte stériles contre le crime, décide de se retirer et de planter sa yourte dans les immensités du Désert de Gobi pour une retraite chamanique. Mais c’était sans compter sur la venue de deux femmes qui vont l’entraîner malgré elles, dans une sanglante aventure qui les dépasse tous. Corruption, meurtres, esclavage moderne, sexe et et enquête policière à plusieurs strates, tout semble bien en place pour un polar noir et plus sauvage que jamais!

    Je reste assez mitigée. Tout au long de ma lecture je n’ai cessé d’osciller entre passion dévorante pour l’histoire et totale lassitude. C’est hyper paradoxal je sais!

    Pourtant Ian Manook a su me plonger dans son univers dès les première lignes de son roman, c’est incontestable, mais je n’ai pas réussis à y rester complètement immergé. Je ne sais pas si cela venait de moi, du récit ou des deux, mais au fil des pages, après avoir dépassé la moitié, cette perpétuelle instabilité devenait usante et je me suis surprise à espérer en finir le plus rapidement possible avec ce livre… C’est quand me vient ce genre d’envie que je commence à ne plus apprécier un roman à sa juste valeur. Cette impression de longueur devient presque oppressante et la lecture une contrainte!

    À re-lire à un autre moment de ma vie... pour m'en faire un avis définitif!

    Xoxo

Voir tous les avis

Vidéos (3)

  • Anita rencontre Ian Manook pour une Conversation privilégiée

Voir toutes les videos

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !