Camilla Lackberg

Camilla Lackberg
Née en 1974, Camilla Läckberg est l'auteur d'une série de romans policiers mettant en scène le personnage d'Erica Falck. Ses ouvrages caracolent tous en tête des ventes en Suède comme à l'étranger. Dans la collection “Actes noirs” ont déjà paru La Princesse des glaces (2008), Le Prédicateur (200... Voir plus
Née en 1974, Camilla Läckberg est l'auteur d'une série de romans policiers mettant en scène le personnage d'Erica Falck. Ses ouvrages caracolent tous en tête des ventes en Suède comme à l'étranger. Dans la collection “Actes noirs” ont déjà paru La Princesse des glaces (2008), Le Prédicateur (2009), Le Tailleur de pierre (2009), L'Oiseau de mauvais augure (2010) et L'Enfant allemand (2011), ainsi que Cyanure (hors série, 2011). Récemment, Camilla Läckberg s'est lancée dans la littérature enfantine. Le premier épisode des aventures de Super-Charlie a paru chez Actes Sud Junior en mars 2012.

Vidéos (1)

  • Camilla Läckberg, la reine du polar scandinave

    C'est dans le cadre du festival Quais du Polar 2018, dont lecteurs.com est partenaire, que nous avons rencontré la romancière suédoise Camilla Läckberg.   Pour ce dixième opus, le plus long de la saga, l’écrivaine Erica Falck, et son mari...

Articles (6)

  • Femmes écrivains
    Femmes écrivains

    Emblématiques d'une époque, frondeuses, révoltées, sulfureuses ou imaginatives mais surtout libres, les femmes écrivains ont su imposer une légitimité dans un contexte qui ne leur a pas troujours été favorable. Certaines sont devenues des références dans un genre littéraire spécifique comme le roman (Françoise Sagan), le carnet de voyage (Ella Maillart, le thriller (Mo Hayder ou Fred Vargas) ou l'essai (Elisabeth Badinter), il vous vient spontanément un nom à l'esprit.  Par Hassina Mimoune

  • Interview de Manuel Tricoteaux chez Actes Sud
    Manuel Tricoteaux, directeur de la collection Actes Noirs

    Manuel Tricoteaux est le directeur de la collection Actes Noirs, au sein de la prestigieuse maison d’édition Actes Sud. Il revient sur le phénomène Millenium et la littérature policière venue du froid.

Avis (215)

  • add_box
    Couverture du livre « Le dompteur de lions » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    Manika sur Le dompteur de lions de Camilla Lackberg

    C'est toujours agréable de retrouver cette équipe ainsi de sa petite famille de Patrick et Erika. Une enquête bien glauque avec beaucoup de personnages et des retours en arrière assez fréquente.

    Une lecture exigeante au niveau de l'attention car les changements de situation et de personnages...
    Voir plus

    C'est toujours agréable de retrouver cette équipe ainsi de sa petite famille de Patrick et Erika. Une enquête bien glauque avec beaucoup de personnages et des retours en arrière assez fréquente.

    Une lecture exigeante au niveau de l'attention car les changements de situation et de personnages se font rapidement .

    Encore une histoire riche, pleine de rebondissements, une histoire qui sort un peu de Fjällbacka pour rapprocher des histoires similaires dans toute la Suède et pour une fois amener à un travail de gourdes entre brigades.

    Bien travaillé avec des révélations surprenantes jusqu'au dernières minutes.

  • add_box
    Couverture du livre « La cage dorée » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    Calimero29 sur La cage dorée de Camilla Lackberg

    Découverte de Camilla Läckberg avec ce thriller après avoir entendu beaucoup parlé de cet auteur, ce qui a titillé ma curiosité littéraire.
    L'idée de fonder une vengeance sur le féminisme et la sororité est originale ainsi que la construction diabolique de cette double vengeance qui se conclut...
    Voir plus

    Découverte de Camilla Läckberg avec ce thriller après avoir entendu beaucoup parlé de cet auteur, ce qui a titillé ma curiosité littéraire.
    L'idée de fonder une vengeance sur le féminisme et la sororité est originale ainsi que la construction diabolique de cette double vengeance qui se conclut par une surprise de taille à la toute fin du roman.
    Cependant, j'ai eu du mal à accrocher même si le suspense est maintenu et si le style est alerte et vivant; le personnage de Faye/Mathilda est assez caricatural ; une jeune fille à l'enfance saccagée,qui fait de brillantes études, qui abandonne tout pour l'homme qu'elle aime au point de se laisser humilier quotidiennement, qui se retrouve sans rien et qui, en une paire d'années, devient une femme d'affaires richissime.
    Jack, le mari de Faye, est également caricatural jusqu'à la nausée, tout comme le père de Faye.
    L'auteur a voulu surfer sur la vague "Me too" mais là aussi, la ficelle est un peu grosse; les femmes sympathiques de ce roman sont des combattantes, des femmes actives, qui réussissent face à celles qui profitent de la fortune de leur mari, sont superficielles et n'ont d'autres activités que faire du shopping, organiser des réceptions... Un peu simpliste à mon goût.
    Bref, pas vraiment emballée; je lirai probablement le deuxième tome de ce dyptique pour valider ou pas cette première impression mitigée.

  • add_box
    Couverture du livre « La cage dorée » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    Mimosa sur La cage dorée de Camilla Lackberg

    Si la construction avec retours dans le passé est respectée,nous délaissons Erika et Patrik pour Faye/Mathilda qui quitte Fjällbacka,son frère mort,son père violent emprisonné pour suivre de brillantes études à Sup de Co à Stockholm.Une nouvelle vie commence,elle devient Faye, rencontre Chris...
    Voir plus

    Si la construction avec retours dans le passé est respectée,nous délaissons Erika et Patrik pour Faye/Mathilda qui quitte Fjällbacka,son frère mort,son père violent emprisonné pour suivre de brillantes études à Sup de Co à Stockholm.Une nouvelle vie commence,elle devient Faye, rencontre Chris et devient autre,leurs routes croisent Jack Adelheim et son copain Henrik .Le quatuor vit des moments heureux,poussés par Faye,ils créent leur société Compare.La réussite s'avère immédiate!Henrik abandonne Chris pour épouser Alice ,Faye s'oublie peu à peu pour soutenir Jack:la cage se referme!Dorée certes,on pense à Desperate Housewives...Faye s'éteint peu à peu.Jack et Julienne leur fille occupent ses pensées.Elle finit par découvrir Jack et sa directrice financière en fâcheuse posture...Elle est rayée de l'existence de Jack,humiliée,se retrouve malgré son investissement personnel passé sans un sou.
    "Combien de fois verraient-elles leurs rêves brisés?Devant elles,le long chapelet des méchancetés qu'allaient leur infliger les hommes...Voilà ce qui unissait les femmes de tous les âges,tous les pays,et toutes les époques."
    Se venger de ces hommes qui les trahissent sans vergogne!Faye utilise ses capacités pour créer sa "Revenge" en s'appuyant sur d'autres femmes bafouées.Les personnages masculins (à part Johan) sont outrés,les scènes de sexe se multiplient !C.Läckberg soulignant ainsi l'égocentrisme masculin:seuls importent pouvoir,argent;désirs personnels.
    Dans la deuxième partie,l'auteure narre sa vengeance et son amitié avec Chris.La psychologie féminine est approfondie,des personnages comme Kerstin soulignent d'autant plus la perversité masculine.
    Les 341 pages s'avalent d'une traite,tant on désire savoir le pourquoi du comment ,la chute finale est l'aboutissement de cette vengeance ,on attend fébrilement la suite!

  • add_box
    Couverture du livre « La sorcière » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    Carrie sur La sorcière de Camilla Lackberg

    Ce dixième tome de la série des "Erica Falck" est, j'avoue, avec le Tailleur de pierres, lu il y a longtemps (et dont je ne me rappelle même plus l'intrigue mais il m'a laissé un souvenir agréable), mon préféré.

    Néa, une petire fille de 4 ans, est retouvée assassinée. Ce meurtre fait écho à...
    Voir plus

    Ce dixième tome de la série des "Erica Falck" est, j'avoue, avec le Tailleur de pierres, lu il y a longtemps (et dont je ne me rappelle même plus l'intrigue mais il m'a laissé un souvenir agréable), mon préféré.

    Néa, une petire fille de 4 ans, est retouvée assassinée. Ce meurtre fait écho à celui d'une autre fillette, Stella, survenu 30 ans plus tôt et pour lequel deux jeunes filles de 13 ans, Helen et Marie, avaient été reconnues coupables. Et, coïncidence, Marie, devenue une star à Hollywood, vient juste de revenir en Suède pour tourner un biopic sur la vie d'Ingrid Bergman... Sans oublier qu'un camp de réfugiés syriens est installé depuis peu sur la commune de Fjällbacka, il n'en faut pas moins pour regarder dans cette direction et désigner, au hasard, un coupable.

    En parallèle, comme à son habitude, l'auteur nous plonge dans un passé fort fort lointain pour nous narrer une autre intrigue qui, inexorablement, a des liens avec la nouvelle - et dont le titre du volume est tiré.

    Ce que j'aime dans ces polars, ce n'est pas forcément l'intrigue car je pourrais les relire tant je ne me souviens pas de l'histoire et donc encore moins de sa résolution, mais le fait que je sais que je vais passer un bon moment et retrouver les personnages récurrents auxquels je me suis attachée.

    Je sais que je poursuivrai la série, s'il y a une suite bien sûr.

Discussions autour de cet auteur