Un océan, deux mers, trois continents

Couverture du livre « Un océan, deux mers, trois continents » de Wilfried N'Sonde aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330090524
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Au tout début du XVIIe siècle, Nsaku Ne Vunda, ordonné prêtre et baptisé Dom Antonio Manuel, est chargé par le roi des Bakongos de devenir son ambassadeur auprès du pape. En faisant ses adieux à son Kongo natal, il ignore que le long voyage censé le mener à Rome va passer par le Nouveau Monde,... Voir plus

Au tout début du XVIIe siècle, Nsaku Ne Vunda, ordonné prêtre et baptisé Dom Antonio Manuel, est chargé par le roi des Bakongos de devenir son ambassadeur auprès du pape. En faisant ses adieux à son Kongo natal, il ignore que le long voyage censé le mener à Rome va passer par le Nouveau Monde, et que le bateau sur lequel il s'apprête à embarquer est un navire négrier. De quoi mettre à mal sa foi en Dieu et en l'homme... Wilfried N'Sondé s'empare avec ardeur d'un personnage méconnu de l'Histoire pour dénoncer les horreurs d'une époque d'obscurantisme et exalter la beauté de l'espérance.

Donner votre avis

Articles (3)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • l histoire que raocnte wilfreid n sondé dans son roman est loin den nous mais non moins passionnante. on va suivre l épopée dramtique de nasaku vunda, le premeir ambassadeur congolais au vatican. Au début du 17e siecle , notre congolais orgonné pretre a ppour mission du roi de son pays de le...
    Voir plus

    l histoire que raocnte wilfreid n sondé dans son roman est loin den nous mais non moins passionnante. on va suivre l épopée dramtique de nasaku vunda, le premeir ambassadeur congolais au vatican. Au début du 17e siecle , notre congolais orgonné pretre a ppour mission du roi de son pays de le representer et de plaider la cause des esclaves aupres du pape
    mais le bateau censé le mener a rome transporte lui-meme des esclaves pour le bresil et va lui reserver un spectalce effroyable de souffrance et d asservissement qui mettront à mal sa foi enn dieux et en l homme
    j ai pris un reel plaisir à la lecture de ce recit fascinant et terrible, entre inqusisition en espagne, et esclavage
    il faut savoir que notre candide congolais a reellement existé, c est en plus un plaidoyer intemporel pour l egalité et la liberté

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Peut-être connaissez-vous Nigrita, cette statue de marbre noir de la Basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome. Elle représente Nsaku Ne Vunda, le premier ambassadeur africain au Vatican.
    Wilfried N’Sondé nous raconte son périple d’Afrique en Europe en passant par le Brésil, témoin candide du...
    Voir plus

    Peut-être connaissez-vous Nigrita, cette statue de marbre noir de la Basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome. Elle représente Nsaku Ne Vunda, le premier ambassadeur africain au Vatican.
    Wilfried N’Sondé nous raconte son périple d’Afrique en Europe en passant par le Brésil, témoin candide du commerce triangulaire, de l’Inquisition espagnole et de toutes les bassesses humaines.

    Né à Boko en 1583, héritier d’un peuple créé par neuf matriarches dans une région de marais ( ce qui n’est pas sans me rappeler l’excellent roman de Léonora Miano, La saison de l’ombre), Nsaku Ne Vunda est orphelin, adopté par une famille aimante. Envoyé à l’école des missionnaires, il devient prêtre dans sa ville natale où les rafles sont de plus en plus fréquentes depuis l’arrivée des Portugais. Pourtant il doit renoncer à sa petite chapelle lorsque le roi des Bakongos, Alvaro II l’envoie à Rome comme ambassadeur au Vatican afin de témoigner sur le commerce inhumain des Portugais auprès du pape Clément VIII.
    Ce qui était au niveau local un don de personne était devenu sous Alfonso Ier, précédent roi du Kongo, un commerce avec les Portugais. Des esclaves contre des armes et des ouvriers spécialisés.
    « Notre société se transforma en un dangereux système de prédation générale. »

    Le prêtre noir embarque sur Le vent Paraclet, ignorant que la cale sera remplie d’hommes, de femmes et d’enfants esclaves à débarquer au Brésil. C’est en voyant ces colonnes d’esclaves enchaînés, marqués au fer qu’il comprend l’importance de sa mission.
    Et il n’est qu’au début de cette traversée de l’horreur. Quel affreux dilemme humain! Supporter l’impossible, sacrifier des centaines d’âmes pour peut-être en sauver des milliers en allant au bout de sa mission. Seul, Martin, un jeune mousse originaire d’une campagne française l’aidera à trouver un peu d’humanité sur ce navire, tout en cachant lui aussi un étrange secret inhérent à d’autres discriminations.
    « C’était un immense soulagement d’entendre Martin évoquer la spiritualité, elle qui plante des merveilles infinies dans les yeux. »

    Dans son village africain, Nsaku Ne Vunda ne voyait que le calme et la beauté du paysage, la foi de ce peuple pétri de mysticisme, comment peut-il concevoir le raisonnement abject du Nouveau Monde qui hiérarchise les êtres humains sur une échelle qui en relèguent certains au rang d’animal?
    C’est sur un bateau de pirate que le prêtre et Martin finiront leur route vers le Portugal en août 1606. Lisbonne se révèle bien loin du faste de l’Europe vanté par les missionnaires.
    Pour protéger Martin, le prêtre s’échappe espérant rejoindre un monastère vers Madrid où des alliés pourraient les aider à rejoindre Rome. Autre horreur de l’humanité. Les deux fugitifs sont poursuivis par la Sainte Inquisition Espagnole, « ceux qui s’érigeaient en propriétaires de la vérité totale et absolu. »

    Wilfried N’Sondé s’empare du destin exceptionnel de Nsaku Ne Vunda (1583-1608) pour nous emmener dans un voyage tumultueux au coeur de la folie des hommes.

    Un roman qui conjugue histoire, aventure et réflexion, un roman universel et intemporel qui confronte la candeur et la bonté de certaines âmes à l’interprétation malsaine de certains qui se croient portés par leur religion, « les autoproclamés gardiens de la foi, embourbés dans le marais du dogme ».

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'auteur par ce livre nous montre comment les africains de royaume Kongo ont joué un rôle non négligeable dans la diplomatie.

    L'auteur par ce livre nous montre comment les africains de royaume Kongo ont joué un rôle non négligeable dans la diplomatie.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un voyage littéraire à ne pas manquer.

    Un voyage littéraire à ne pas manquer.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une très belle fiction historique qui aborde avec beaucoup de sensibilité et un regard nouveau la question de l'esclavage. L'écriture est ténue, documentée et passionnante !

    Une très belle fiction historique qui aborde avec beaucoup de sensibilité et un regard nouveau la question de l'esclavage. L'écriture est ténue, documentée et passionnante !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce livre est extraordinaire il m a bouleverse

    Ce livre est extraordinaire il m a bouleverse

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans la basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome se trouve un buste en marbre appelé Nigrita. Ce buste représente Nsaku Ne Vunda, baptisé Dom Antonio Manuel, le premier ambassadeur africain au Vatican mort en 1608. Wilfried N’Sondé raconte le destin étonnant et terrible de ce prêtre en tentant de...
    Voir plus

    Dans la basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome se trouve un buste en marbre appelé Nigrita. Ce buste représente Nsaku Ne Vunda, baptisé Dom Antonio Manuel, le premier ambassadeur africain au Vatican mort en 1608. Wilfried N’Sondé raconte le destin étonnant et terrible de ce prêtre en tentant de combler les vides par la fiction.

    Prêchant dans le village de Boko, Dom Antonio Manuel est appelé par le roi de Kongo Alfonso Ier pour être son ambassadeur auprès du pape Clément VIII. Par cette mission, le roi tente de mettre son royaume à « égalité spirituelle » avec les puissances européennes. Dom Antonio Manuel embarque dans un négrier où il va découvrir l’horreur la plus absolue. Témoin malgré lui du commerce triangulaire, le prêtre découvre le sort des esclaves, des opprimés, des femmes, des plus faibles. Il se confronte au pire de l’être humain mais trouve les ressorts pour garder en lui ce qui lui reste d’amour, de compassion et d’humanité pour survivre aux dangers qui le guettent dans un seul but : plaider la cause des esclaves auprès du pape.

    Wilfried N’Sondé livre un récit à la fois d’une noirceur pour évoquer cette période tragique de notre histoire mondiale mais aussi d'une lumière sur la personnalité de ce prêtre. Le récit est à aussi cru dans sa description des souffrances et des sévices qu’il est poétique. Il livre un message de tolérance avec une puissance et une élégance rare.

    Un roman qui ne peut pas laisser indifférent.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'avais adoré le premier roman de Wilfried N'Sondé "Le cœur des enfants léopards", dans une autre veine ce nouveau roman "Un océan, deux mers, trois continents" m'a encore complètement conquis. Je vous le conseille vivement

    J'avais adoré le premier roman de Wilfried N'Sondé "Le cœur des enfants léopards", dans une autre veine ce nouveau roman "Un océan, deux mers, trois continents" m'a encore complètement conquis. Je vous le conseille vivement

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Au début du 16° siècle, un jeune prêtre africain est envoyé à Rome par le roi des Bakongos pour convaincre le Pape de faire cesser la traite des Noirs vers l'Amérique. L'auteur s'inspire d'un personnage réel, Nsaku Ne Vunda, premier ambassadeur africain en Europe, hélas largement oublié par...
    Voir plus

    Au début du 16° siècle, un jeune prêtre africain est envoyé à Rome par le roi des Bakongos pour convaincre le Pape de faire cesser la traite des Noirs vers l'Amérique. L'auteur s'inspire d'un personnage réel, Nsaku Ne Vunda, premier ambassadeur africain en Europe, hélas largement oublié par l'Histoire officielle. Après une enquête poussée , l'écrivain franco-congolais a décidé de combler les trous immenses de sa biographie et de transformer sa courte vie en un grand roman d'aventures, raconté à la première personne et tout à fait passionnant. Dans son périple vers l'Italie le héros va découvrir l'horreur de la vie des esclaves sur un navire négrier voguant vers le Brésil, mais aussi la brutalité du capitaine à l'égard de ses marins. Il rencontrera des corsaires sans pitié, traversera l'Espagne en pleine folie de l'Inquisition et découvrira une Europe bien moins civilisée qu'il ne le pensait. Cet homme à la double culture, animiste africaine où l'on vénère les ancêtres et la nature et celle chrétienne transmise par les missionnaires catholiques, souffre de son impuissance à corriger les injustices. Cependant sa compassion nous touche beaucoup. Sa persévérance l'aidera à surmonter bien des obstacles. La force de ce roman est d'éviter l' écueil du manichéisme en particulier dans la responsabilité de l'esclavage et de montrer que c'est dans les périodes sombres que peut apparaître l'espoir d'un monde plus fraternel et plus tolérant. Wilfried N 'Sondé a un style classique, fluide, précis et poétique à la fois.
    C'est un merveilleux conteur, qui en faisant revivre ce passé lointain, nous fait réfléchir sur notre époque.
    Il prône la réconciliation entre les humains, n'est-ce pas le plus beau des messages ?

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Fabuleux livre très bien écrit at passionnant, merci pour cette très belle lecture

    Fabuleux livre très bien écrit at passionnant, merci pour cette très belle lecture

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com