Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Skeleton road

Couverture du livre « Skeleton road » de Val McDermid aux éditions Flammarion
  • Date de parution :
  • Editeur : Flammarion
  • EAN : 9782081421240
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Des ouvriers découvrent dans le centre historique d'Édimbourg les restes d'un cadavre au sommet d'un immeuble. À qui appartient ce squelette, et comment est-il arrivé jusque-là ?
C'est à l'inspectrice Karen Pirie qu'est confiée la résolution de l'énigme. Bientôt, elle va devoir s'enfoncer plus... Voir plus

Des ouvriers découvrent dans le centre historique d'Édimbourg les restes d'un cadavre au sommet d'un immeuble. À qui appartient ce squelette, et comment est-il arrivé jusque-là ?
C'est à l'inspectrice Karen Pirie qu'est confiée la résolution de l'énigme. Bientôt, elle va devoir s'enfoncer plus loin qu'elle ne l'aurait cru dans l'histoire tragique des Balkans, là où couve encore la violence de crimes de guerre inavoués.
Val McDermid signe avec Skeleton Road un polar captivant et parfaitement maîtrisé, hanté par le souvenir sanglant des guerres de Yougoslavie des années 1990.

Traduction d'Arnaud Baignot et Perrine Chambon.

Donner votre avis

Articles (3)

Avis (7)

  • J'ai découvert Val McDermid en 1997 avec "Le chant des sirènes", qui mettait en scène Kate Brannigan, une détective privée. Sa prose m'avait plu, j'ai ensuite déniché au Masque ses premiers romans qui dépeignait les enquêtes de sa première héroïne, Lindsay Gordon, une...
    Voir plus

    J'ai découvert Val McDermid en 1997 avec "Le chant des sirènes", qui mettait en scène Kate Brannigan, une détective privée. Sa prose m'avait plu, j'ai ensuite déniché au Masque ses premiers romans qui dépeignait les enquêtes de sa première héroïne, Lindsay Gordon, une journaliste lesbienne. 

    Mais c'est avec la série des romans suivants, menés par le duo Tony Hill, un psychiatre et Carol Jordan, une policière, que je me suis plongée et que j'ai beaucoup apprécié son univers. Leurs enquêtes ont  d'ailleurs fait l'objet d'une excellente adaptation télévisée, "La fureur dans le sang".

    J'ai découvert ensuite les enquêtes de Karen Pirie, spécialiste des "cold cases" dans une dicision de la police écossaise nommée "Crimes historiques"

    J'ai exhumé ce roman de mes Billy où il attendait que je le retrouve depuis 2014, un an après ma dernière lecture de cet auteur !  

    L'intrigue se déroule entre Edinburgh et Oxford, côté britannique,mais aussi dans les Balkans.

    Lors de l'inspection d'un immeuble en préalable à sa rénovation, un squelette est découvert sans aucun élément d'identification si ce n'est un morceau de carte-clé d'hôtel. 

    Cette trace lui permettra d'identifier les coordonnées bancaires d'une professeur de géopolitique d'Oxford, mariée à un général croate ...

    Mais qui a-tué le général, huit ans auparavant, et pourquoi ? 

    Karen mènera l'enquête tout en esquivant les questions  de juristes de la Cour de Justice internationale qui cherchent l'origine de la fuite permettant l'assassinat de criminels de guerre serbes, juste avant leur traduction devant le Tribunal.

    Un roman qui nous replonge dans l'histoire fratricide des Balkans à l'orée des années 90.

    Un roman touffu où j'ai eu un peu de mal à entrer (mais peut être est-ce dû au fait que je l'ai lu en VO ... et cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de roman en anglais !)   

    Je dois avoir encore quelques uns des romans de Val McDermid en attente dans mes Piles-A-Lire ... 

    Ce qui est certain, c'est que je ne vais pas attendre encore sept ans pour m'y remettre !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est un roman un peu différent de ce que j'ai pu lire de Val Mac Dermid.
    Un squelette retrouvé sur le toit d'un bâtiment désaffecté depuis vingt au côté des restes d'un pigeon.
    Et nous voila emmené vers les Balkans et les années 1990.
    Le journal de Maggie, professeur de géographie, est...
    Voir plus

    C'est un roman un peu différent de ce que j'ai pu lire de Val Mac Dermid.
    Un squelette retrouvé sur le toit d'un bâtiment désaffecté depuis vingt au côté des restes d'un pigeon.
    Et nous voila emmené vers les Balkans et les années 1990.
    Le journal de Maggie, professeur de géographie, est intercalé au milieu de l'enquête de 2014.
    C'est vraisemblablement la dépouille de son compagnon qui vient d'être emportée vers la morgue, alors qu'elle le pensait retourné dans son pays d'origine.
    les horreurs de cette guerre, le récit de la vie quotidienne au sein d'une ville assiégée, les responsabilités des Serbes et des Croates pris dans la tourmente d'un conflit difficile sous couvert de vengeance.
    Les viols collectifs comme faits de guerre "autorisé", les charniers et le difficile travail de justice d'un Tribunal international qui voit les coupables se faire tuer les uns après les autres.
    Se pose la question de la reconstruction, autant la logistique que celle des victimes qui ont tout perdu.
    Comment vivre et passer à autre chose, quand on croise les tortionnaires libres quand votre famille a été décimée ?
    Les deux fonctionnaires du Tribunal, poussés par leur nouveau chef à reprendre les investigations, ressemblent assez aux Dupont et Dupond de Tintin.
    La lecture est riche d'explications sur ce conflit qui a marqué les années 1990, et la difficulté , à cette époque, de bien mesurer les tenants et les aboutissants de cette guerre entre voisins.
    J'ai aimé revenir sur cette épisode de l'histoire plutôt que de lire une enquête très poussée sur le meurtre du général.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un polar bien ficelé qui m’a tenue en haleine, j’en suis la première surprise.
    En effet, j’ai un peu abandonné les polars ces derniers temps constatant souvent qu’une fois la fin dévoilée, il me restait peu de traces du récit.
    Là, bravo à l’auteure qui mêle habilement enquête de type « cold...
    Voir plus

    Un polar bien ficelé qui m’a tenue en haleine, j’en suis la première surprise.
    En effet, j’ai un peu abandonné les polars ces derniers temps constatant souvent qu’une fois la fin dévoilée, il me restait peu de traces du récit.
    Là, bravo à l’auteure qui mêle habilement enquête de type « cold case » et retour sur l’histoire tragique des Balkans notamment les guerres qui ont ensanglanté l’ex Yougoslavie dans les années 1990.
    L’intrigue n’est pas menée nerveusement comme un polar classique, Val McDermid opte pour une quête patiente et rigoureuse de la vérité sous l’égide de Karen Pixie, enquêtrice atypique et efficace, déjà présente dans ses précédents livres. Karen croise notamment le chemin de Maggie, professeure d’université, spécialiste des Balkans, de Tessa, une avocate au Tribunal de La Haye.
    Ajoutez un squelette retrouvé bien des années après son meurtre dans le centre historique d’Edimbourg et vous aurez un savant mélange bien efficace.
    Il y est aussi question de criminels de guerre, du Tribunal Pénal international, de crimes inavoués, de tortionnaires et assassins qui refont leur vie en toute impunité.
    En dehors de l’intrigue bien ficelée, avec des retours en arrière historiques, l’auteure pose habilement la question de la vengeance qui peut mener chacun au pire de la barbarie pour des raisons qu’il juge légitime.
    En bref, un polar à ne pas sous-estimer et à découvrir d’urgence !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'enquête commence après la découverte d'un squelette sur un toit. L'inspectrice Karen se voit confier l'enquête. Le roman prend alors un côté historique où on y mêle crime de guerre et rancœur.

    J'ai bien aimé ma lecture et le gros travail de recherche de la part de l'auteure qui donne un...
    Voir plus

    L'enquête commence après la découverte d'un squelette sur un toit. L'inspectrice Karen se voit confier l'enquête. Le roman prend alors un côté historique où on y mêle crime de guerre et rancœur.

    J'ai bien aimé ma lecture et le gros travail de recherche de la part de l'auteure qui donne un accent de vérité au roman, le côté historique donne ainsi une intrigue plus intéressante.

    De plus malgré une histoire sombre, la touche d'humour est présente, et cela fait du bien.

    L'auteure mélange plusieurs point de vue, mais c'est celui de Maggie, qui m'a le plus plu, car elle raconte l'histoire tel qu'elle la vécu durant la guerre. Et ce témoignage donne une touche de réel.

    Le seul bémol est le peu de suspect, nous connaissons très vite le coupable et donc il n'y a pas trop de surprise. Mais malgré tout , cela reste une bonne lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Voici un très bon roman policier ! L'intrigue nous amène de l’Écosse en 2014 à la guerre des Balkans dans les années 90. Les personnages sont très attachants. J'ai passé un très bon moment de lecture!
    Merci à Lecteurs.com de m'avoir fait découvrir Skeleton road dans le cadre des Explorateurs du...
    Voir plus

    Voici un très bon roman policier ! L'intrigue nous amène de l’Écosse en 2014 à la guerre des Balkans dans les années 90. Les personnages sont très attachants. J'ai passé un très bon moment de lecture!
    Merci à Lecteurs.com de m'avoir fait découvrir Skeleton road dans le cadre des Explorateurs du Polar !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un squelette est retrouvé au sommet d'un édifice à Edimbourg. Qui est-il? Comment est-il mort? Pourquoi?
    Karen Pirie, officier de la police Ecossaise en charge des affaires historiques, et son adjoint Jason Murray mènent l'enquête.

    Ce livre commence très fort: 2 chapitres, 2 morts.
    On suit...
    Voir plus

    Un squelette est retrouvé au sommet d'un édifice à Edimbourg. Qui est-il? Comment est-il mort? Pourquoi?
    Karen Pirie, officier de la police Ecossaise en charge des affaires historiques, et son adjoint Jason Murray mènent l'enquête.

    Ce livre commence très fort: 2 chapitres, 2 morts.
    On suit l'enquête de l'héroïne Karen Pirie, femme énergique, déterminée, simple, très attachante, de l'Ecosse à Oxford, en passant par la Croatie où elle sera plongée dans l'Histoire tragique de la guerre des Balkans.
    Parallèlement, on découvre le récit des mémoires de Maggie Blake, professeur à Oxford, sur sa vie en Croatie pendant la guerre des Balkans dans les années 90.
    Loin de plomber l'histoire ou de perdre le lecteur, ces aller-retours entre passé et présent permettent de prendre connaissance de cette période de l'Histoire (que j'ignorais totalement) et de lier tous les éléments de l'enquête, un peu comme si on était à la place de Karen Pirie.

    "Skeleton Road" est un polar classique mais à l'intrigue très prenante, renforcée par ce lourd contexte historique.
    Val McDermid réussit à alléger cette ambiance pesante autour des conséquences des conflits, de la vengeance... par quelques touches d'humour bien placées, en particulier quand elle décrit la relation entre Karen et son adjoint.

    Pour conclure, j'ai pris plaisir à lire ce roman et à découvrir cette auteure: histoire captivante, instructive et qui donne à réfléchir; combo parfait pour moi!

    Merci Lecteurs.com, les #explorateursdupolar et Flammarion!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L’enquête concernant la découverte d’un squelette présent depuis longtemps sur les toits d’une ancienne école du quartier historique d’Edimbourg est confiée à l’inspecteur Karen Pirie de la section des cas historiques. Grâce à amie légiste et anthropologue le Dr River Wilde, l’inconnu se révèle...
    Voir plus

    L’enquête concernant la découverte d’un squelette présent depuis longtemps sur les toits d’une ancienne école du quartier historique d’Edimbourg est confiée à l’inspecteur Karen Pirie de la section des cas historiques. Grâce à amie légiste et anthropologue le Dr River Wilde, l’inconnu se révèle venir d’un pays des Balkans. Très rapidement le roman prend un côté historique et nous entraîne dans la guerre Serbo-croate des années 1990. L’action se déroule principalement à Oxford et en Croatie. Karen rentre en contact avec Maggie Blake professeure à l’Université spécialiste de cette période. Le livre est souvent écrit du point de vue de Karen mais il y a des parties où c’est Maggie qui raconte l’histoire telle qu’elle l’a vécu pendant le siège de Dubrovnik auprès de l’amour de sa vie. Il y a aussi un autre angle qui est exploité avec justesse, celui de deux détectives du Tribunal international des crimes de guerre qui enquêtent sur une série de meurtres punissant des criminels de guerre. Ils forment un duo mal assorti mais qui insuffle une touche d’humour qui fait du bien. Car malgré tout, l’histoire est sombre et fait resurgir certaines exactions qui ont eu lieu pendant cette guerre. On sent que l’auteur a fait un gros travail de recherches et même si cela reste une fiction, elle a des accents de vérités troublants. On y voit la complexité des relations entre serbes et croates dès la seconde guerre mondiale jusqu’à nos jours. Le seul petit hic dans ce livre c’est qu’il n’y a pas foule de suspects, du coup le coupable n’a pas été une surprise. Pourtant en prenant le livre dans son ensemble, je peux dire que j’ai aimé la profondeur de l’histoire et la qualité de l’écriture, je me suis sentie absorber par le récit et j’ai passé un bon moment. Bonne lecture

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.