Edna O'Brien

Edna O'Brien
Née dans un petit village catholique en Irlande, Edna O'Brien grandit dans une ferme isolée entre une mère sévère et un père alcoolique. Après le pensionnat, elle part à Dublin pour suivre des études en pharmacie. En 1952 elle épouse, contre l'avis de sa mère, l'écrivain juif d'origine tchèque Er... Voir plus
Née dans un petit village catholique en Irlande, Edna O'Brien grandit dans une ferme isolée entre une mère sévère et un père alcoolique. Après le pensionnat, elle part à Dublin pour suivre des études en pharmacie. En 1952 elle épouse, contre l'avis de sa mère, l'écrivain juif d'origine tchèque Ernst Gebler, et s'installe à Londres. Ses débuts littéraires datent de 1960, année de la parution du premier volet de la trilogie qui la rendit célèbre, The Country Girls Trilogy. Ses premiers livres, publiés en Angleterre, ont longtemps été interdits en Irlande, à cause de leur contenu explicite quant à la sexualité. Bientôt divorcée, Edna O'Brien élève seule ses deux fils, menant une vie libre et brillante, entre l'Angleterre et les États-Unis. Les romans et nouvelles de cette grande dame des lettres irlandaises, considérée comme la Colette du monde anglophone, tournent autour des sentiments des femmes, prises dans le carcan de leur éducation stricte, et de leurs relations souvent frustrées avec les hommes ; la politique, l'histoire et l'amour y occupent une place prépondérante, et tous remettent en cause l'ordre moral de l'Irlande catholique et nationaliste. En France, la plupart de ses romans ont été traduits aux éditions Fayard, mais ne sont plus aujourd'hui disponibles. Sabine Wespieser éditeur s'est engagé en 2010 dans la publication de l'?uvre d'Edna O'Brien avec Crépuscule irlandais (en anglais The Light of Evening), très bien accueilli par la presse et les lecteurs. À paraître en 2013, des mémoires intitulés Une fille de la campagne.

Articles en lien avec Edna O'Brien (1)

Avis sur cet auteur (26)

  • add_box
    Couverture du livre « Girl » de Edna O'Brien aux éditions Sabine Wespieser

    Musemania sur Girl de Edna O'Brien

    La quatrième de couverture et son résumé me faisaient très envie. Je ne connaissais pas l’auteure irlandaise, Edna O’Brien, mais quelle belle découverte, ai je encore fait là grâce au Grand Prix des Lectrices Elle.

    A partir du fait réel qu’a été l’enlèvement de dizaines d’étudiantes par le...
    Voir plus

    La quatrième de couverture et son résumé me faisaient très envie. Je ne connaissais pas l’auteure irlandaise, Edna O’Brien, mais quelle belle découverte, ai je encore fait là grâce au Grand Prix des Lectrices Elle.

    A partir du fait réel qu’a été l’enlèvement de dizaines d’étudiantes par le groupe terroriste Boko Haram au Nigéria en 2014, l’auteure écrit l’histoire d’une de ces jeunes filles, telle qu’elle aurait pu être vraiment vécue. C’est sensible mais aussi tellement criant de vérité que, parfois, je me suis posée la question si c’était vraiment dans un roman que je me trouvais ou si l’une des écolières avait écrit son auto-biographie.

    Jamais, Edna O’Brien ne tombe dans le pathos malgré cette histoire bouleversante. Elle ne se contente pas de raconter l’enlèvement ou le quotidien des enfants aux mains des kidnappeurs mais aussi la délivrance d’un chemin semé d’embûches ainsi que le retour à une vie « normale ».

    Alors que des jeunes filles ont été délivrées, nous pourrions penser, nous petits européens, que la galère est désormais terminée, malgré des séquelles psychologiques. Mais on aurait trop souvent tendance à oublier que dans certains pays d’Afrique, la fin ne peut pas reprendre tout simplement son cours et se poursuivre un peu comme si rien ne s’était passé. Bien entendu, il y a la perte de certains êtres chers durant ces années de captivité mais il y a aussi ensuite le regard différent des autres membres du village et la mise au ban par ces gens qui étaient pourtant les voisins et amis.

    Même si le livre n’est pas bien épais, j’ai trouvé l’histoire forte et pas superficielle comme cela pourrait laisser présager le nombre de pages. Le style d’écriture m’a énormément plu et beaucoup touchée.

    Cette jeune « héroïne » dans ce pays si dénué de tout restera encore longtemps gravé en moi. Finalement, l’auteure vous met en quelque sorte un visage sur ces filles, hélas si vite oubliées en Occident, et pour moi les informations au sujet de ce groupe terroriste résonneront différemment dorénavant.

    Lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices 2020 du magazine Elle.

  • add_box
    Couverture du livre « Dans La Foret » de Edna O'Brien aux éditions 10/18

    Lisa FRERING sur Dans La Foret de Edna O'Brien

    https://animallecteur.wordpress.com/2019/12/11/dans-la-foret-edna-obrien/

    La quatrième de couverture me paraissait très alléchante et puis on m’avait déjà parlé de cette auteure alors j’avais très envie de lire ce livre mais je ne vais pas vous cacher que j’ai eu du mal à me plonger...
    Voir plus

    https://animallecteur.wordpress.com/2019/12/11/dans-la-foret-edna-obrien/

    La quatrième de couverture me paraissait très alléchante et puis on m’avait déjà parlé de cette auteure alors j’avais très envie de lire ce livre mais je ne vais pas vous cacher que j’ai eu du mal à me plonger dans cette histoire. Les premiers chapitres m’ont parus longs et laborieux. Je n’arrivais pas à voir les (éventuels) liens entre les différents personnages. J’avais du mal à m’identifier ou bien les comprendre et même m’y attacher.

    Et pourtant la deuxième partie du roman m’a complètement retournée, elle m’a happée. Les pièces du puzzle s’assemblent pour laisser place à une image terrifiante de la peur. Cette peur a plusieurs voix, celle des victimes, celle des familles des victimes, celle de la famille de l’agresseurs et divers personnages. Edna O’Brien s’inspire d’un fait divers qui a marqué l’Irlande pour écrire cette histoire, et sans aucun jugements et sans donner de circonstances atténuantes à ces personnages. Elle expose cette histoire de manière très omnisciente. Malgré tout elle fait passer un message et dénonce une société répondant à un système qui transforme un être fragile en un fou indomptable que même elle n’est plus capable de maîtriser.

    Du coup je suis sur une note positive en me disant que l’auteure a réussie à faire monter une atmosphère qui d’abord me paraissait pesante jusqu’à ce que la tension grimpe pour devenir prenante et enfin envahissante au point qu’après avoir fermer le livre, on y pense encore.

  • add_box
    Couverture du livre « Girl » de Edna O'Brien aux éditions Sabine Wespieser

    Charlène Cherbonnel sur Girl de Edna O'Brien

    Ce roman est une claque.
    Cette histoire est incroyable, la force de Maryam est inimaginable. Il y a des phrases fortes, qui marquent. Il y a des situations choquantes, réalistes et tellement tristes.
    J’ai été touchée, émue, bouleversée par Maryam et Babby. Cette histoire m’a prise aux...
    Voir plus

    Ce roman est une claque.
    Cette histoire est incroyable, la force de Maryam est inimaginable. Il y a des phrases fortes, qui marquent. Il y a des situations choquantes, réalistes et tellement tristes.
    J’ai été touchée, émue, bouleversée par Maryam et Babby. Cette histoire m’a prise aux tripes, peut-être parce que je suis maman, je ne sais pas. Mais elle ne peut pas laisser indifférent.
    J’ai aimé la façon dont l’auteur a abordé le sujet. Ne prenant exemple que sur une des jeunes filles enlevées par Boko Haram, suivre son destin de la prise d’otage à la fuite, au recueillement, à la reconstruction.
    Les descriptions que ce soit les sévices et les tortures, la fuite dans la forêt, le retour au village ou à la fin, tout semble réel, tellement réel qu’on vit presque avec Maryam. Et je dis presque, car il est impossible d’imaginer ce que ces jeunes filles ont réellement vécu et supporté. Tout est écrit et décrit dans sa juste mesure, même dans l’horreur, la terreur, la tristesse. Il n’y a pas de pathos, pas de dramatisation, pas de surenchère.
    Une lueur d’espoir à la fin permet de quitter le récit rassuré pour au moins une des jeunes filles.
    Le style d’écriture m’a parfois dérouté. Il m’est arrivé, surtout à la lecture des premières pages de m’embrouiller quant à la chronologie.

  • add_box
    Couverture du livre « Girl » de Edna O'Brien aux éditions Sabine Wespieser

    régine berlinski sur Girl de Edna O'Brien

    Inspiré (librement peut-être) d'un fait réel, ce récit est glaçant et en même temps il m'a parfois interpellée quant au déroulé des évènements...Le retour de Maryam, et son accueil au village l'attitude de sa mère de ses proches le sort réservé à sa fille sa situation de femme violée rejetée...
    Voir plus

    Inspiré (librement peut-être) d'un fait réel, ce récit est glaçant et en même temps il m'a parfois interpellée quant au déroulé des évènements...Le retour de Maryam, et son accueil au village l'attitude de sa mère de ses proches le sort réservé à sa fille sa situation de femme violée rejetée ….Toutes ces situations qui s'enchainent et jettent le trouble sur le récit rendent la lecture difficile...Mais qui pourrait sortir indemne d'une telle abomination ?