Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Ossip Ossipovitch

Couverture du livre « Ossip Ossipovitch » de Marie Baudry aux éditions Alma Editeur
Résumé:

Odessa. On ne sait pas trop quand, mais cela pourrait être aujourd'hui. Odessa, certes, mais qui n'est pas tout à fait l'Odessa réelle : cette ville pourrait être n'importe quelle grande ville, enflée de l'orgueil d'être le seul lieu au monde où se passe quelque chose, déniant l'ennui qui la... Voir plus

Odessa. On ne sait pas trop quand, mais cela pourrait être aujourd'hui. Odessa, certes, mais qui n'est pas tout à fait l'Odessa réelle : cette ville pourrait être n'importe quelle grande ville, enflée de l'orgueil d'être le seul lieu au monde où se passe quelque chose, déniant l'ennui qui la ronge.

L'un des orgueils de cette ville, c'est Ossip Ossipovitch, le grand écrivain. Au début du roman, il revient, faisant circuler de mystérieuse façon (une sorte de télépathie ?) ses textes que les Odessites commentent fiévreusement. Ce ne sont plus les récits drolatiques d'autrefois, mais d'étranges textes de fin du monde, qui sont discutés par tous, et donnent notamment naissance à un mystérieux groupe, « les Purs », dont le but est de renverser l'ordre ancien pour mettre fin à une vie qu'ils jugent vide de sens.

Pourtant les Purs se perdent en vaines discussions, et quand bien même ils parviennent à organiser un prodigieux et apparemment salvateur Carnaval qui embrase toute la ville, ils n'en excluent pas moins deux de leurs membres Reinhardt et Macha. Cette exclusion provoque la dissolution du groupe, et l'on pourrait se croire revenus à la torpeur initiale.

Ce serait sans compter sur l'irruption d'une jeunesse - garçons et filles - qui, sans discours, passe à l'action, occupe les places de la ville, provoquant une répression sans précédent. Le soulèvement odessite prend alors des couleurs burlesques, tandis que survient une nouvelle catastrophe menaçant bien davantage que l'armée, la survie de la ville.

Fable d'aujourd'hui et pour aujourd'hui, Ossip Ossipovitch évoque - sous couvert d'Odessa - un monde où l'on peut reconnaître, par anamorphose, certains événements plus familiers : la peur des attentats, la quête de démocratie directe (Nuit Debout, Gilets jaunes), l'impossible insurrection qui redonnerait sens et beauté à la vie... Cette fable politique veut braver la violence et le cynisme des pouvoirs en rendant désirable et possible la révolte.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Les plus : ???
    Les moins : Malgré plusieurs tentatives, je n'ai pas réussi à dépasser la page 30 du livre... J'espère réussir à le lire, ultérieurement, et peut-être me rendre compte qu'il est passionnant (dans ce cas, je serai désolée de mon avis...).
    Je ne me souviens pas d'avoir abandonné...
    Voir plus

    Les plus : ???
    Les moins : Malgré plusieurs tentatives, je n'ai pas réussi à dépasser la page 30 du livre... J'espère réussir à le lire, ultérieurement, et peut-être me rendre compte qu'il est passionnant (dans ce cas, je serai désolée de mon avis...).
    Je ne me souviens pas d'avoir abandonné un livre... C'est très décevant (mais je n'ai pas dit mon dernier mot !) Cependant, je ne pense vraiment pas qu'il pourra attirer la majorité des lecteurs, peut-être des lecteurs spécifiques ?

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.