Camilla Lackberg

Camilla Lackberg
Née en 1974, Camilla Läckberg est l'auteur d'une série de romans policiers mettant en scène le personnage d'Erica Falck. Ses ouvrages caracolent tous en tête des ventes en Suède comme à l'étranger.
Dans la collection “Actes noirs” ont déjà paru La Princesse des glaces (2008), Le Prédicateur (2009), Le Tailleur de pierre (2009), L'Oiseau de mauvais augure (2010) et L'Enfant allemand (2011), ainsi que Cyanure (hors série, 2011).
Récemment, Camilla Läckberg s'est lancée dans la littérature enfantine. Le premier épisode des aventures de Super-Charlie a paru chez Actes Sud Junior en mars 2012.
Née en 1974, Camilla Läckberg est l'auteur d'une série de romans policiers mettant en scène le personnage d'Erica Falck. Ses ouvrages caracolent tous en tête des ventes en Suède comme à l'étranger.
Dans la collection “Actes noirs” ont déjà paru La Princesse des glaces (2008), Le Prédicateur (2009), Le Tailleur de pierre (2009), L'Oiseau de mauvais augure (2010) et L'Enfant allemand (2011), ainsi que Cyanure (hors série, 2011).
Récemment, Camilla Läckberg s'est lancée dans la littérature enfantine. Le premier épisode des aventures de Super-Charlie a paru chez Actes Sud Junior en mars 2012.

Articles (5)

  • Dominique lectrice du mois pour "La faiseuse d'anges" de Camilla Läckberg
    La faiseuse d'anges de Camilla Läckberg par Dominique

    Chaque mois, une lectrice ou un lecteur nous livre la chronique d'un livre. Ce mois-ci, Dominique vous fait découvrir le dernier roman de Camilla Läckberg, La faiseuse d'anges (Actes Sud).

  • Dominique lectrice du mois pour "La faiseuse d'anges" de Camilla Läckberg
    Dominique lectrice du mois pour "La faiseuse d'anges" de Camilla Läckberg

    Chaque mois, une lectrice ou un lecteur nous livre la chronique d'un livre. Ce mois-ci, Dominique vous fait découvrir le dernier roman de Camilla Läckberg, La faiseuse d'anges (Actes Sud).

  • La saison des polars
    La saison des polars

    La saison estivale, on le sait bien laisse un peu plus de temps à la lecture et le polar y tient une bonne place. Alors, petit récap des succès de l'année et des incontournables. Entre les blockbuster et les petites pépites, que d'univers à explorer, qu'ile se situent aujourd'hui ou dansl es sièclesp assés, les intrigues vont toujours bon train. Ne nous laissons pas impressionner ou plustôt si : dans quel esprit les psychopathes on encore frappé ?

  • Femmes écrivains
    Femmes écrivains

    Emblématiques d'une époque, frondeuses, révoltées, sulfureuses ou imaginatives mais surtout libres, les femmes écrivains ont su imposer une légitimité dans un contexte qui ne leur a pas troujours été favorable. Certaines sont devenues des références dans un genre littéraire spécifique comme le roman (Françoise Sagan), le carnet de voyage (Ella Maillart, le thriller (Mo Hayder ou Fred Vargas) ou l'essai (Elisabeth Badinter), il vous vient spontanément un nom à l'esprit.  Par Hassina Mimoune

Voir tous les articles

Avis (209)

  • Couverture du livre « La princesse des glaces » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    0.25

    Ludivine Bidart sur La princesse des glaces de Camilla Lackberg

    Premier tome de la série et je le trouve juste splendide. Les personnages sont juste d'une réalité surprenante.

    Nous avons envie de connaître la suite de leur aventure. Le fait que l'enquêtrice principale soit une romancière et amie d'enfance de la victime est une idée novatrice qui ne nous...
    Voir plus

    Premier tome de la série et je le trouve juste splendide. Les personnages sont juste d'une réalité surprenante.

    Nous avons envie de connaître la suite de leur aventure. Le fait que l'enquêtrice principale soit une romancière et amie d'enfance de la victime est une idée novatrice qui ne nous laisse pas indifférent. Il me tarde de lire la suite de la série.

  • Couverture du livre « La sorcière » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    0.25

    Chloë Luzillat sur La sorcière de Camilla Lackberg

    Comme à chaque nouvelle parution d'un Camilla Läckberg, je me promets d'attendre la version Poche - ayant largement de quoi faire pendant un an avec ma PAL qui grandit de jour en jour - et comme à chaque nouvelle parution d'un Camilla Läckberg, je finis par craquer et l'acquérir dans les 48h qui...
    Voir plus

    Comme à chaque nouvelle parution d'un Camilla Läckberg, je me promets d'attendre la version Poche - ayant largement de quoi faire pendant un an avec ma PAL qui grandit de jour en jour - et comme à chaque nouvelle parution d'un Camilla Läckberg, je finis par craquer et l'acquérir dans les 48h qui suivent sa sortie. Une petite semaine après, me voici donc rassasiée de l'auteure scandinave qui décidément emporte tous les suffrages de mon cœur.

    Cette fois-ci, ce ne sont pas deux mais trois histoires en parallèle que raconte l'auteure : la principale se passe de nos jours, les autres ont respectivement lieu 30 ans plus tôt, et au 17ème (!) siècle. Choix audacieux que de se plonger dans une telle chasse aux sorcières ! Seul bémol d'ailleurs de ce roman, le titre, qui s'il reprend fidèlement la traduction littérale suédoise, ne vaut pas la version anglaise "Dans les bois" à mon sens beaucoup plus cohérente, et plus en lien avec les trois histoires.

    Malgré cela, on retrouve avec plaisir la plume incroyable de Camilla Läckberg qui en quelques lignes parvient à nous captiver. Ericka reste parfois agaçante dans son quotidien de mère et certaines de ses déductions semblent malgré tout trop faciles, mais dans cet opus, l'auteure donne un rôle plus central à d'autres personnages et ce n'est pas pour me déplaire : l'équilibre n'en est que meilleur.

    Un roman donc indispensable pour tous les amateurs de littérature scandinave (croyez-moi, n'attendez pas la version Poche) !

  • Couverture du livre « Cyanure » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    0.15

    Sandrine Fernandez sur Cyanure de Camilla Lackberg

    Pas vraiment ravi mais désireux de faire plaisir à sa nouvelle petite amie, Martin Molin, l'adjoint de Patrik Hedström, se laisse embarquer pour un week-end en famille sur l'île de Valö à quelques encablures de Fjällbacka. Dans une maison d'hôtes chaleureuse et confortable, il fait la...
    Voir plus

    Pas vraiment ravi mais désireux de faire plaisir à sa nouvelle petite amie, Martin Molin, l'adjoint de Patrik Hedström, se laisse embarquer pour un week-end en famille sur l'île de Valö à quelques encablures de Fjällbacka. Dans une maison d'hôtes chaleureuse et confortable, il fait la connaissance des proches de Lisette, Harald et Britten, ses parents, son frère Matte, Gustav et Vivi, son oncle et sa tante, son cousin Bernard, sa cousine Miranda, et son riche et célèbre grand-père Ruben, fondateur de l'entreprise familiale qu'il a légué à ses fils depuis qu'il est diminué physiquement. Tout se beau monde est là pour séduire le vieil homme et chacun complote pour devenir son héritier. Mais, lassé de cette famille qui vit à ses crochets depuis trop longtemps, Ruben leur annonce qu'il a légué sa fortune à des œuvres, boit un verre d'eau et s'écroule, mort. Empoisonnement au cyanure d'après Martin qui voit son week-end tourner au cauchemar, coincé sur une île, bloqué par une tempête, au milieu d'une famille dysfonctionnelle, et avec, parmi eux, un tueur.

    Délaissant le temps d'un court roman son couple fétiche Patrik-Erica, Camilla Läckberg propose un huis-clos plutôt classique avec pour héros le jeune Martin Molin de la police de Fjällbacka. Et elle n'est pas tendre avec son policier débutant puisqu'elle le confronte à une potentielle belle-famille peu avenante et à des crimes parfaits. Se référant à Agatha Christie pour l'ambiance et à Conan Doyle pour la complexité, ce Cyanure n'est pas à la hauteur des maîtres du genre. Le huis-clos n'est guère oppressant, l'enquêteur est un benêt et l'atmosphère reste paisible malgré les crimes. La famille connaît bien quelques tensions mais rien de bien méchant compte tenu du contexte. Les personnages continuent d'évoluer, entre thés, sandwiches et repas pantagruéliques, comme si la mort n'avait pas frappé l'un des leurs. Le policier se permet même des siestes réparatrices, peu pressé de trouver le meurtrier. Vite expédiée, la fin est peu convaincante.
    Une bonne idée mais mal exploitée, pas assez approfondie, à lire éventuellement pour les fans de l'auteure et le plaisir de retrouver ce petit coin de Suède.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com