Trois grands fauves

Couverture du livre « Trois grands fauves » de Hugo Boris aux éditions Belfond
  • Date de parution :
  • Editeur : Belfond
  • EAN : 9782714454447
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Le portrait de trois monstres sacrés : Danton, Hugo et Churchill. En créant entre eux une filiation imaginaire, Hugo Boris dessine une figure fascinante. Qu'est-ce qu'un grand homme ? Où est son exception ? Le portrait de trois prédateurs : Danton, Hugo et Churchill. Trois héros qui ont en... Voir plus

Le portrait de trois monstres sacrés : Danton, Hugo et Churchill. En créant entre eux une filiation imaginaire, Hugo Boris dessine une figure fascinante. Qu'est-ce qu'un grand homme ? Où est son exception ? Le portrait de trois prédateurs : Danton, Hugo et Churchill. Trois héros qui ont en commun d'avoir été confrontés très tôt à la mort, d'avoir survécu et d'y avoir puisé une force dévorante. Trois survivants qui ont opposé leur monstruosité à la faucheuse.
Trois grands fauves, ou comment défier la mort en trois leçons. Trois portraits fragmentés et subjectifs, raccourcis saisissants d'une vérité qui échappe aux historiens. Une filiation imaginaire se tisse entre les personnages, dessinant une figure nouvelle. Qu'est-ce qu'un grand homme ? Où est son exception ?

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Hugo Boris répond à nos questions ! (09/08/2013)

1) Qui êtes-vous ? ! Une sage femme, un pianiste, un chasseur, un cosmonaute... 2) Quel est le thème central de ce livre ? La tentation de l'immortalité. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Je t'aimerai jusqu'au bout, je t'aimerai en France, je t'aimerai sur les mers et les océans, je t'aimerai dans les airs avec une confiance et une force croissante, je t'aimerai quel qu'en soit le prix, je t'aimerai sur les plages, je t'aimerai sur nos terrains d'aviation, je t'aimerai dans les champs et dans les rues, je t'aimerai dans les collines, jamais je ne cesserai. 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? "Métamorphoses", de Richard Strauss. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Un livre que j'ai aimé follement : "Le Testament français", d'Andreï Makine.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Articles (4)

  • Interview d'Hugo Boris à propos de "Trois grands fauves"
    Interview d'Hugo Boris à propos de "Trois grands fauves"

    Né en 1979, Hugo Boris est diplômé de l’Institut d'Etudes politiques de Bordeaux et de l'Ecole nationale supérieure Louis-Lumière. Trois grands fauves est son troisième roman.

  • Les explorateurs de la rentrée littéraire 2013 rendent leur verdict !
    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict !

    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict ! Parmi les romans sélectionnés, retrouvez leur critique dans la liste ci-dessous, en cliquant tout simplement sur le titre du livre. Nous vous présenterons très prochainement le palmarès de ces romans passionnants !

  • Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014
    Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014

    Comme toute rentrée littéraire de septembre, pointent quelques titres qui d'emblée laissent supposer le succès à venir. Parmi eux, des auteurs incontournables qui semblent une fois de plus très inspirés, des auteurs qui confirment leurs talents. Une rentrée foisonnante où les personnages historiques ont encore breaucoup de choses à révéler, des enchevêtrements familiaux aux sources inattendues, de quoi surprendre et satisfaire la curiosité des lecteurs !  

  • Trois grands fauves d'Hugo Boris
    Trois grands fauves d'Hugo Boris

    Trois grands fauves est le troisième roman d’Hugo Boris. Très remarqués, ses précédents ouvrages, chacun d’un genre différent, ont à chaque fois été primés. L’écriture de ce dernier ouvrage très visuel trouve indéniablement sa source dans son expérience de réalisateur. Cet exercice biographique concis et percutant, fait partie de la sélection finale du Prix du Roman FNAC 2013.

Avis (8)

  • Je retrouve la plume si particulière de l’auteur, dans ce livre encore une fois différente.

    Il a choisi de nous parler de personnalités plus vraies que nature, des ogres qui ont dévoré la vie et parfois leurs semblables, pour certains même la mort n’a pas voulu d’eux jusqu’au couperet...
    Voir plus

    Je retrouve la plume si particulière de l’auteur, dans ce livre encore une fois différente.

    Il a choisi de nous parler de personnalités plus vraies que nature, des ogres qui ont dévoré la vie et parfois leurs semblables, pour certains même la mort n’a pas voulu d’eux jusqu’au couperet final.

    J’ai aimé que les histoires se répondent, j’ai cherché les détails communs (le vin, l’absence du père….).

    Des personnages hors norme, dont il est bon de se rappeler qu’ils ont existé dans notre époque si politiquement correcte.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la statue de Danton à Paris, l’une des deux seules à ne pas avoir été déboulonnée par les Allemands pendant l’occupation.

    http://alexmotamots.fr/trois-grands-fauves-hugo-boris/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Prédation : Mode de nutrition très répandu dans le règne animal, et qui consiste à s'emparer d'une proie (animale ou végétale) pour la dévorer et se nourrir de sa substance. Le prédateur étant celui qui s’en nourrit.

    Un grand homme serait-il celui qui, confronté à sa propre mort, a su...
    Voir plus

    Prédation : Mode de nutrition très répandu dans le règne animal, et qui consiste à s'emparer d'une proie (animale ou végétale) pour la dévorer et se nourrir de sa substance. Le prédateur étant celui qui s’en nourrit.

    Un grand homme serait-il celui qui, confronté à sa propre mort, a su sublimer la vie, sa vie ?
    Question que l’on aurait pu poser à ces trois hommes. Trois hommes au destin éblouissant, trois hommes avec un physique très présent, trois hommes qui ont couru après l’amour paternel, trois hommes qui se ressemblent dans leur goinfrerie de la vie, trois hommes hyperactifs, Danton et Hugo foutreurs devant l’éternel, Churchill plus occupé par la guerre. Avant chaque récit, un extrait devant définir ce grand homme.
    Hugo Boris dresse des portraits très subjectifs de ces trois hommes qui ont en commun d’avoir été confronté très jeunes à la mort, d’en être sortis plus forts. Danton, Hugo et Churchill ; Hugo Boris n’est pas allé chercher les moindres ! Il a osé affronter ces trois grands fauves et avec quelle écriture !
    Pas le temps de flemmarder entre les pages, il nous emmène au galop, il a mangé du lion pour écrire ces 3 nouvelles. Mais ce n’est pas pour cela que c’est bâclé, oh que non ! il y a de la force dans son style, de la précision. L’écriture est rythmée mais ciselée, les phrases puissantes. Un livre abouti, maîtrisé, lu rapidement avec un grand plaisir.
    Bien sûr, j’entends d’ici les « historiques », trop court pour une biographie, pas assez….. Ok, mais ce n’était pas le but. Hugo Boris en sort des portraits vivants et fidèles (je pense). J’ai eu l’impression de les voir évoluer devant mes yeux. C’est plus un livre d’atmosphère, d’histoires, qu’un livre historique.
    Hugo Boris construit des passerelles entre les trois fauves ainsi : « La tête penchée sur le grand journal déployé devant lui, il se prend à rêver. Quelle chance cela devait être, pour les enfants de Victor Hugo, d’avoir un père pareil ». Les enfants d'Hugo seraient-ils d'accord ? les petits-enfants certainement.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Les trois grands fauves présente trois biographies de trois personnages politiques unis par une résistance presque extraordinaire à la mort, physique mais aussi psychique puisque leurs destins émaillés de drames ne parvient pas à les mettre à terre. Danton, Hugo et Churchill. Trois personnalités...
    Voir plus

    Les trois grands fauves présente trois biographies de trois personnages politiques unis par une résistance presque extraordinaire à la mort, physique mais aussi psychique puisque leurs destins émaillés de drames ne parvient pas à les mettre à terre. Danton, Hugo et Churchill. Trois personnalités différentes qui ont regardé très tôt la mort en face, l’ont affrontée, et même vaincue plusieurs fois. Trois prédateurs mais aussi trois hommes avec leurs faiblesses, leurs erreurs et leurs grandeurs.
    On accompagne avec émotion Danton dans son dernier périple, sur la charrette des condamnés, vers l’échafaud, qui, jusqu’au dernier moment, veut croire en sa bonne étoile et à un retournement de situation… en vain
    On accompagne le désespoir de Hugo après la mort prématurée de sa fille chérie et ses efforts irrationnels pour la retrouver au-delà de la réalité, phagocytant son fils au profit de cet amour exclusif oubliant les autres… jusqu’à la rédemption tardive.
    On vit les déceptions du petit Winston relégué, oublié, dans son pensionnat, cherchant de légitimes affections parentales, ses échecs, son alcoolisme… et une dernière ovation, au crépuscule de sa vie, dans un restaurant de Monte Carlo.
    Trois fauves politiques, trois féroces défenseurs de leur conviction, acceptant la mort ou l’exil plutôt que de plier.
    Hugo Boris a su faire revivre à travers ses pages l’essence même de ces personnages historique. Il leur a rendu une âme que l’Histoire leur avait spoliée. Au travers de son texte, il a su tisser des liens entre ces trois grands désespérés si profondément humains.
    Merci de nous rappeler que la grandeur est fragile, et que tous les héros ont des pieds d’argile.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Danton, Hugo, Churchill. Trois monstres. Trois ogres. Trois grands fauves, à l'affût. Prêts à bondir, à se défendre comme à prendre l'offensive. Très tôt confrontés à la mort, boulimiques de la vie, elle les a happés. Ils sont vifs, alertes comme le style d'Hugo Boris notamment dans la nouvelle...
    Voir plus

    Danton, Hugo, Churchill. Trois monstres. Trois ogres. Trois grands fauves, à l'affût. Prêts à bondir, à se défendre comme à prendre l'offensive. Très tôt confrontés à la mort, boulimiques de la vie, elle les a happés. Ils sont vifs, alertes comme le style d'Hugo Boris notamment dans la nouvelle sur Danton (ma petite préférée !). Dompteur accompli, Hugo Boris aime décidément surprendre ses lecteurs, quatrième livre, toujours très différents des précédents, entre le recueil de nouvelles, la biographie romancée et le roman historique, il tire un fil ténu entre les trois, nous propose sa vision de leurs destins exceptionnels, trois grands hommes engagés qui ont marqué l'histoire de France et la mémoire collective.

  • Nouvelle critique... "Trois grand fauves"

    J'adore les biographies, j'adore l'Histoire, mais je pourrais être déçu quand même... eh bien je ne l'ai pas été... j'ai pris un très grand plaisir à retraverser la vie des ces trois grands hommes... oh pas toute la vie, le livre est court, mais des...
    Voir plus

    Nouvelle critique... "Trois grand fauves"

    J'adore les biographies, j'adore l'Histoire, mais je pourrais être déçu quand même... eh bien je ne l'ai pas été... j'ai pris un très grand plaisir à retraverser la vie des ces trois grands hommes... oh pas toute la vie, le livre est court, mais des moments suffisamment bien choisis pour éclairer ces personnages d'une lumière un peu inhabituelle. Trois grands hommes si forts mais qui auraient pu être si fragiles aussi... et qui le sont peut-être par certains côtés...On peut être un grand homme, se vouer à la terre entière, aimer le genre humain, être un dévoreur de péripéties et pousser devant soi, difficilement sa vie de famille, et avoir tant de mal à partager l'amour avec les siens... ceci valant surtout pour les deux premiers, Danton et Hugo... le troisième homme, Churchill nous faisant approcher de cette blessure qu'il aura portée toute sa vie : ne pas avoir été reconnu dans sa valeur par son père qui l'a orienté dans une carrière militaire parce qu'il ne le trouvait pas assez intelligent pour devenir avocat !... Et malgré tous les honneurs reçus dans sa vie d'homme, il aura porté douloureusement ce manque initial de reconnaissance. On ne fait jamais assez attention à la façon dont on se comporte à l'égard de ses enfants !...
    Ce livre est alerte, vivant, très vivant et intellectuellement enrichissant. Dévorez ces "Trois Grands Fauves" ! C'est facile, mais c'est justifié.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lecture/Critique du dernier livre de Hugo Boris : "les trois grands fauves" par JM PALACIOS

    Hugo Boris, dans ce très beau livre, utilise des mots aux côtés charnel et passionnel. Ils prennent aux tripes. En même temps, il offre avec les "trois grands fauves" la possibilité d'accéder à des...
    Voir plus

    Lecture/Critique du dernier livre de Hugo Boris : "les trois grands fauves" par JM PALACIOS

    Hugo Boris, dans ce très beau livre, utilise des mots aux côtés charnel et passionnel. Ils prennent aux tripes. En même temps, il offre avec les "trois grands fauves" la possibilité d'accéder à des pages de notre Histoire mais pas de celles que l'on peut lire dans nos manuels mais plutôt celles de chroniques, d'archives vraisemblablement ou d'observateurs de l'époque qui donnent un touche très intime, très personnelle.

    Avec ces trois personnages, Grands Hommes, s'il en est, l'auteur tisse un sillon profond à travers l'Histoire, une sorte de pont tendu sur trois piliers, l'un faisant référence à l'autre :
    ainsi Churchill qui s'enquiert en cette année 1945, alors qu'il se trouve à Monaco, et dégustant un Cognac, si la statue de bronze de Danton, près de l'Odéon, n'a pas été fondue par les allemands pour en récupérer le cuivre, ou encore de Victor Hugo qui avait lui-même plaidé pour la mise en place de cette statue sise sur les lieux-mêmes de la demeure de Danton.

    Autre constante que celle de ces trois hommes qui se montrent oh combien belliqueux et volontaires dans des contextes hostiles, en colère, grand communicants, charismatiques tout autant dans les luttes sociales, les conflits et les guerres et parfois dépassés et mis à terre par la perte d'être chers ou le désintérêt collectif.

    Ils sont à la fois très proches de leurs enfants et intimement liés à leurs parents, à la recherche parfois d'un témoignage de confiance ou de reconnaissance.

    Ils se sont fait tout seuls.

    Un grand merci à Hugo Boris de nous offrir à lire ces histoires qui nous ressemblent, nous touchent et nous rassemblent.

    .
    Amitiés
    JM

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Trois grands hommes, trois grands fauves, trois portraits. Danton, Hugo et Churchill ont marqué leur époque. Pourquoi ? Quel feu les animait ? Quels obstacles ont-ils surmonté pour passer du statut de simple mortel à celui de légende vivante ? Est-ce en flirtant avec la mort qu’on devient un...
    Voir plus

    Trois grands hommes, trois grands fauves, trois portraits. Danton, Hugo et Churchill ont marqué leur époque. Pourquoi ? Quel feu les animait ? Quels obstacles ont-ils surmonté pour passer du statut de simple mortel à celui de légende vivante ? Est-ce en flirtant avec la mort qu’on devient un monstre sacré ?
    En trois portraits subtils, trois biographies fragmentées et romancées, Hugo Boris tente de définir ce qui fait d’un homme, un homme d’exception. Danton, Hugo et Churchill sont des survivants qui ont vu passer la mort à plusieurs reprises sans qu’elle ne les emporte. Ils se sont nourris de cette invincibilité pour grandir et regarder de haut les aléas de la vie. Et, quand finalement, la mort a vaincu, ce fut une demi-victoire puisqu’ils sont immortels au regard de l’Histoire.

    Trois très beaux textes qui croquent les moments-clés de la vie de ces grands hommes sans assommer par trop de détails. Hugo BORIS va à l’essentiel pour donner à lire la force de ses trois personnages mais aussi leurs faiblesses, leurs failles, leurs blessures les plus profondes. A lire pour la beauté de l’écriture mais à compléter par d’autres lectures plus approfondies. Car ce livre ouvre l’appétit mais laisse un peu sur sa faim …

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le premier "fauve" à passer sur la sellette est "Danton". Je me suis retrouvé happée par la description détaillée ,parfois rude et captivante de l'auteur pour nous faire vivre son récit. On ne peut que lire ce premier récit d'une seule traite. Viens ensuite Victor Hugo à rentrer dans l'arène,...
    Voir plus

    Le premier "fauve" à passer sur la sellette est "Danton". Je me suis retrouvé happée par la description détaillée ,parfois rude et captivante de l'auteur pour nous faire vivre son récit. On ne peut que lire ce premier récit d'une seule traite. Viens ensuite Victor Hugo à rentrer dans l'arène, puis Churchill.Trois portaits d'hommes illustres dont les historiens nous avaient caché les facettes !
    J'ai "dévoré" le premier" fauve", mangé ensuite..., les dialogues pour les deux autre "fauves" sont parfois un peu longs mais, globalement j'ai aimé ce livre et je pense acheter d'autres ouvrages de cet auteur que je ne connaissais pas.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Forum

Afficher plus de discussions