Camilla Lackberg

Camilla Lackberg
Née en 1974, Camilla Läckberg est l'auteur d'une série de romans policiers mettant en scène le personnage d'Erica Falck. Ses ouvrages caracolent tous en tête des ventes en Suède comme à l'étranger. Dans la collection “Actes noirs” ont déjà paru La Princesse des glaces (2008), Le Prédicateur (200... Voir plus
Née en 1974, Camilla Läckberg est l'auteur d'une série de romans policiers mettant en scène le personnage d'Erica Falck. Ses ouvrages caracolent tous en tête des ventes en Suède comme à l'étranger. Dans la collection “Actes noirs” ont déjà paru La Princesse des glaces (2008), Le Prédicateur (2009), Le Tailleur de pierre (2009), L'Oiseau de mauvais augure (2010) et L'Enfant allemand (2011), ainsi que Cyanure (hors série, 2011). Récemment, Camilla Läckberg s'est lancée dans la littérature enfantine. Le premier épisode des aventures de Super-Charlie a paru chez Actes Sud Junior en mars 2012.

Vidéos (1)

  • Camilla Läckberg, la reine du polar scandinave

    C'est dans le cadre du festival Quais du Polar 2018, dont lecteurs.com est partenaire, que nous avons rencontré la romancière suédoise Camilla Läckberg.   Pour ce dixième opus, le plus long de la saga, l’écrivaine Erica Falck, et son mari...

Articles (6)

  • Camilla Läckberg, la reine du polar scandinave
    Camilla Läckberg, la reine du polar scandinave

    Une nouvelle et ensorcelante aventure - Quais du Polar

  • Dominique lectrice du mois pour "La faiseuse d'anges" de Camilla Läckberg
    La faiseuse d'anges de Camilla Läckberg par Dominique

    Chaque mois, une lectrice ou un lecteur nous livre la chronique d'un livre. Ce mois-ci, Dominique vous fait découvrir le dernier roman de Camilla Läckberg, La faiseuse d'anges (Actes Sud).

  • Dominique lectrice du mois pour "La faiseuse d'anges" de Camilla Läckberg
    Dominique lectrice du mois pour "La faiseuse d'anges" de Camilla Läckberg

    Chaque mois, une lectrice ou un lecteur nous livre la chronique d'un livre. Ce mois-ci, Dominique vous fait découvrir le dernier roman de Camilla Läckberg, La faiseuse d'anges (Actes Sud).

  • La saison des polars
    La saison des polars

    La saison estivale, on le sait bien laisse un peu plus de temps à la lecture et le polar y tient une bonne place. Alors, petit récap des succès de l'année et des incontournables. Entre les blockbuster et les petites pépites, que d'univers à explorer, qu'ile se situent aujourd'hui ou dansl es sièclesp assés, les intrigues vont toujours bon train. Ne nous laissons pas impressionner ou plustôt si : dans quel esprit les psychopathes on encore frappé ?

Avis (218)

  • add_box
    Couverture du livre « La sorcière » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    Christine Faura sur La sorcière de Camilla Lackberg

    Le 10 eme tome de la saga Fjällbacka, le dernier avant une pause de l’auteure dans cette série. Patrick Hedström, le policier marié à l’écrivaine Erica Falck, y est confronté avec son équipe à l’une des affaires les plus tristes de sa carrière, tandis que la jeune femme va l’aider en recueillant...
    Voir plus

    Le 10 eme tome de la saga Fjällbacka, le dernier avant une pause de l’auteure dans cette série. Patrick Hedström, le policier marié à l’écrivaine Erica Falck, y est confronté avec son équipe à l’une des affaires les plus tristes de sa carrière, tandis que la jeune femme va l’aider en recueillant des informations pour son prochain livre.

    Un des plus épais de tous les livres de Camilla Läckberg, une histoire très dense également, que dis-je, DES histoires, car ici trois épisodes s’entrecroisent : Elin, au XVIIème siècle, a perdu son mari et se retrouve servante chez sa sœur mariée Britta au pasteur Preben ; Stella, petite fille de quatre ans, est retrouvée assassinée près de chez elle dans la forêt. A l’époque, ses baby-sitters de 13 ans, Helen et Marie, se sont accusées du meurtre avant de se rétracter. Le policier chargé de l’enquête s’est même suicidé.

    Les anciennes amies Helen et Marie ont eu à leur tour des enfants, respectivement Sam et Jessie, stigmatisés par la conduite de leur mère, rejetés par leurs camarades. La sœur de Stella, Sanna, a elle aussi une fille, Vendela.
    Et aujourd’hui, trente ans plus tard, troisième épisode, une autre petite fille de quatre ans, Nea, disparaît et est retrouvée morte au même endroit que Stella.
    Les soupçons se portent forcément sur Helen et Marie, mais pas seulement.
    Peur de l’autre, de l’étranger notamment, ces migrants qui ont installé leur camp à proximité ne sont-ils pas responsables de la mort de la petite Nea?

    Voilà qu’une preuve apparaît et les événements s’enchaînent, sans que la police puisse y avoir prise.
    Un incendie, des adolescents désœuvrés et en proie au désir de vengeance.

    La vie de famille de Patrick et Erica va être bien malmenée par cette douloureuse enquête, pour moi le meilleur roman de la série (juste avant l’enfant allemand et la faiseuse d’anges). Les personnages secondaires sont aussi attachants que les récurrents, l’horreur des uns côtoie l’humanité des autres.
    700 pages qu’on ne voit pas passer tant il y a de rebondissements, même si on peut soupçonner certains personnages, la fin est soignée et à la hauteur de l’ensemble du roman. Les sujets très prégnant des préjugés et du harcèlement sont abordés ici sous différents angles, qui ne peuvent qu’émouvoir.
    Un excellent polar.

    lirelanuitoupas.wordpress.com

  • add_box
    Couverture du livre « Le dompteur de lions » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    Christine Faura sur Le dompteur de lions de Camilla Lackberg

    Neuvième tome de la série mettant en scène Erica Falck l’écrivain et Patrick Hedstöm son mari policier, leur famille et leurs collègues autour d’une nouvelle enquête.

    Des jeunes filles ont disparu en Suède. L’une d’elle, Victoria, a réussi à s’échapper, mais percutée par une voiture, elle...
    Voir plus

    Neuvième tome de la série mettant en scène Erica Falck l’écrivain et Patrick Hedstöm son mari policier, leur famille et leurs collègues autour d’une nouvelle enquête.

    Des jeunes filles ont disparu en Suède. L’une d’elle, Victoria, a réussi à s’échapper, mais percutée par une voiture, elle décède sans avoir pu donner aucune indication. La jeune fille présente des blessures horribles : yeux vidés, langue coupée et tympans percés. Patrick Hedström et son équipe sont chargés de l’enquête. Ils se rendent vite compte que Victoria avait un secret. Oui mais lequel?
    Et comment relier sa disparition avec celles des autres jeunes filles partout dans le pays?
    En parallèle, Erica Falck essaye de trouver un peu plus de matière pour son prochain ouvrage basé sur l’histoire vraie arrivée il y a bientôt trente ans. Elle visite en prison une femme, qui a fini par tuer son mari, ancien dompteur de lion, parce qu’il maltraitait leur petite fille Louise. Mais Erica pense que l’affaire est bien plus complexe qu’il n’y paraît, d’autant plus que la prisonnière ne s’épanche pas vraiment.
    L’atmosphère est pesante, on suit l’enquête de police avec les intuitions croisées d’Erica, tout en savourant les péripéties de leur vie de famille, un souffle nécessaire face à l’horreur présente dans ce livre.
    Un très bon cru, je ne me suis pas ennuyée une minute et l’ai lu vite car l’écriture est très fluide, le rythme soutenu et l’histoire ancienne étant finalement assez récente, les allers-retours sont plus faciles d’accès que dans certains ouvrages précédents de Camilla Läckberg. Et un final... que j’avais deviné juste à la dernière page, bref trois lignes avant!

    lirelanuitoupas.wordpress.com

  • add_box
    Couverture du livre « La princesse des glaces » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    Manue sur La princesse des glaces de Camilla Lackberg

    Un vrai coup de cœur pour cette auteure que je lisais pour la première fois.
    Un excellent polar avec des intrigues multiples à travers différentes périodes historiques... jusqu'à recoller petit à petit les morceaux du puzzle. Et au fil des enquêtes on suit la vie des personnages de Camilla...
    Voir plus

    Un vrai coup de cœur pour cette auteure que je lisais pour la première fois.
    Un excellent polar avec des intrigues multiples à travers différentes périodes historiques... jusqu'à recoller petit à petit les morceaux du puzzle. Et au fil des enquêtes on suit la vie des personnages de Camilla Lackberg, A découvrir absolument...

  • add_box
    Couverture du livre « La sorcière » de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

    Lili-book'n'cook sur La sorcière de Camilla Lackberg

    Toujours autant attendue, Camilla Lackberg est récemment revenue dans le giron littéraire grâce aux nouvelles aventures d'Erica Falck et de Patrick Hedstrom. Mais que peut-il bien encore se passer à Fjallbacka ? Une disparition ? Un meurtre ? Oui, mais pas seulement...évidemment ! Mêlant trois...
    Voir plus

    Toujours autant attendue, Camilla Lackberg est récemment revenue dans le giron littéraire grâce aux nouvelles aventures d'Erica Falck et de Patrick Hedstrom. Mais que peut-il bien encore se passer à Fjallbacka ? Une disparition ? Un meurtre ? Oui, mais pas seulement...évidemment ! Mêlant trois histoires, trois intrigues, la reine du polar nordique nous embarque de 1672 aux années 80 jusqu'à notre époque pour nous balader de pages en pages, de suspects en victimes. De ces 700 pages, il m'a été parfois difficile de m'y retrouver comme de me passionner. La faute peut-être, aux trop nombreux personnages et une enquête qui se perd en longueur ? Probable. La faute aux vacances de mon amoureux ? Possible. Tout en retrouvant ces attachants personnages, l'auteure entreprend un roman plus social et plus politique sans toutefois prendre de risques. Quoi qu'il en soit, mettre quinze jours pour terminer un roman est inacceptable, j'ai frôlé la dépression littéraire ! 

    Nea, quatre ans, disparue et retrouvée morte en forêt peu de temps après, est la seconde enfant a trouver la mort dans d'étranges circonstances. En effet, trente ans plus tôt, Stella, est elle aussi retrouvée inanimée en forêt à proximité de la même ferme. Pourtant, les deux meurtrières Marie et Helen, treize ans à l'époque, avouent rapidement le meurtre pour ensuite se raviser. Existe-t-il un lien entre les meurtres, et si oui, quel est-il ? Alors que la chaleur s'empare de la ville, Patrick et son équipe vont être confrontés à un sac de nœuds pour le moins bien ficelé... Alors qu' Erica déterre les dessous de l'affaire Stella pour son prochain roman, la ville accueille non sans peur des réfugiés syriens tandis que Marie, devenue actrice, revient à Fjallbacka pour le tournage de son prochain film... Sous fond d'une malédiction vieille de plusieurs siècles, certains secrets sont tenaces ! 

    Très contente de retrouver toute cette sympathique bande dans cette bourgade enchanteresse qu'est Fjallbacka, je l'ai moins été à mesure qu'avançait le roman. De plus en plus lisses, de plus en plus complaisants, certains protagonistes deviennent carrément chiants ! Oui, vous avez bien lu... Erica et Patrick ne sont plus qu'ennui et que dire de Gosta rendu à une personnalité sans saveur. Le salut, s'il y a, vient de la fraîcheur du jeune flic Martin et de l'insupportable commissaire Melberg qui soit dit en passant, commet une terrible bévue ! De l'évolution des personnages centraux se confirme leurs qualités comme leurs défauts qui semblent être figés au fil des romans.

    De construction identique, ce tome utilise la voix choral et les flash-back à profusion quitte à perdre le lecteur en route, ce qui fut mon cas. Usant de trois époques, Camilla Lackberg passe parfois du coq à l'âne entre le meurtre de Nea à celui de Stella, trente ans plus tôt, me laissant contrainte de relire ces passages... Beaucoup de personnages donc, différentes périodes et une enquête qui s'embourbe...ça sent l'ennui ! Toutefois, les petits interludes sur une pauvre femme et sa fille en 1672 amènent une pause récréative sans savoir à quoi cela peut déboucher. Mouais, pourquoi pas ? 

    Néanmoins, de cette sensation de confusion, un élément actuel apporte une caution de réel à ce roman : l'arrivée de réfugiés syriens. Plus social et plus politique donc, la romancière intègre une poignée de personnages qui témoignent d'une crise migratoire existante pour l'inclure dans ses romans. Confrontés aux regard extérieurs et aux jugements hâtifs, ce sont bien eux les personnages les plus intéressants de ce tome. En prêtant sa voix aux réfugiés, l'auteure démonte les préjugés un a un et ce, sans apitoiements. Clin d’œil aux procès de sorcières sur la base de la peur et d'une religion omnipotente...mais je ne vous en direz pas plus, gnark, gnark, gnark !  

    Un roman en demi-teinte, où une montagne de crêpes et quelques tasses de thé noir ne furent pas de trop à la lueur des sept cent pages qui compose ce livre. De la noirceur vous n'en trouverez pas forcément, mais si vous aimez les enquêtes fournies et amples ce tome devrez vous ravir.
    http://bookncook.over-blog.com/2018/05/la-sorciere-camilla-lackberg.html

Discussions autour de cet auteur