Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Claire Castillon

Claire Castillon

Claire Castillon est l’auteur de douze romans et recueils de nouvelles, parmi lesquels : InsecteLes cris (Fayard) ou Les merveilles (Grasset). Portée par un ton et un regard très singuliers, son œuvre s’impose comme une des plus originales de sa génération.

... Voir plus

Claire Castillon est l’auteur de douze romans et recueils de nouvelles, parmi lesquels : InsecteLes cris (Fayard) ou Les merveilles (Grasset). Portée par un ton et un regard très singuliers, son œuvre s’impose comme une des plus originales de sa génération.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Claire Castillon (7)

Avis sur cet auteur (58)

  • add_box
    Couverture du livre « Son empire » de Claire Castillon aux éditions Gallimard

    Julien Leclerc sur Son empire de Claire Castillon

    Le nouveau roman de Claire Castillon s’ouvre sur un constat, tragique et intime. La narratrice explique que sa mère a été kidnappée, lui a été enlevée. Et l’enfant, avec le recul de l’âge, nous raconte comment un homme a capté l’esprit, le corps, la Raison de sa mère sous prétexte de l’amour....
    Voir plus

    Le nouveau roman de Claire Castillon s’ouvre sur un constat, tragique et intime. La narratrice explique que sa mère a été kidnappée, lui a été enlevée. Et l’enfant, avec le recul de l’âge, nous raconte comment un homme a capté l’esprit, le corps, la Raison de sa mère sous prétexte de l’amour. Nous suivons ainsi plusieurs années au coeur de ce trio. L’homme, la mère et l’enfant sont réunis par intermittence. C’est parfois joyeux, souvent victime de sempiternelles interruptions. Le roman, comme l’histoire de cette famille qui ne se compose jamais vraiment, se construit au rythme de marées émotionnelles. Claire Castillon ne parle jamais de « pervers narcissique » car elle conserve le point de vue de l’enfant qui observe minutieusement, pointe les incohérences des adultes et pose des questions. De cette description, douloureuse et profonde, ressort la lassitude vécue par la mère. Elle perd de son énergie, de son sens de vie.
    Pour comprendre le mécanisme de cet envahissement, Claire Castillon développe l’idée de deux facettes pour l’homme : le gentil et le méchant. Petit à petit, cela prend la forme d’un ami imaginaire qui logerait dans l’homme, lui impulsant des idées noires, de la violence. Cette manière de dissocier montre une profonde dispersion chez cet être mais surtout raconte beaucoup sur la mère, personnage silencieux et sa fille, narratrice et tentant de mettre des mots sur le mal vécu. En prenant le temps de la description et de la difficulté de compréhension – la narratrice n’a pas la grille de lecture des relations adultes -, Claire Castillon montre l’ensevelissement progressif et irréversible qui se déroule et met en place. Elle questionne la capacité à regarder en face la sincérité des sentiments, celle à prendre soin de soi et à se libérer de l’autre. Le roman est animé par la musique de l’écriture de la romancière, captant le mystère des sentiments amoureux, la peur de la perte et l’énergie apportée par le regard de l’autre. La dépendance est ainsi un autre axe d’exploration de cette histoire, celle entre un homme et une femme, celle entre une mère et sa fille, entre un adulte et un enfant. Apparaît alors la question de l’héritage, de l’imprégnation d’une telle invasion sensible. Claire Castillon regarde le réel et les êtres en n’oubliant jamais l’indicible des émotions, ce qui imprègne les corps et esprits, consciemment ou non, ce qui nourrit cet ami imaginaire qui grandit en chacun de nous.

  • add_box
    Couverture du livre « Son empire » de Claire Castillon aux éditions Gallimard

    marion khouri sur Son empire de Claire Castillon

    Le sujet est fort : la puissance et la malfaisance d'un pervers narcissique. Claire Castillon nous plonge dans ce duo formé par une mère et sa fille de 7 ans qui tombe aux mains d'un homme, et quel homme! Menteur, voleur, manipulateur, simulateur, les adjectifs seraient nombreux. Le récit est...
    Voir plus

    Le sujet est fort : la puissance et la malfaisance d'un pervers narcissique. Claire Castillon nous plonge dans ce duo formé par une mère et sa fille de 7 ans qui tombe aux mains d'un homme, et quel homme! Menteur, voleur, manipulateur, simulateur, les adjectifs seraient nombreux. Le récit est fait par cette fillette, qui découvre, à la fois fascinée et révoltée, sa mère aux mains d'un homme qui la détruit et la magnifie.
    On oscille sans arrêt entre ces moments dérangeants où l'homme prend un malin plaisir à humilier, à torturer, à à épuiser cette femme de paroles pour qu'elle abandonne.... et ces moments qui semblent légers..... Semblent arce que dès le début, on sent que rien ne peut être simple avec cet homme. Manger une glace, aller au cinéma, offrir un cadeau, regarder un film (surtout pas de Louis de Funès!), tout amène à d'interminables discussions, à d'âpres disputes, à des silences salvateurs.... mais à une prise de pouvoir de l'homme sur la femme.
    Une lecture qui laisse un drôle de sentiment, une narration qui pour moi a manqué de profondeur pour un sujet si difficile.

  • add_box
    Couverture du livre « Son empire » de Claire Castillon aux éditions Gallimard

    Jean-Paul Degache sur Son empire de Claire Castillon

    Tout au long de ce court roman, j’ai nagé en pleine folie obsessionnelle d’une femme sous l’emprise d’un homme qui l’attire mais qui cumule beaucoup de défauts.
    Avec Son empire, je lis pour la première fois Claire Castillon, autrice confirmée dont je reconnais le talent mais qui ne m’a pas...
    Voir plus

    Tout au long de ce court roman, j’ai nagé en pleine folie obsessionnelle d’une femme sous l’emprise d’un homme qui l’attire mais qui cumule beaucoup de défauts.
    Avec Son empire, je lis pour la première fois Claire Castillon, autrice confirmée dont je reconnais le talent mais qui ne m’a pas conquis.
    Ici, elle donne la parole à une fillette âgée de 7 ans qui est élevée par sa mère. Celle-ci s’amourache d’un homme gentil et méchant à la fois. Alors qu’il est incapable de payer ses dettes, qu’il laisse partout des ardoises, vole les tirelires de pièces jaunes dans les magasins, il se permet de donner des leçons à la mère pour l’éducation de sa fille. Cette fille, il s’en occupe, lui fait des cadeaux mais c’est pour réussir à s’incruster définitivement chez elle, auprès de sa mère.
    Les incidents se multiplient mais la mère qui en souffre, n’arrive pas à se débarrasser complètement de cet homme qui, néanmoins, l’attire.
    Nala et Patou sont les grands-parents de la fille. Quand Patou décède, suite à une crise cardiaque, la séquence de l’enterrement est complètement loufoque.
    Il y a aussi les anniversaires, la fête de Noël. Rien n’est simple avec ce type qui oblige la mère à télé-travailler chez elle pour l’avoir encore plus sous sa coupe.
    Cet homme s’est inventé une fille, Esther, et une femme dont il aurait divorcé, mais notre narratrice qui rêve de rencontrer Esther, n’y parvient évidemment pas.
    De situations cocasses en événements totalement foutraques, la vie avance. La narratrice a 8 ans, 10 ans.
    Pour tenter d’échapper, de se dégager de Son empire, la mère déménage, change de travail et sa fille d’école mais elles sont toutes les deux obsédées par cet homme qu’elles croient voir partout, le comparent même à un fantôme hantant leur appartement.
    Claire Castillon manie bien l’humour noir. Elle écrit tout cela très bien avec de courts chapitres réussissant à créer un climat tellement malsain que j’avais hâte de finir le livre.
    Son empire est bien réel sur cette femme et sa fille. Une telle obsession est terrible, détruit une vie, celle de la mère, et pollue gravement celle de la fille qui ne peut qu’être marquée longtemps par de telles aventures. Heureusement, tous les hommes ne sont pas ainsi !

    Chronique illustrée à retrouver sur : https://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

  • add_box
    Couverture du livre « Pourquoi tu m'aimes pas ? » de Claire Castillon aux éditions Fayard

    Elizabeth Neef-Pianon sur Pourquoi tu m'aimes pas ? de Claire Castillon

    A dix ans, le narrateur est déjà un sale gosse.
    Il deviendra un adulte exécrable.
    Cynique, égoïste, égocentrique, manipulateur..........
    Incapable de rien, bien que persuadé de sa supériorité, tout lui est du, il ne doit rien à personne.
    Quel ignoble individu !
    « Pourquoi tu ne m'aimes...
    Voir plus

    A dix ans, le narrateur est déjà un sale gosse.
    Il deviendra un adulte exécrable.
    Cynique, égoïste, égocentrique, manipulateur..........
    Incapable de rien, bien que persuadé de sa supériorité, tout lui est du, il ne doit rien à personne.
    Quel ignoble individu !
    « Pourquoi tu ne m'aimes pas ? »
    Devine !
    Ah, c'est du pur Claire Castillon.
    Glauque et déprimant.
    Heureusement qu'elle écrit bien et qu'il ne manque pas d'humour (noir bien entendu) sinon ce serait à la limite du supportable pour un lecteur.