Les petites chaises rouges

Couverture du livre « Les petites chaises rouges » de Edna O'Brien aux éditions Sabine Wespieser
Résumé:

Dès qu'il franchit le seuil de l'unique pub ouvert dans ce trou perdu d'Irlande, l'étranger suscite la fascination. Vladimir Dragan est originaire du Monténégro. Il entend s'établir comme guérisseur. On lui trouve un logement, un cabinet médical, et sa première cliente, une des quatre nonnes du... Voir plus

Dès qu'il franchit le seuil de l'unique pub ouvert dans ce trou perdu d'Irlande, l'étranger suscite la fascination. Vladimir Dragan est originaire du Monténégro. Il entend s'établir comme guérisseur. On lui trouve un logement, un cabinet médical, et sa première cliente, une des quatre nonnes du lieu, sort de sa séance totalement régénérée. Rien d'étonnant à ce que Fidelma, très belle et mariée à un homme bien plus âgé qu'elle, tombe sous le charme.
L'idylle s'interrompt quand Dragan est arrêté. Recherché par toutes les polices, il a vécu à Cloonoila sous un faux nom. Inculpé pour génocide, nettoyage ethnique, massacres, tortures, il est emmené à La Haye, où il rendra compte de ses crimes. Le titre choisi par Edna O'Brien s'éclaire alors, ainsi que l'introduction rappelant que 11 541 petites chaises rouges avaient été installées à Sarajevo en 2012 pour commémorer la mémoire des victimes du siège.
Le vrai sujet de cet extraordinaire roman n'est pourtant pas la guerre civile de Bosnie, ni la figure de Radovan Karadzic, dont il s'inspire. Avec une infinie tendresse et une infinie compassion, la grande romancière irlandaise se penche sur le destin d'une femme ordinaire, que sa naïveté a rendue audacieuse, et dont l'existence a été ravagée pour avoir vécu, sans savoir à qui elle avait affaire, une brève histoire d'amour avec l'un des monstres les plus sanguinaires du XXe siècle.
Après l'arrestation de Vlad, il est impossible pour Fidelma de rester en Irlande. Réfugiée à Londres, dans le monde souterrain des laissés-pour-compte, elle vit de petits boulots, hantée par une honte indépassable, et par la terreur.
La prose d'Edna O'Brien est éblouissante : comme dans la vie, passant de la romance à l'horreur, d'un lyrisme tremblé au réalisme le plus cru, de la beauté au sentiment d'effroi le plus profond, elle nous donne, avec ce roman de la culpabilité et de la déchéance d'une femme, son absolu chef-d'oeuvre.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Quand Vladimir Dragan, l’étranger, arrive dans le petit village irlandais de Cloonoila, il fascine rapidement tous ceux qu'il croise et finit par s’intégrer. Sa réputation de guérisseur va mettre sur la route la jolie Fidelma en mal d’enfant.

    Les petites chaises rouges, ce sont autant de...
    Voir plus

    Quand Vladimir Dragan, l’étranger, arrive dans le petit village irlandais de Cloonoila, il fascine rapidement tous ceux qu'il croise et finit par s’intégrer. Sa réputation de guérisseur va mettre sur la route la jolie Fidelma en mal d’enfant.

    Les petites chaises rouges, ce sont autant de pièces qu’il y a eu de victimes lors du siège de Sarajevo.

    Je ne vous en dirai pas davantage et une fois encore, je trouve la quatrième de couverture bien trop bavarde. Je vous laisse donc découvrir le lien entre Vlad et ces petites chaises.

    Edna O'Brien choisit de mêler réalité et fiction, pour nous livrer un magnifique portait de femme trahie et bafouée, une innocente tombée dans les mains du diable. En parallèle, elle aborde le destin de réfugiés, la vie de femmes clandestines ; chacun y raconte son histoire mais finalement, aussi tragique soient-ils, ces destins de réfugiés de guerre s’entrelacent sans fil réellement conducteur et cette énumération devient lassante.

    Alors que les critiques sur ce roman étaient dithyrambiques, je n’ai pas réussi à accrocher à cette histoire, à ces destins multiples qui ne déclenchent finalement pas l’empathie. C’est sans doute un effet de style, mais c’est bien trop décousu à mon sens. J’ai été au bout car l’histoire est forte et belle mais j’ai trouvé la lecture pénible … dommage.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Oui, il est question des massacres de Sarajevo ; oui, il est question du Boucher qui a permis ces crimes contre l’humanité. Mais il est également question des autres personnes déracinés par la guerre et qui arrivent à Londres ou ailleurs après avoir fui la violence.

    L’auteure propose un...
    Voir plus

    Oui, il est question des massacres de Sarajevo ; oui, il est question du Boucher qui a permis ces crimes contre l’humanité. Mais il est également question des autres personnes déracinés par la guerre et qui arrivent à Londres ou ailleurs après avoir fui la violence.

    L’auteure propose un triste constat : Vlad arrive dans le village irlandais plein d’une science de la nature qu’il fait partager aux villageois (massages et décoctions de plantes) ; mais au Tribunal Pénal International, il est incapable de reconnaître ses crimes, accusant les Puissances occidentales d’avoir mis des cadavres d’anciennes guerres dans le marché de Sarajevo pour faire croire à un massacre. Jamais personne n’est tout blanc ou tout noir.

    De même le père de la petite fille qui la cache aux services sociaux pense faire son bien. Le mal revient bien des visages…..

    L’histoire de Fidelma m’a moins touchée, pourtant personnage central du roman. Elle est une femme qui fait des choix. Et elle les assume jusqu’au bout, se retrouvant déracinée elle aussi : la communauté de son village ne lui ayant pas pardonné.

    La langue de l’auteur est à la fois plaisante et déroutante : elle sait évoquer l’Irlande et ses paysages aussi bien que le Londres de la City ; nous laisser deviner les différents personnages et leurs caractères ; mêlant vocabulaire soutenu et plus trivial.

    Un roman important.

    L’image que je retiendrai :

    Celle des petites chaises rouges du titre, symbolisant le nombre d’enfants tués pendant le siège de Sarajevo. Combien de petites chaises rouges pour les enfants morts dans d’autres guerres…..

    http://alexmotamots.fr/?p=2351

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com