Rouge Brésil

Couverture du livre « Rouge Brésil » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070458059
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

La conquête du Brésil par les Français est un des épisodes les plus extraordinaires et les plus méconnus de la Renaissance.
Rouge Brésil raconte l'histoire de deux enfants, Just et Colombe, embarqués de force dans cette expédition pour servir d'interprètes auprès des tribus indiennes. Tout est... Voir plus

La conquête du Brésil par les Français est un des épisodes les plus extraordinaires et les plus méconnus de la Renaissance.
Rouge Brésil raconte l'histoire de deux enfants, Just et Colombe, embarqués de force dans cette expédition pour servir d'interprètes auprès des tribus indiennes. Tout est démesuré dans cette aventure. Le cadre : la baie sauvage de Rio, encore livrée aux jungles et aux Indiens cannibales. Les personnages - et d'abord le chevalier de Villegagnon, chef de cette expédition, nostalgique des croisades, pétri de culture antique, précurseur de Cyrano ou de d'Artagnan. Les événements : le huis clos dramatique de cette France des Tropiques est une répétition générale, avec dix ans d'avance, des guerres de religion.
Fourmillant de portraits, de paysages, d'action, Rouge Brésil, écrit dans une langue à l'ironie voltairienne, prend la forme d'un roman d'éducation et d'amour. Mais plus profondément, à travers les destins et les choix de Just et de Colombe, ce livre met en scène deux conceptions opposées de l'homme et de la nature. D'un côté, la civilisation européenne, conquérante et universelle, qui se veut libératrice et se découvre meurtrière. De l'autre, le monde indien, avec sa sensualité, son sens de l'harmonie et du sacré, le permament appel du bonheur...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Un roman d’aventures réaliste et réel, une plongée au cœur de la jungle en plein seizième siècle, une confrontation des cultures, une mise à l’épreuve du mythe du « bon sauvage » développé plus tard par Jean-Jacques Rousseau, en particulier à partir de ces événements !
    Un roman historique sur...
    Voir plus

    Un roman d’aventures réaliste et réel, une plongée au cœur de la jungle en plein seizième siècle, une confrontation des cultures, une mise à l’épreuve du mythe du « bon sauvage » développé plus tard par Jean-Jacques Rousseau, en particulier à partir de ces événements !
    Un roman historique sur des événements que nous ne connaissons pas, des aventures palpitantes, des personnages attachants (historiques et inventés), un récit bien au-delà de la fresque historique : philosophique et humaniste.
    Les prénoms des protagonistes, Just et Colombe, les prédestinent à vivre de grandes choses : la justice et la pureté et ils ne nous déçoivent pas ! Leur chemin est toutefois semé d’embûches, fait d’exil (de l’Italie à la France puis de la France au Brésil) et ressemble à un parcours initiatique dans lequel ils deviennent tous deux des adultes libres et ouverts d’esprit, dans le contexte oppressant des guerres de religion, de l’absence d’ouverture d’esprit et de condamnation de tout ce qui est différent de la morale chrétienne.
    Cette fresque est également un bildungsroman original puisque Colombe doit, pour accompagner son frère au Brésil, se faire passer pour un garçon, Colin.
    Un récit passionnant et passionné, un texte d’une beauté pure et magistrale, une grande épopée !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Quel plaisir! Cette fiction sur fond historique nous fait découvrir la période trop peu connue de la "France antarctique", nous emmenant avec Just et Colombe dans la baie de Rio à l'état sauvage. A lire, et à relire!

    Quel plaisir! Cette fiction sur fond historique nous fait découvrir la période trop peu connue de la "France antarctique", nous emmenant avec Just et Colombe dans la baie de Rio à l'état sauvage. A lire, et à relire!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • 1555. alors que les Portugais, à la suite de Cabral, commençaient à s’installer au Brésil, quelques sujets du roi Henri II tentent d’aller fonder, là-bas, une nouvelle France pour pouvoir continuer à exploiter ce bois rouge qui donne la couleur aux tapisseries des frères Gobelins.

    Le...
    Voir plus

    1555. alors que les Portugais, à la suite de Cabral, commençaient à s’installer au Brésil, quelques sujets du roi Henri II tentent d’aller fonder, là-bas, une nouvelle France pour pouvoir continuer à exploiter ce bois rouge qui donne la couleur aux tapisseries des frères Gobelins.

    Le chevalier de Villegagnon (ordre de Malte) prend la tête de l’expédition mais a besoin d’enfants qui pourront apprendre très vite la langue des Indiens. Just et Colombe sont de ceux-là, tous orphelins. En pleine Renaissance, ils ont été élevés en Italie, avec leur père, disparu depuis. Leur domaine de Clamorgan est à l’abandon et la tante à qui ils ont été confiés est toute heureuse de se débarrasser des deux ados de 15 et 13 ans, leur faisant croire qu’ils pourraient retrouver leur père de l’autre côté de l’Atlantique. Pour qu’ils soient acceptés dans l’expédition, ils sont rajeunis de deux années chacun et Colombe devient Colin après avoir coupé ses cheveux car les filles ne sont pas admises.
    La traversée n’est pas sans risque entre ceux qui complotent, avec les tempêtes, les maladies, les disputes et le rationnement d’eau comme de nourriture. Comme il le fait tout au long du livre, Jean-Christophe Rufin décrit tout ce qui se passe avec talent et la lecture n’est jamais lassante, toujours passionnante.
    Enfin, la terre est en vue après trois mois et demi de navigation depuis Le Havre. Cinquante ans plus tôt, les Portugais qui sont arrivés dans la baie de Ganabara, au mois de janvier, ont cru voir l’estuaire d’une rivière. C’est pourquoi ils ont appelé ces lieux Rio de Janeiro.
    Pour plus de sécurité, Villegagnon décide de débarquer sur une île déserte afin de pouvoir se mettre à l’abri de tous les dangers que recèle la forêt dense. Dès que les Français rencontrent des Indiens, leur premier souci est de les habiller…
    Pendant ce temps, on complote contre la France, à Venise et la cour du roi du Portugal. L’histoire de cette tentative de colonisation est dense, truffée d’anecdotes. L’auteur s’attache à bien décrire la vie de ces Indiens que les Européens ne considèrent pas vraiment comme des êtres humains, ne se gênant pas pour les exploiter et les asservir. Colombe est la plus curieuse. Elle nous emmène à la découverte de quelques tribus, se fait des amis et adopte le mode de vie de ceux qui l’accueillent. Pendant ce temps, un bateau a amené des renforts sur l’île, des Calvinistes qui ont fui les persécutions dont sont victimes les Protestants en France . leur présence va créer de plus en plus de conflits et les choses vont se gâter. La France antarctique, comme il avait été décidé de l’appeler à l’époque, est un échec.

    Jean-Christophe Rufin, basant son récit sur une histoire vraie dont il n’oublie pas de citer les sources à la fin du livre, a réussi un passionnant roman. L’adaptation télévisée diffusée par France 2 en janvier 2013, a eu le mérite de remettre en avant cette histoire mais, comme c’est souvent le cas, l’a bien trop résumée et parfois transformée. Que vous ayez vu Rouge Brésil à la télévision ou pas, la lecture du roman de Jean-Christophe Rufin s’impose.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’ai vu le film il y a quelques années, et contrairement à pas mal d’autres, beaucoup d’images m’en étaient restées.
    C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé Just et Colombe, ces deux enfants embarqués malgré eux sur un bateau en partance pour le Brésil.
    Le XVIème siècle n’a rien à envier à...
    Voir plus

    J’ai vu le film il y a quelques années, et contrairement à pas mal d’autres, beaucoup d’images m’en étaient restées.
    C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé Just et Colombe, ces deux enfants embarqués malgré eux sur un bateau en partance pour le Brésil.
    Le XVIème siècle n’a rien à envier à notre époque question intolérance religieuse.
    Catholiques et protestants s’entredéchirent et se tuent, français et portugais en font de même pour être maîtres des terres découvertes.
    L’auteur a su rendre captivant un moment d’histoire. L’écriture est simple, claire, belle.
    On se dit en refermant le livre que rien n’est résolu quant à la folie meurtrière menée au nom des religions.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est vrai: une partie de notre histoire méconnue et passée aux oubliettes. Beau livre superbement écrit. Un régal.

    C'est vrai: une partie de notre histoire méconnue et passée aux oubliettes. Beau livre superbement écrit. Un régal.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman exotique sur un rythme endiablé pour raconter un épisode méconnu de l’histoire des Amériques. Au XVIe siècle, le chevalier de Villegagnon affrète trois caravelles à destination du Brésil et jette l’ancre sur une petite île dans la baie de Rio. Avec l’expédition sont embarqués Just et...
    Voir plus

    Un roman exotique sur un rythme endiablé pour raconter un épisode méconnu de l’histoire des Amériques. Au XVIe siècle, le chevalier de Villegagnon affrète trois caravelles à destination du Brésil et jette l’ancre sur une petite île dans la baie de Rio. Avec l’expédition sont embarqués Just et Colombe, deux frères et sœurs censés retrouver leur père au Brésil et qui deviendront les héros de cette aventure.
    Dans un huis-clos oppressant, Jean-Christophe Ruffin oppose habilement les Indiens paisibles, qui vivent en harmonie avec la nature et ces conquérants qui se réclamant d’un Dieu supérieur, saccagent tout sur leur passage sans aucune considération pour les occupants naturels des lieux. Parallèlement, c’est également au nom de la religion que surviendra le drame ultime, préfigurant avec quelques années d’avance, les guerres de religion meurtrières.
    J’ai bien aimé ce roman aux allures de conte historico-philosophique mais ce n’est cependant pas celui de l’auteur que j’ai préféré. Il n’en reste pas moins une lecture facile et très agréable.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • un petit bout d'histoire tellement bien raconté
    un Goncourt à la hauteur, c'est formidable

    un petit bout d'histoire tellement bien raconté
    un Goncourt à la hauteur, c'est formidable

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre qui se lit facilement, comme une épopée, mais un peu trop naif à mon goût et le fond historique est beaucoup trop indigent et superficiel pour en faire un vrai roman historique et mériter le Goncourt.

    Un livre qui se lit facilement, comme une épopée, mais un peu trop naif à mon goût et le fond historique est beaucoup trop indigent et superficiel pour en faire un vrai roman historique et mériter le Goncourt.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est riche, c' est notre histoire, les colonies, le choc des civilisations, en un mot: passionnant, mais peut-être pas pour tout le monde (descriptions importantes, vocabulaire recherché)

    C'est riche, c' est notre histoire, les colonies, le choc des civilisations, en un mot: passionnant, mais peut-être pas pour tout le monde (descriptions importantes, vocabulaire recherché)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • je suis rentré dans l'histoire de ces enfants. Et encore maintenant je repense à certains passages. Je vais certainement le relire une troisième fois.

    je suis rentré dans l'histoire de ces enfants. Et encore maintenant je repense à certains passages. Je vais certainement le relire une troisième fois.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com